mardi 25 août 2020

On n'est pas à l'abri d'une déconvenue....mais ça se répare!

 Oui, j'ose le dire: ce n'est pas parce qu'on a eu un jour l'idée saugrenue d'écrire un blog de cuisine qu'on est une super cuisinière.....

On peut juste avoir envie de partager des recettes qu'on a appréciées, et d'autres, qui ont eu besoin d'un petit aménagement mais qui finalement se sont révélées très bonnes!

Dans cette seconde catégorie, voilà un gratin estival facile à faire:

Un gratin d'aubergines à la tomate et viande hachée.

En fait, j'avais craqué devant ces jolis petits légumes:


Des toutes mignonnes petites aubergines blanches. En regardant dans mes anciennes recettes, je me suis aperçue qu'en fait j'en avais déjà cuisiné.

Et en allant voir à droite et à gauche sur le net, j'en ai fait un plat complet, pas trop prise de tête:

La recette:

  • 7 petites aubergines (ou 2 plus grosses)
  • 200g de steak haché
  • 1 oignon
  • 2 gousses d'ail
  • 2 tomates
  • 1 belle c à s de concentré de tomates
  • 1 petite boite de pulpe de tomates (polpa Mutti pour moi, moins acide je trouve)
  • sel, poivre
  • thym, laurier, romarin, 1 feuille de sauge, 1 branche d'origan (le tout cueilli dans le jardin et lié en petit fagot avec une ficelle.....mais vous faites avec ce que vous avez comme herbes)
  • huile d'olive
  • un morceau de parmesan
  • 1 boule de mozarella
Laver les aubergines, les sécher et retirer le pédoncule. Les couper en grosses tranches et répartir celles ci sur une plaque. Huiler chaque morceau au pinceau sur les 2 faces et cuire environ 20 minutes au four à 200°. 
Réserver.

Eplucher et émincer l'oignon et l'ail et les faire suer avec un peu d'huile d'olive dans une casserole. 

Monter un peu le feu (enfin, la plaque....) et ajouter le steak haché, jusqu'à ce qu'il prenne couleur.

Eplucher les tomates (si vous avez le couteau qui va bien..... sinon mondez les à l'eau bouillante si vous avez le courage.... ou laissez les comme ça....)et les couper en morceaux.

Ajouter ceux ci dans la casserole , puis la pulpe de tomates et le concentré, les herbes, sel et poivre et laisser mijoter tout ça. 
Si vous êtes pressés, 30 mn de cuisson, c'est bien, mais si vous pouvez, laissez beaucoup plus longtemps, en ajoutant un peu d'eau si nécessaire, ce n'en sera que meilleur.

Huiler un plat allant au four. Y alterner les tranches d'aubergine et la sauce tomates. Terminer avec des lamelles de parmesan (au couteau économe) et des morceaux de mozarella.

Cuire au four à 180° environ 30 minutes (selon votre four, le fromage doit dorer)

C'était beau! ça sentait divinement bon!

Mais en mangeant, nous nous sommes heurtés, enfin nos dents, à des peaux d'aubergine épaisses et amères......

Une opération d'épluchage après cuisson a donc été menée dans chaque assiette et finalement le repas a été très correct!

C'est là que je me suis souvenue qu'en fait, la dernière fois que j'avais cuisiné ces aubergines blanches, elles étaient farcies et je les avais fait cuire à l'eau auparavant......et je ne suis pas certaine d'avoir mangé la peau!

Bref! N'hésitez pas à faire cette recette, mais utilisez plutôt les aubergines dont vous avez l'habitude.

Si quelqu'un a l'habitude d'utiliser les aubergines blanches, merci de m'éclairer sur la meilleure façon de les accommoder!

jeudi 6 août 2020

Elles peuvent sauver votre dernier jour.....

Non, je ne fais pas partie de ceux qui pensent que le ciel va bientôt nous tomber sur la tête....quoi que.....mais non, soyons optimiste!

Ce dernier jour est celui des vacances. Désolée d'aborder déjà la question pour ceux et celles qui entament à peine cette période, mais pour moi c'était il y a déjà une paire de semaines et je voulais juste rapporter mon expérience, au cas où ça vous serait utile plus tard.....

Le dernier soir, il y a 2 options: aller au restaurant.....mais ce n'est pas toujours possible....
Ou finir les restes....et là c'est parfois franchement obligatoire!

Si vous allez comme nous en location, et que le voyage en train ne vous a pas vraiment permis d'emporter un stock de provisions, il y aura forcément un passage par la case courses. Et là, que vous alliez à l'épicerie du coin, en grande surface ou commandiez par internet, n'oubliez pas ce qui peut sauver à la fois vos menus quotidiens et le casse tête du dernier jour.....

 Les sardines en boite!

Et comme je suis certaine que vous achèterez aussi des pâtes, et que vous en cuirez trop comme moi, voilà une idée pour utiliser le tout et éviter de terminer le séjour en emplissant la poubelle et gâchant de la nourriture.....

D'accord! la photo n'est pas terrible....elle est prise le soir, par Mr D, excellent photographe au demeurant, mais dont le smartphone n'était peut être pas au mieux de sa forme.

Vous trouverez d'autres recettes de pâtes aux sardines sur le blog, mais en voilà une petite variante à partir de laquelle vous pourrez improviser en fonction de l'état de vos provisions:

Ma recette:
  • 1 boite de sardines à l'huile d'olive
  • 1 ou 2 oignons
  • 2 ou 3 gousses d'ail
  • 1 bocal de tomates confites
  • 1 ou 2 tomates fraîches
  • olives noires
  • poivre, sel
  • thym, romarin....
  • sauce pimentée
  • Un reste de pâtes déjà cuites 
  • un peu de féta
Eplucher et émincer l'oignon et l'ail.

Ouvrir la boite de sardines et vider une partie de l'huile dans une casserole. Y faire revenir quelques minutes l'oignon et l'ail.

Peler les tomates si vous préférez, les couper en morceaux et les ajouter dans la casserole.

Eponger le surplus d'huile des tomates confites et les ajouter, de même que les olives, le sel, le poivre et un peu de sauce pimentée si vous avez.

Laisser mijoter une trentaine de minutes puis ajouter pour quelques minutes encore les sardines coupées en morceaux. Mélanger en essayant de ne pas trop les écraser.

Réchauffer les pâtes et servir le tout.

Comme il ne me restait que de la féta comme fromage, je l'ai coupée en petits morceaux et ajoutée dans nos assiettes. C'était très bon! 

Voilà.....

Si vous avez des capres, des filets d'anchois vous pouvez bien sur les ajouter, si vous avez plutôt du parmesan que de la féta ce sera top aussi!

Je suis curieuse de connaître vos versions, ce serait sympa de les mettre en commentaire!

lundi 6 juillet 2020

Un gâteau que j'avais bien cru ne pas pouvoir faire

Il y a quelques semaines, je croyais bien que nos projets de l'été seraient annulés pour cause de virus et que nous passerions des vacances à Gardincour comme on dit chez nous.....
Pour les non chtis, je précise tout de suite que cette charmante bourgade n'existe pas mais veut dire:"Une semaine dans l'gardin, une semaine dans l'cour.....)

Mais finalement il nous a été dit que les voyages redevenaient possibles, avec les précautions nécessaires, et nous avons pu, masqués, rejoindre notre location favorite dans le sud.

Comme tous les ans, je ne passe pas tout mon temps à la plage mais m'amuse à cuisiner un peu différemment qu'à la maison. De toute façon, entre midi et 17h il fait trop chaud sur le sable (et il y a trop de monde...)

Si ça vous intéresse, allez voir les années précédentes ce que je proposais. J'ai même ces dernières années apprivoisé le four et la semaine dernière, des fruits un peu avancés m'ont donné un excellent prétexte pour faire un gâteau.


Comme je n'ai pas de balance, j'ai regardé les équivalences en cuillerées sur le net et adapté une recette que je fais souvent, en partant du poids des oeufs (coucou Carole....).
Pour info, un oeuf sans coquille fait environ 55g le plus souvent.....ceux là étaient plutôt petits.

Gâteau pêche abricot de vacances.

  • 2oeufs
  • 8 c à s bombées de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 5 c à s de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 200ml de lait
  • 6 c à s d'huile d'olive
  • 2 gros abricots et une pêche un peu abimés (ou pas....)
Dans un saladier, mélanger la farine, la levure, le sel et le sucre.

Dans un autre, battre les oeufs avec le lait et l'huile.

Verser ce mélange sur les éléments secs et mélanger à la cuiller sans chercher à obtenir quelque chose de très homogène.

Huiler légèrement un moule à cake et y verser la pâte.

Eplucher les fruits et les couper en petits morceaux. Répartir ceux ci à la surface en les enfonçant un peu dans la pâte et les saupoudrer d'un peu de sucre.

Cuire (en théorie) 30 à 35 minutes à 180°.

Je dis bien en théorie car en fait ici, malgré ma connaissance un peu meilleure du four, le gâteau était loin d'être cuit au bout de ce temps. J'ai donc augmenté un peu le thermostat et cuit au moins 10 minutes de plus en testant la cuisson avec un couteau.
Adaptez donc selon votre four.

Voilà, je vais essayer de trouver des choses à publier ici mais je ne promets rien.......au pire je vous raconterai au retour!

J'espère que vous aussi pourrez profiter d'un bol d'air ensoleillé cet été.

Restez prudents quand même....quand je vois qu'au supermarché le masque est devenu plus qu'optionnel, que les foules en liesse pour acclamer leurs candidats oublient toute distanciation ou protection et que dans le train certains ne portent leur masque que lors du passage du contrôleur je me pose quelques questions sur les semaines qui arrivent....

Mais bon, positivons!

 

jeudi 11 juin 2020

Itinéraire d'une recette

Pas de recette en mai.....mais en juin je vais essayer de me rattraper.....

Après une recette trouvée dans une revue, vous aurez droit à un plat trouvée sur le net et déjà montré ici....bon, on fait ce qu'on peut!

Mais en fait, ça m'a fait réfléchir une fois de plus (oui, oui...ça m'arrive...) au fait qu'à part quelques génies en cuisine, on n'invente pas vraiment. Etant donné tout ce qui a déjà été fait, c'est quand même difficile d'être totalement innovant.

Par contre, on réadapte....on interprète, et c'est ce que je fais en général.

Et c'est comme ça que les recettes voyagent, évoluent, au gré de l'humeur des cuisiniers (ères) et du contenu de leur placard.


En fait, j'avais déjà fait ce plat, en avril 2011, et à l'époque, j'avais été assez fidèle à mon inspiratrice:
Anne, de Papilles et Pupilles pour cuisiner un filet mignon aux pommes curry et chutney de mangues, selon une recette de 2010.

Il y a quelques jours, devant un filet mignon et quelques kilos de pommes, je me demandais comment accommoder tout ça et me suis dit: "Mais au fait, tu connais un blog qui s'appelle Babeth's cuisine?  il me semble qu'il y avait pas mal de filets mignons, tu devrais aller voir..."

Et j'ai trouvé dans la magnifique table des matières cette recette, suis allée la consulter, puis ai cliqué sur le site de Papilles et Pupilles (une mine de bonnes idées....) pour vérifier....

Forcément, il n'y avait pas de chutney de mangue à la maison. Il restait par contre un petit pot de chutney de figues maison, fabriqué au moment des fêtes (la recette n'est pas sur le blog.....le plus approchant, ce serait ça même si ça date aussi un peu.....
On en trouve de très bons dans le commerce.....

Bref!

Voilà, à la fin d'un itinéraire sinueux dans le temps et sur le net, une recette de filet mignon de porc aux pommes, chutney de figues et curry.

La recette:

  • 1 filet mignon
  • 8 petites pommes, ou 4 grosses (bio de préférence, on cuit avec la peau et elle se mange bien....)
  • 1 oignon
  • 1 pot de chutney de figues
  • 1 c à s de poudre de curry
  • huile d'olive
  • sel, poivre
  • eau ou bouillon (légumes ou volaille)
Dans un plat allant sur la plaque et au four, faire chauffer un peu d'huile d'olive et y faire dorer le filet mignon sur toutes ses faces.

Eplucher et émincer un oignon, l'ajouter dans le plat et, en baissant peut être un peu le feu ou la plaque, le faire revenir.

Ajouter le curry, sel, poivre et bouillon et laisser cuire quelques minutes, le temps de creuser les pommes.

Les mettre dans le plat, remplir le trou central de chutney (s'il en reste, on mélange aux oignons et bouillon) 

Enfourner pour environ 40 minutes au four préchauffé à 200°. J'avais mis un peu plus chaud et un peu plus longtemps mais vous verrez sur la photo que les pommes ont un peu pris trop de coloration.....voyez selon votre four.

Si vous testez et faites vos propres adaptations, je serais contente de les connaitre....

mercredi 29 avril 2020

Incroyable!.....j'ai pris une recette dans une revue de cuisine!

Vous l'avez sans doute eue aussi cette maladie: l'achat compulsif de revues de recettes de cuisine.

Et puis un jour, dans un moment de sagesse et d'introspection, on se rend compte qu'en fait on les feuillette vite fait, on se promet de faire telle ou telle recette et la revue s'empile avec ses semblables pour prendre la poussière....

De temps en temps, dans un moment de sursaut du genre: je fais quoi à manger pour les Duchemol?.....on les ouvre et on les referme....pour faire le bon vieux plat inratable qu'on réserve à ces occasions ou pour aller sur internet....

J'en connais même (non non, je ne me regarde pas...) qui découpaient des recettes à une époque....puis les photographiait avec le portable.....pour ne jamais s'en servir ou presque.

J'ai résilié mes abonnements, sauf un.....sans doute parce qu'il est automatiquement renouvelable et que je procrastine....non, c'est celui qui reste abordable tant dans les ingrédients que dans les idées. Enfin le plus souvent. 
Certains autres, que je ne nommerai pas, ont évolué différemment de moi et ne correspondent plus du tout à ce que je veux cuisiner et manger.

Bref, je suis encore abonnée à Regal.

Et dans le dernier numéro (94) il y avait des biscuits qui me semblaient réalisables....




D'abord parce que dans l'époque actuelle il est parfois difficile de trouver de la farine de blé et qu'en magasin bio on peut en acheter d'autres, comme le petit épeautre. Et puis parce qu'elle était simple et que je voyais le moyen de la simplifier encore...

Si vous avez ce journal, vous vous demanderez de quoi je parle.....en effet, ils étaient censés être aux fleurs....ce qui ne parait pas évident sur ma photo....

C'est parce qu'ils sont à la brésilienne....

Alors, là aussi, ceux qui ne sont pas belges se demanderont certainement de quoi je parle. C'est un ingrédient vendu là bas qui permet de donner du croustillant aux gâteaux ou autres desserts (comme les glaces). Ce sont des grains de noisette enrobés de sucre.

Sur la boite, il est écrit 30% de sucre et 70% de noisettes. Je pense donc qu'en mixant grossièrement des noisettes légèrement torréfiées avec du sucre, on doit obtenir quelque chose d'approchant.
Ou on va en acheter en Belgique mais actuellement c'est un peu compliqué....

Donc, voilà ma recette, librement inspirée de Régal, des biscuits au petit épeautre et à la noisette. 

Ma recette:

  • 180g de farine de petit épeautre
  • 100g de beurre à température ambiante
  • 20g de poudre d'amandes
  • 1 pincée de sel
  • 100g de brésilienne (ou 30g de noisettes mixées avec 70g de sucre)
  • 1 oeuf
Travailler le beurre avec la brésilienne à la maryse. Ajouter la poudre d'amandes et le sel et bien mélanger.
Ajouter ensuite la farine et l'oeuf, mélanger à la main jusqu'à obtenir un mélange homogène mais sans trop insister.

Former un long boudin de pâte, du diamètre dont vous voulez vos biscuits et emballez le de papier film avant de le garder 1 heure au froid.

Couper des tranches d'environ 5mm et les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson ou d'un tapis de cuisson.

Cuire environ 15 minutes à 180° puis les laisser refroidir sur une grille.



Vous pouvez mettre un peu plus de sucre si vous voulez, il y en avait 90g dans la recette initiale, mais ça nous a plu comme ça.

Vous pouvez aussi étaler la pâte au rouleau et la découper plus joliment avec un emporte pièce....si vous voulez un résultat plus joli. J'ai des envies de simplicité....

Et si vous ne mangez pas tout rapidement, ils gardent plusieurs jours dans une boite en métal.