jeudi 21 juin 2018

Grignotages pour pots...

Je suis bien consciente que ce titre n'est pas très explicite.....j'aurais pu parler d'apéros, mais il s'agit en l'occurence de ce qu'on nomme des "pots".....encore appelés "pots de départ".

Quand on arrive à mon âge avancé, on fête plus de départs en retraite que de nouvelles embauches, et les semaines passées il y a eu 2 de ces occasions dans mon entourage proche, familial et professionnel.

Maintenant, ce que je vais vous proposer convient tout à fait aussi pour les pots d'arrivée, les communions, les anniversaires ou les simples apéros de vacances!


D'abord, des petits muffins aux tomates séchées...

La recette:

  • 2 oeufs
  • 240g de farine (soit 2 fois le poids des oeufs sans coquille)
  • 240g de lait fermenté
  • 100g d'huile d'olive
  • 100g de parmesan fraîchement râpé
  • 100g de tomates mi séchées (de chez Olivier and co....ou autres) coupées en petits morceaux
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • sel
  • piment d'espelette
Battre ensemble les oeufs, le lait et l'huile dans un bol ou un pichet (c'est pratique).

Dans un saladier, mélanger les autres ingrédients. Verser par dessus le contenu du pichet et mélanger rapidement sans chercher à obtenir quelque chose d'homogène.

Répartir la pâte dans des petits moules à muffins, ou dans les alvéoles d'une plaque à muffins, et cuire 15 à 20 minutes au four préchauffé à 180°, chaleur tournante.

Laisser refroidir sur une plaque et ne pas trop tarder à les manger, c'est meilleur tout frais


Sinon, je peux vous proposer aussi des biscuits apéro....mais comme je suis un peu flemmarde et que j'aime rendre à César ce qui lui appartient, je vais vous donner les liens vers les recettes, sur les blogs d'origine, avec juste ma petite touche personnelle....

Cette touche étant de me faciliter les choses.....au lieu de me servir d'un rouleau et d'emporte-pièces, comme les auteurs des jolis biscuits qui m'ont fait craquer, j'ai façonné des rouleaux de pâte et les ai aplatis un peu pour former vaguement un carré.....avant de les emballer dans un film.

Après quelques heures au froid, il suffit de les découper le plus finement possible et de les disposer sur une plaque couverte d'un papier cuisson.


Vous pouvez voir qu'ils ne sont pas vraiment réguliers....mais ça leur donne un petit côté plus artisanal, non?.....en plus, il faisait vraiment chaud le jour où je les ai faits, et les rouleaux de pâte avaient un peu de mal à se tenir....

Vous avez là, en haut, des crackers au sésame, fenouil et huile d'olive de "Un déjeuner de soleil", en bas à gauche, des biscuits à l'huile d'olive et tomates séchées de Carole, d'Alter Gusto , au pécorino dans la recette d'origine, remplacé par du parmesan chez moi, et en bas à droite, des sablés aux amandes, huile d'olive et romarin de Carole également.

Si ils ne sont pas tous mangés tout de suite, ils conservent bien quelques jours dans une boite hermétique.

N'hésitez pas à cliquer sur les liens, surtout....vous verrez que ça vaut la peine, ne serait ce que par les jolies formes qu'elles ont peu donner à leurs biscuits...étant nettement plus courageuses que moi!

Pour terminer, en ce jour de fête de la musique, un petit clip qui parle de départ en retraite....peut être pas des plus gais....mais la chanson a été composée et est interprétée par des gens qui me sont chers, et le clip a eu récemment le 1er prix catégorie étrangers, dans un festival à Sidney....


Enjoy!......

jeudi 14 juin 2018

On en mangerait!

J'aime beaucoup les crèmes...., de toutes sortes...

Il en existe de plus facile à faire que d'autres, celle ci est ultra rapide, et avec 2 ingrédients seulement....enfin, 3 si vous voulez ajouter un petit quelque chose en plus....



Sympa, non?...

Les 2 ingrédients? du beurre de karité et de l'huile de coco....

Et pour tout vous avouer, elle est plutôt à se tartiner sur la peau qu'à présenter comme dessert...

C'est une crème après soleil, ou de nuit, ou de quand vous voulez, dont j'ai trouvé la recette l'été dernier sur la page Facebook du Grand défi zéro déchet d'Alice.



La recette est donnée par Alice, qui tient le magasin Day by Day de Lille, une boutique de vente en vrac. Elle y est avec Romu, de la savonnerie de Romu, qui fabrique des cosmétiques bio, 100% naturels, équitables et les vend par internet, ou dans certaines boutiques. Pour ma part, je l'ai découvert par La Ruche qui dit oui. Les ingrédients s'achètent chez Day by Day, où vous allez avec vos propres bocaux. On en trouve aussi sur place. 

La recette:

  • 50g de beurre de karité bio
  • 50g d'huile de coco bio
  • huiles essentielles si vous souhaitez un parfum
Mettre les 2 ingrédients dans un bocal, Mettre celui ci au bain marie sur feu très doux et laisser fondre. On peut ajouter quelques gouttes d'huiles essentielles à la fin.

Un petit séjour au frigo et c'est tout!

Vous pouvez voir sur le vidéo que ça se fait aussi dans une casserole, mais ma méthode évite une vaisselle! et on vous en expliquera plus sur l'ajout d'huiles essentielles.

Si vous prenez de l'huile de coco vierge, non désodorisée, votre crème aura une petite odeur exotique sympathique.

N'hésitez pas....et n'ayez pas peur, ça ne rend pas la peau grassouillette mais toute douce, et ça ne tâche pas les vêtements. On peut aussi l'utiliser sur les cheveux, mais je n'ai pas testé.

Et si vous avez envie de le manger, pas de problème, c'est comestible!


lundi 11 juin 2018

Un gâteau du dimanche pour une photo de truc....

Dimanche, famille....vous associez quoi, vous?

Moi, c'est souvent cuisine ou pâtisserie....

Hier, je n'ai pas voulu changer mes bonnes habitudes, mais quand même, c'était l'occasion de tester une des recettes d'un livre de Marie Chioca et de se faire plaisir sans trop accumuler les calories sucrées.


Si, si....c'est très raisonnable!

J'ai utilisé sa recette de génoise aux fraises, qui privilégie les ingrédients à index glycémique bas. Bon, pour la chantilly, j'avoue avoir employé du sucre glace classique, mais 40g pour 8 personnes, avouez que ça fait quand même peu!

J'avais quelques craintes pour la dégustation car un essai précédent de pain d'épices un peu trop sec n'avait pas réuni tous les suffrages.....mais c'était juste top! et facile à faire.

Les ingrédients employées peuvent se trouver en magasin bio ou sur internet. 

La recette:

  • 4 oeufs
  • 10cl de sirop d'agave
  • 1/2 c à c d'arôme amandes amère pour pâtisserie
  • 1 c à s de rhum
  • 100g de farine de petit épeautre T70 (110 dans la recette, pas trouvé....)
  • 60g de farine d'orge mondé
  • 1/2 sachet de poudre à lever (5 à 5,5g selon les marques....)
  • 250ml de crème fraîche liquide entière
  • 125g de mascarpone
  • 40g de sucre glace
  • 1 gousse de vanille
  • 400g de fraises, équeutées et coupées en 2
  • quelques feuilles de menthe pour la déco
Dans le bol d'un robot, ou dans un grand bol, mettre les oeufs et le sirop d'agave, le rhum et l'arôme amande. Fouetter d'abord à petite vitesse puis au maximum jusqu'à obtenir une masse mousseuse, claire, qui a triplé de volume (bien 10 minutes....). C'est plus facile au robot ou au fouet électrique....à la main, il faudra un peu de poigne.

Tamiser les farines et la levure. Les ajouter très progressivement au mélange précédent, en soulevant bien la masse, avec une spatule ou une écumoire (si, si....astuce trouvée chez Edda, Un déjeuner de soleil).

Verser dans un moule à manqué beurré, de 24cm de diamètre et cuire au four préchauffé à 180°, chaleur tournante, pour 15 minutes. (moule à savarin dans la recette d'origine)

Laisser complètement refroidir avant de démouler. 

On peut le faire la veille et le garder filmé sans problème.

Tamiser le sucre glace et y ajouter les graines de la gousse de vanille. 

Verser la crème et le mascarpone très froids dans le bol du robot très froid et commencer à fouetter avec un fouet très froid.....quand la chantilly commence à monter, ajouter le sucre vanillé et arrêter quand l'ensemble est bien ferme. Verser dans une poche à douille.

Couper le gâteau en 2. Sur la partie inférieure, mettre la moitié de la crème et la moitié des fraises. Remettre l'autre partie par dessus et pocher le reste de crème, plus artistiquement si possible. Ajouter le reste des fraises et les feuilles de menthe.

Remettre au froid avant de servir.



Mais que vient faire le truc du titre me direz vous?...

C'est que Dr Caso a relancé son petit jeu comme je les aime: La photo de truc qui consiste à photographier un truc....enfin, pas n'importe lequel, il y a un thème!

Et cette fois c'est: un truc du dimanche

Alors je lui ai envoyé ça:


D'accord, c'est un peu moins glamour que les 2 photos précédentes....et on voit que mon frigo est bien garni de bières....mais ça m'évoque le dimanche: 

Le reste de gâteau que tu as mis longtemps à préparer, qui a été englouti avec plaisir par tes enfants et petits enfants et que tu es bien contente de voir dans le frigo pour te régaler encore égoïstement le soir devant la télé...


Et voilà.....si vous voulez savoir ce que d'autres imaginent comme étant "du dimanche" allez voir chez Dr Caso, elle ne va certainement pas tarder à publier tout ça!

jeudi 7 juin 2018

Toujours des asperges!

Cette année, je me suis laissée aller sur mes achats d'asperges on dirait!

Quand nous étions en Belgique, j'avais raconté que la patronne du restaurant les avait préférées aux moules pour son menu du jour. 
Dans mon esprit, asperges et Belgique n'étaient pas automatiquement liées, comme la paëlla et l'Espagne, ou la panse de brebis farcie et l'Ecosse...


Pourtant, elle poussent facilement là bas. La preuve, cette photo prise lors d'une balade dans les dunes où nous avons eu la surprise de les voir tranquillement à l'état sauvage.

Les lapins ne doivent pas trop apprécier car, vu le nombre de terriers et de crottes sèches dans le coin, c'est étonnant qu'elles aient pas été grignotées....mais c'est une autre histoire!

Dans notre région ça pousse bien aussi, forcément...et grâce au Biocabas et au Court circuit, nous avons eu l'occasion d'en manger de toutes fraîches, qui n'avaient pas beaucoup voyagé.

Cette fois, je vous donne une recette d'asperges blanches, que j'ai trouvée sur le site de Rustica.


Elles ont pris pour l'occasion un goût un peu méditerranéen, car elles étaient cuites au four, avec de l'huile d'olive, des câpres et des anchois.

La recette parlait d'une cuisson uniquement au four, mais mes asperges étaient très grosses, alors j'ai préféré les pré-cuire à l'eau. Et je pense avoir bien fait car elles étaient juste fermes comme il fallait.

Je vous donne ma version, mais n'hésitez pas à aller voir celle d'origine.

Ma recette:

  • 500g d'asperges blanches
  • 1 citron bio
  • 2 branches de thym
  • 6 anchois à l'huile d'olive
  • 4 cuillers à soupe de câpres au vinaigre
  • 4 c à s d'huile d'olive
Blanchir d'abord les asperges épluchées dans de l'eau bouillante et bien les égoutter.

Les couper en 2 dans la longueur et les déposer sur une plaque recouverte d'un papier sulfurisé.

Dans un mortier, mettre le zeste finement râpé du citron, les feuilles de thym, les anchois et les câpres. Ecraser le tout en ajoutant progressivement l'huile d'olive et le jus du citron.

Verser la moitié sur les asperges et bien les enrober (avec les mains, c'est le mieux)

Cuire au four préchauffé à 180° en chaleur tournante pendant 20 à 30 minutes.



En principe, on arrose ensuite les asperges avec le reste de la sauce. Mais comme je voulais un plat complet, j'ai mis au four en même temps des morceaux de poisson surgelés de Mr Picard, eux aussi enduits de sauce et  tout était cuit à la sortie du four. 

Mais je ne les ai pas pris en photo: des carrés de poisson, ça n'a pas forcément d'intérêt visuel!


vendredi 1 juin 2018

Et la crème?....

Dans mes 2 derniers articles, j'ai été très très bavarde et j'ai oublié de vous donner la recette de la crème qui accompagnait la salade d'oranges!


Elle s'appelle Mouhalabieh, est d'origine libanaise, toute fraîche et simple à faire.

Je ne peux exactement vous dire d'où vient la recette que j'ai faite car, comme souvent, j'en ai lu une bonne dizaine sur le net avant d'en faire un peu à ma sauce; je ne garantis donc pas du tout qu'elle soit la "vraie" recette, mais je peux vous affirmer qu'elle est très bonne....

La recette:

  • 75cl de lait ( j'ai employé du lait de ferme pasteurisé, entier...vous ferez avec ce que vous voulez. C'est plus crémeux comme ça quand même...)
  • 45g de crème de riz (fécule de maïs à défaut)
  • 45g de sucre de canne blond
  • 2 c à s de miel d'acacia
  • 3 c à s d'eau de fleur d'oranger ( de la vraie, pas aromatisée)
  • une poignée de pistaches mondées, non salées  
Délayer la crème de riz dans une partie du lait puis ajouter le reste. Verser dans une casserole, ajouter le sucre et le miel et cuire à feu moyen en remuant une dizaine de minutes. On doit obtenir la consistance d'une crème anglaise.

Ajouter l'eau de fleurs d'oranger, et répartir dans 4 ou 6 coupelles (selon le nombre de convives et leur appétit)

Couvrir et garder quelques heures au froid.

Hacher grossièrement les pistaches au couteau et les faire légèrement torréfier à la poêle, sans graisse.

Servir bien frais, parsemé de morceaux de pistache au dernier moment.

Je sais que les oranges ne sont plus vraiment un fruit de saison, mais j'ai comme qui dirait l'idée qu'avec des jolies fraises cette crème devrait être assez sympathique!