lundi 6 juillet 2020

Un gâteau que j'avais bien cru ne pas pouvoir faire

Il y a quelques semaines, je croyais bien que nos projets de l'été seraient annulés pour cause de virus et que nous passerions des vacances à Gardincour comme on dit chez nous.....
Pour les non chtis, je précise tout de suite que cette charmante bourgade n'existe pas mais veut dire:"Une semaine dans l'gardin, une semaine dans l'cour.....)

Mais finalement il nous a été dit que les voyages redevenaient possibles, avec les précautions nécessaires, et nous avons pu, masqués, rejoindre notre location favorite dans le sud.

Comme tous les ans, je ne passe pas tout mon temps à la plage mais m'amuse à cuisiner un peu différemment qu'à la maison. De toute façon, entre midi et 17h il fait trop chaud sur le sable (et il y a trop de monde...)

Si ça vous intéresse, allez voir les années précédentes ce que je proposais. J'ai même ces dernières années apprivoisé le four et la semaine dernière, des fruits un peu avancés m'ont donné un excellent prétexte pour faire un gâteau.


Comme je n'ai pas de balance, j'ai regardé les équivalences en cuillerées sur le net et adapté une recette que je fais souvent, en partant du poids des oeufs (coucou Carole....).
Pour info, un oeuf sans coquille fait environ 55g le plus souvent.....ceux là étaient plutôt petits.

Gâteau pêche abricot de vacances.

  • 2oeufs
  • 8 c à s bombées de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 5 c à s de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 200ml de lait
  • 6 c à s d'huile d'olive
  • 2 gros abricots et une pêche un peu abimés (ou pas....)
Dans un saladier, mélanger la farine, la levure, le sel et le sucre.

Dans un autre, battre les oeufs avec le lait et l'huile.

Verser ce mélange sur les éléments secs et mélanger à la cuiller sans chercher à obtenir quelque chose de très homogène.

Huiler légèrement un moule à cake et y verser la pâte.

Eplucher les fruits et les couper en petits morceaux. Répartir ceux ci à la surface en les enfonçant un peu dans la pâte et les saupoudrer d'un peu de sucre.

Cuire (en théorie) 30 à 35 minutes à 180°.

Je dis bien en théorie car en fait ici, malgré ma connaissance un peu meilleure du four, le gâteau était loin d'être cuit au bout de ce temps. J'ai donc augmenté un peu le thermostat et cuit au moins 10 minutes de plus en testant la cuisson avec un couteau.
Adaptez donc selon votre four.

Voilà, je vais essayer de trouver des choses à publier ici mais je ne promets rien.......au pire je vous raconterai au retour!

J'espère que vous aussi pourrez profiter d'un bol d'air ensoleillé cet été.

Restez prudents quand même....quand je vois qu'au supermarché le masque est devenu plus qu'optionnel, que les foules en liesse pour acclamer leurs candidats oublient toute distanciation ou protection et que dans le train certains ne portent leur masque que lors du passage du contrôleur je me pose quelques questions sur les semaines qui arrivent....

Mais bon, positivons!

 

jeudi 11 juin 2020

Itinéraire d'une recette

Pas de recette en mai.....mais en juin je vais essayer de me rattraper.....

Après une recette trouvée dans une revue, vous aurez droit à un plat trouvée sur le net et déjà montré ici....bon, on fait ce qu'on peut!

Mais en fait, ça m'a fait réfléchir une fois de plus (oui, oui...ça m'arrive...) au fait qu'à part quelques génies en cuisine, on n'invente pas vraiment. Etant donné tout ce qui a déjà été fait, c'est quand même difficile d'être totalement innovant.

Par contre, on réadapte....on interprète, et c'est ce que je fais en général.

Et c'est comme ça que les recettes voyagent, évoluent, au gré de l'humeur des cuisiniers (ères) et du contenu de leur placard.


En fait, j'avais déjà fait ce plat, en avril 2011, et à l'époque, j'avais été assez fidèle à mon inspiratrice:
Anne, de Papilles et Pupilles pour cuisiner un filet mignon aux pommes curry et chutney de mangues, selon une recette de 2010.

Il y a quelques jours, devant un filet mignon et quelques kilos de pommes, je me demandais comment accommoder tout ça et me suis dit: "Mais au fait, tu connais un blog qui s'appelle Babeth's cuisine?  il me semble qu'il y avait pas mal de filets mignons, tu devrais aller voir..."

Et j'ai trouvé dans la magnifique table des matières cette recette, suis allée la consulter, puis ai cliqué sur le site de Papilles et Pupilles (une mine de bonnes idées....) pour vérifier....

Forcément, il n'y avait pas de chutney de mangue à la maison. Il restait par contre un petit pot de chutney de figues maison, fabriqué au moment des fêtes (la recette n'est pas sur le blog.....le plus approchant, ce serait ça même si ça date aussi un peu.....
On en trouve de très bons dans le commerce.....

Bref!

Voilà, à la fin d'un itinéraire sinueux dans le temps et sur le net, une recette de filet mignon de porc aux pommes, chutney de figues et curry.

La recette:

  • 1 filet mignon
  • 8 petites pommes, ou 4 grosses (bio de préférence, on cuit avec la peau et elle se mange bien....)
  • 1 oignon
  • 1 pot de chutney de figues
  • 1 c à s de poudre de curry
  • huile d'olive
  • sel, poivre
  • eau ou bouillon (légumes ou volaille)
Dans un plat allant sur la plaque et au four, faire chauffer un peu d'huile d'olive et y faire dorer le filet mignon sur toutes ses faces.

Eplucher et émincer un oignon, l'ajouter dans le plat et, en baissant peut être un peu le feu ou la plaque, le faire revenir.

Ajouter le curry, sel, poivre et bouillon et laisser cuire quelques minutes, le temps de creuser les pommes.

Les mettre dans le plat, remplir le trou central de chutney (s'il en reste, on mélange aux oignons et bouillon) 

Enfourner pour environ 40 minutes au four préchauffé à 200°. J'avais mis un peu plus chaud et un peu plus longtemps mais vous verrez sur la photo que les pommes ont un peu pris trop de coloration.....voyez selon votre four.

Si vous testez et faites vos propres adaptations, je serais contente de les connaitre....

mercredi 29 avril 2020

Incroyable!.....j'ai pris une recette dans une revue de cuisine!

Vous l'avez sans doute eue aussi cette maladie: l'achat compulsif de revues de recettes de cuisine.

Et puis un jour, dans un moment de sagesse et d'introspection, on se rend compte qu'en fait on les feuillette vite fait, on se promet de faire telle ou telle recette et la revue s'empile avec ses semblables pour prendre la poussière....

De temps en temps, dans un moment de sursaut du genre: je fais quoi à manger pour les Duchemol?.....on les ouvre et on les referme....pour faire le bon vieux plat inratable qu'on réserve à ces occasions ou pour aller sur internet....

J'en connais même (non non, je ne me regarde pas...) qui découpaient des recettes à une époque....puis les photographiait avec le portable.....pour ne jamais s'en servir ou presque.

J'ai résilié mes abonnements, sauf un.....sans doute parce qu'il est automatiquement renouvelable et que je procrastine....non, c'est celui qui reste abordable tant dans les ingrédients que dans les idées. Enfin le plus souvent. 
Certains autres, que je ne nommerai pas, ont évolué différemment de moi et ne correspondent plus du tout à ce que je veux cuisiner et manger.

Bref, je suis encore abonnée à Regal.

Et dans le dernier numéro (94) il y avait des biscuits qui me semblaient réalisables....




D'abord parce que dans l'époque actuelle il est parfois difficile de trouver de la farine de blé et qu'en magasin bio on peut en acheter d'autres, comme le petit épeautre. Et puis parce qu'elle était simple et que je voyais le moyen de la simplifier encore...

Si vous avez ce journal, vous vous demanderez de quoi je parle.....en effet, ils étaient censés être aux fleurs....ce qui ne parait pas évident sur ma photo....

C'est parce qu'ils sont à la brésilienne....

Alors, là aussi, ceux qui ne sont pas belges se demanderont certainement de quoi je parle. C'est un ingrédient vendu là bas qui permet de donner du croustillant aux gâteaux ou autres desserts (comme les glaces). Ce sont des grains de noisette enrobés de sucre.

Sur la boite, il est écrit 30% de sucre et 70% de noisettes. Je pense donc qu'en mixant grossièrement des noisettes légèrement torréfiées avec du sucre, on doit obtenir quelque chose d'approchant.
Ou on va en acheter en Belgique mais actuellement c'est un peu compliqué....

Donc, voilà ma recette, librement inspirée de Régal, des biscuits au petit épeautre et à la noisette. 

Ma recette:

  • 180g de farine de petit épeautre
  • 100g de beurre à température ambiante
  • 20g de poudre d'amandes
  • 1 pincée de sel
  • 100g de brésilienne (ou 30g de noisettes mixées avec 70g de sucre)
  • 1 oeuf
Travailler le beurre avec la brésilienne à la maryse. Ajouter la poudre d'amandes et le sel et bien mélanger.
Ajouter ensuite la farine et l'oeuf, mélanger à la main jusqu'à obtenir un mélange homogène mais sans trop insister.

Former un long boudin de pâte, du diamètre dont vous voulez vos biscuits et emballez le de papier film avant de le garder 1 heure au froid.

Couper des tranches d'environ 5mm et les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson ou d'un tapis de cuisson.

Cuire environ 15 minutes à 180° puis les laisser refroidir sur une grille.



Vous pouvez mettre un peu plus de sucre si vous voulez, il y en avait 90g dans la recette initiale, mais ça nous a plu comme ça.

Vous pouvez aussi étaler la pâte au rouleau et la découper plus joliment avec un emporte pièce....si vous voulez un résultat plus joli. J'ai des envies de simplicité....

Et si vous ne mangez pas tout rapidement, ils gardent plusieurs jours dans une boite en métal.

vendredi 24 avril 2020

Comment ça va chez vous? Quelques adresses à partager....

C'est vrai ça, si vous venez parfois par ici vous ne m'y avez pas beaucoup vue....enfin lue....

Mais je ne suis pas loin.....à la maison en fait! Et je me suis dit que je ferais bien de prendre quelques nouvelles de mes lecteurs. Alors n'hésitez pas dans les commentaires à me parler un peu de vous!

Pour moi, pas de raison de se plaindre car je suis tranquille à la maison et n'ai ni télétravail, ni enfants à faire bosser, ni voisins désagréables, ni de vraie raison de sortir car MrD ne demande qu'à aller chercher du ravitaillement pour sortir un peu et les solutions de livraison ou de drive à Lille permettent de s'approvisionner en aliments de saison et locaux sans vraiment de problème!

En vrac: 
Bierbuyk Bloemeke
Day by Day
Mes voisins producteurs
Les Halles modernes
La Ruche qui dit Oui
Le Court Circuit
Le chant des légumes
Pacte drive local

Et plein d'autres, que vous trouverez sur Avis de gourmets, qui a d'ailleurs fait le même travail pour Lyon et Paris.

Et il y a aussi beaucoup de restaurants qui permettent d'aller chercher ou livrent les commandes....

Merci en tous cas à tous ceux qui se décarcassent pour que ceux qui peuvent ou doivent rester confinés puissent le faire sans trop de difficultés!

La Ville de Lille, sur Youtube a mis en ligne plein d'idées pour s'occuper à la maison, notamment cuisiner, avec les enfants ou seuls.....

J'ai bricolé une petite contribution:



La recette est un grand classique à la maison et ailleurs....

J'espère repasser de temps en temps par ici. Même si je passe beaucoup de temps à la cuisine, tout ne mérite pas d'être partagé et j'avoue ne pas avoir toujours le pep's nécessaire pour écrire.

Sur Instagram, je suis un peu plus présente....une petite photo c'est plus vite envoyé!

En tous cas, restez chez vous si vous n'avez pas d'utilité à l'extérieur et prenez soin de vous et des autres...


mardi 17 mars 2020

Un truc pour se mettre de bonne humeur....

Si vous m'aviez un peu suivie dans le passé, vous vous souvenez peut être du petit jeu de "La photo de truc", qu'a inventé Dr Caso.....

Elle a eu la bonne idée de le ressusciter après un assez long arrêt, et a choisi le thème bienvenu: Un truc qui vous met de bonne humeur.....de circonstance par ces temps ci, non?

Je lui ai envoyé ça:


Un goûter sympa, avec du chocolat.....ça aide, non?

Alors comme faire la cuisine, ça aide aussi à passer le temps et à se changer les idées, je vous donne la recette.....elle est au potimarron mais vous pouvez l'adapter avec ce que vous avez comme courge....ou en commander si vous voulez éviter de sortir, même pour les courses.....ce qui est plus que sage....

Cake au potimarron et pépites de chocolat:

  • 200g de chair de courge, cuite à la vapeur et bien écrasée ou mixée
  • 250g de farine semi complète (ou celle que vous avez en stock)
  • 100g de sucre roux (ou celui que vous avez...)
  • 3 oeufs
  • 15cl d'huile de tournesol (ou d'olive)
  • 1 ou 1/2 sachet de levure chimique (selon la marque, ils sont pour 300 ou 500g de farine)
  • 150g de pépites de chocolat noir, ou de chocolat haché grossièrement au couteau, plus un peu
  • une rasade de rhum
Mélanger la farine, le sucre et la levure dans un grand bol.

Dans un autre, battre les oeufs avec l'huile et le rhum.

Mélanger aux éléments secs, puis ajouter la chair de courge et les pépites de chocolat.

Verser dans un moule à cake huilé ou beurré et répartir par dessus des pépites de chocolat.

Mettre au four préchauffé à 180° pendant 10 minutes, puis baisser à 160° pour encore environ 40 minutes.

Laisser refroidir dans le moule une dizaine de minutes avant de démouler sur une grille.


Vous voyez que la recette est adaptable.....je pense que ça doit même fonctionner avec des carottes.

Il est assez peu sucré, le chocolat étant bien présent, mais vous pouvez en mettre plus.....

Mes pépites n'en sont pas vraiment en fait, ce sont des pistoles de chocolat Callebaut, normalement à fondre pour une recette, mais je m'en sers comme pépites car c'est très très gourmand des grosses pépites!

Aidez vous de ce que vous aimez faire pour tenir le coup pendant cette période troublée et surtout, prenez soin de vous!

Et n'hésitez pas à aller voir chez Dr Caso ce qui en met d'autres de bonne humeur, et vous pouvez même encore participer je crois.

jeudi 27 février 2020

Parce qu'il n'y a pas que de la petite bière....

Autres temps, autres moeurs, je dois avouer ici que dans mon jeune âge, au siècle dernier, j'ai commencé à boire de la bière très tôt.....

A la maison, nous étions livrés régulièrement par celui que nous appelions le brasseur, qui je pense ne brassait plus vraiment, mais venait à domicile déposer les caisses de boissons familiales. Pas besoin d'internet pour ça. Et les bouteilles de verre étaient consignées...

Bref! Il y avait de la bière à table à la maison, dans des bouteilles d'un litre au bouchon métallique refermable, mais son degré d'alcool n'avait rien à voir avec ce qu'on trouve actuellement dans le commerce ou les bars. Même si on peut acheter maintenant à nouveau quelques bière dignes de ce nom ne dépassant pas les 2 ou 3 degrés. Je pense à une Vedett à 2,7°.....les connaisseurs apprécieront.

Comme nous recevons quelquefois en cadeau des bouteilles de cette boisson que nous continuons à déguster dans ce siècle ci, avec modération, (si, si...) il y a parfois dans le lot des bouteilles titrant plus qu'un vin et nous craignons un peu le mal de tête du lendemain....(on ne rajeunit pas...).

Mais pas question de laisser perdre! 

Il y a dans ce blog pas mal de recettes à la bière et en voici une nouvelle, bien de saison.



Echine de porc au chou à la bière:

  • Un kilo d'échine de porc (d'un seul morceau)
  • Une belle tranche de lard fumé
  • 1/2 chou blanc
  • 2 ou 3 oignons
  • quelques carottes
  • sel (un peu à cause du lard), poivre, 1 c à c de baies de genièvre, 1 feuille de laurier, un peu de thym.
  • huile de tournesol
  • 50cl de bière (à votre choix)
Nettoyer le chou, le couper en gros morceaux et les blanchir 5 minutes à l'eau bouillante salée (la moitié pour cette recette, l'autre pour ce que vous voulez....)
Egoutter.

Eplucher les oignons, les émincer.

Eplucher les carottes et les couper en grosses rondelles.

Dans une cocotte, faire chauffer l'huile et y dorer l'échine de porc sur toutes ses faces. Réserver.

Mettre les oignons à la place et les faire suer en remuant bien.

Ajouter par dessus l'échine et le lard ainsi que les légumes. Saler et poivrer, ajouter les baies de genièvre, thym et laurier et verser la bière.

Couvrir et mijoter environ 1h30.....ou plus, ça supporte!

Pour ma part, je cuis souvent ce genre de plat environ 1 heure la veille, puis le garde une nuit au froid. Comme ça le lendemain je peux retirer la graisse qui a figé en surface et cuire à nouveau au moins 30 minutes avant le déjeuner.

Ce sont des pommes de terre cuites à la vapeur qui ont accompagné le plat.

Petite astuce pour les baies de genièvre: ça m'énerve de les retrouver dans mon assiette alors je les mets dans une boule à thé métallique que je retire en fin de cuisson.





jeudi 13 février 2020

Un colis et ça repart.....

Pour les quelques personnes qui me suivent ici, il doit être évident qu'il y a un certain laisser aller dans la publication.....on ne peut pas vraiment dire que les articles arrivent en rang serré...

Il y a plein de raisons à ça, mais l'une d'entre elles est que ma cuisine ne produit pas forcément des plats qui valent la peine d'être partagés, une purée avec des oeufs au plat ou une omelette aux patates n'ont pas forcément un intérêt à se retrouver sur le net....

Et puis, un paquet est arrivé par la poste, et dans ce paquet il y avait un petit cadeau certes publicitaire, mais qui m'a donné un peu envie de chercher une idée pour l'utiliser. Et en plus, quand j'ai mis sa photo sur Instagram (oui, je publie des photos de colis postal....), Dorian m'a gentiment proposé de lui donner une idée pour utiliser son colis à lui (comme s'il manquait d'idées.....;))) 

Comme c'est un produit que j'ai déjà beaucoup utilisé, et beaucoup de monde aussi, j'ai essayé de renouveler le genre....même si il y a des chances qu'il en existe déjà plusieurs versions ailleurs...



Ma version est d'inspiration asiatique et vite faite. En utilisant une association de légumes frais et surgelés, mais si vous êtes plus puriste (et courageux) que moi, une poêlée de légumes frais sera un peu plus long à faire mais sans doute meilleur.

Ah oui, le produit en question, le voilà:


J'imagine que presque tout le monde en a une boite dans ses placards....

Celui ci est semble t-il issu d'une pêche responsable, détail qui prend de plus en plus d'importance....

Ma recette: thon d'inspiration asiatique (pour 2 personnes)

  • Une boite moyenne de thon au naturel
  • 1/2 sachet de légumes pour wok de Picard 
  • 1  gros oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 1 petit morceau de gingembre frais
  • 1 petite brique de lait de coco
  • un peu d'huile d'olive 
  • sauce soja
  • 1 c à c de coriandre en poudre
  • 1 c à c de gingembre en poudre
  • un peu de sauce pimentée (à votre goût)
  • coriandre fraîche ou surgelée
  • un jus de citron (vert ou jaune....je n'avais pas de vert)
Eplucher et émincer l'oignon et le mettre dans une poêle avec de l'huile. Faire revenir à feu pas trop vif, pour qu'il commence à devenir translucide.

Eplucher et émincer finement l'ail et le gingembre et les ajouter dans la poêle. Ajouter les épices en poudre, puis les légumes pour wok, augmenter la puissance de la plaque et cuire quelques minutes à feu vif.

Ajouter le lait de coco, les sauces soja et pimentée et laisser cuire encore quelques minutes. Les légumes doivent être cuits mais encore un peu croquants.

Egoutter le thon et le couper en morceaux pas trop petits et les ajouter dans la poêle. Mélanger sans trop les écraser et chauffer encore quelques minutes.

Juste avant de servir, ajouter le jus de citron et de la coriandre.



Les pâtes que vous voyez dans l'assiette sont des nouilles asiatiques, qui ne demandent pas de vraie cuisson mais un séjour de 5 minutes dans l'eau bouillante.

Je ne les ai pas mélangées vraiment au reste, mais on peut tout à fait, si on préfère, les ajouter dans la poêle une fois qu'elles sont cuites.

Voilà, si vous avez d'autres idées pour cuisiner le thon, je prends toujours....

jeudi 30 janvier 2020

Un dessert simple, et des astuces pour se faciliter la vie....

Quand il me faut trouver une idée de dessert simple, c'est souvent le crumble qui me vient à l'esprit. La tarte aussi, mais là, on n'a même pas besoin d'étaler la pâte, et les grumeaux sont obligatoires....

Et on peut y mettre ce qu'on veut....dans la limite du raisonnable si vous voulez quand même faire plaisir à ceux qui sont censés le manger.

Ce dimanche, j'avais envie de soleil pour changer des fruits locaux de saison et, accessoirement, un sachet de morceaux de mangues au congélateur, dangereusement près de sa date limite....même un peu dépassé, je l'avoue.....


Vous allez avoir d'abord la recette, telle que je la fais si je m'y prends un peu avant le repas, et après en prime, des astuces si vous savez que vous manquerez un peu de temps, ou si votre four risque d'être déjà pris par un gigot de 7 heures.....

La recette:

  • 125g de farine semi complète
  • 125g de poudre d'amandes
  • 100g de sucre rapadura (ou de la cassonade si vous n'avez pas....) plus un peu pour les fruits
  • 125g de beurre plus un peu pour le plat
  • Un sachet de mangues congelées (Picard pour moi), de 400g, en voie de décongélation au frigo
  • 2 ou 3 pommes
Dans un saladier, mettre la farine, la poudre d'amandes et le sucre. Mélanger puis ajouter le beurre coupé en petits morceaux. Mélanger du bout des doigts pour obtenir une consistance un peu sableuse, en laissant des petits morceaux de beurre.

Beurrer un plat un peu creux.

Couper les mangues en morceaux grossiers. Eplucher et couper les pommes en morceaux un peu plus petits. Verser dans le plat, saupoudrer d'un peu de sucre et mélanger.

Répartir le crumble par dessus et cuire au four environ 30 minutes à 180°.

Déguster encore un peu tiède.


Si vous vous y prenez en avance, vous pouvez préparer la pâte, couvrir le saladier et le laisser au froid jusqu'au lendemain.

Pour les fruits, vous pouvez les précuire au four une vingtaine de minutes et, après refroidissement, garder au froid également.

Il ne restera plus qu'à assembler le tout et cuire le lendemain.

D'ailleurs, beaucoup précuisent les fruits, d'après les recettes vue sur le net. J'avoue que le plus souvent je simplifie en ne le faisant pas et c'est très bon.....même si le résultat est un peu moins "confit".

Une autre possibilité, c'est aussi de cuire d'avance le crumble sur une plaque, et quand il est refroidi le garder dans une boite hermétique. Il suffira de le mettre sur des fruits cuits et de repasser 5 minutes au four peu avant de servir.

De plus, la pâte pour le crumble crue se congèle bien. Vous pouvez en faire double dose et garder le reste pour une autre occasion. Il vaut mieux congeler à plat pour éviter de faire une grosse boule puis mettre dans un sachet. Il n'y aura pas besoin de décongeler à l'avance, le simple passage dans les mains pour l'émietter suffira.

Et pour les gens vraiment pressés, des biscuits concassés, genre sablés ou spéculoos font un crumble très honorable, je l'ai déjà testé. On peut mélanger (avec les mains) avec un peu de beurre pour un résultat plus gourmand.

Voilà, rien de révolutionnaire, mais ça peut servir....et si vous voulez d'autres idées de crumbles, il y en a plusieurs autres dans ma table des matières ou sur tous les bons blogs de cuisine!

jeudi 16 janvier 2020

Recette pour rattraper un ratage....

C'est une bonne manière de commencer l'année que de rattraper ses bourdes.

En fait, c'est une histoire qui a commencé il y a déjà plusieurs mois, quand on nous a fait cadeau d'une grosse pastèque, alors que nous n'étions que 2 à la maison, pas très très fan des pastèques...

On a eu beau en manger un peu, simplement comme ça, ou même dans une salade (j'ai oublié la recette, désolée....) il en est resté une bonne partie et je n'aime pas gâcher.

Dans ces cas là, plusieurs possibilités s'offrent à moi....cette fois, c'est une confiture que j'ai tentée....et ratée....trop liquide. Mais je ne me suis pas avouée vaincue et, faute de courage pour la recuire, relaver les pots, les re-remplir etc....j'ai laissé les 3 pots au frigo en attendant des jours meilleurs.

Et faire de la place dans le frigo semble avoir été une motivation pour en utiliser au moins un. D'après une recette trouvée chez La Cocinera Loca, qui proposait un cake bien tentant....

Effectivement.....j'ai obtenu ça:


Quelques adaptations comme d'habitude par rapport à la recette d'origine m'obligent à vous noter ma version....après tout si vous êtes arrivés jusqu'ici vous y avez droit!

Vous y trouverez de la purée de noisettes car j'avais un pot à finir.....une purée d'amandes peut être tout à fait sympathique aussi, ou uniquement 120g de beurre.

Cake à la confiture de pastèque ratée:

  • 300g de confiture trop liquide
  • 125g de farine semi complète (tamisée c'est mieux)
  • 125g de poudre d'amandes
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 60g de beurre mou
  • 60g de purée de noisettes 
  • 4 oeufs
  • 2 c à s de rhum 
Mélanger dans un saladier le beurre et la purée d'amandes. 

Ajouter progressivement la confiture en mélangeant, puis les oeufs battus et le rhum. Bien mélanger.

Mélanger la farine, le sel et la levure et les incorporer progressivement au mélange précédent.

Beurrer un moule à cake et y verser la préparation.

Mettre au four préchauffé à 200°, chaleur tournante, et au bout de 10mn, faire un trait longitudinal à la surface avec un couteau et baisser le four à 150°.

Cuire encore environ 40 minutes. La lame d'un couteau ou une brochette en métal (je préfère, le trou est moins gros...) doit en ressortir sèche.

Laisser refroidir une dizaine de minutes dans le moule avant de démouler sur une grille.


Et voilà un gâteau réussi!

La confiture de pastèque était assez fadasse neutre en goût, le rhum a arrangé ça....

Pour une autre confiture, il doit y avoir d'autres associations sympathiques. Je vous laisse essayer et me tenir au courant....

Il y a un moment sur le blog, j'avais testé un autre gâteau à la confiture, pas liquide du tout mais à la date largement un peu dépassée.