jeudi 14 novembre 2019

Et une tarte de plus!

Objectivement, la tarte salée est plutôt très présente sur le blog....juste un clic sur la table des matières vous en donnera une petite idée...
Mais c'est tellement pratique!
On y met ce qu'on veut....ou presque....ou ce qu'on a comme restes.....et c'est tout bon!

Bon, il y a peut être des associations à éviter mais pour l'instant je n'ai pas eu de retour franchement négatif....

Comme je n'ai pas une passion folle pour le rouleau à pâtisserie, je fais de plus en plus de pâtes qui n' en ont pas besoin. Notamment la pâte levée pour les flamiches que j'ai déjà montrée ici plusieurs fois.


Cette fois, elle est garnie de champignons, oignons, lardons et Gorgonzola. Pourquoi Gorgonzola?....parce que j'en avais un reste et que c'est bon....et que j'avais déjà testé il y a longtemps.

La recette:

  • 150g de farine de blé semi complète
  • 1 oeuf
  • 1/2 sachet de levure sèche de boulangerie
  • 15cl de lait 
  • 30g de beurre fondu (au micro ondes, doucement, dans un petit bol)
  • une pincée de sel
  • 1/2 c à c de sucre
  • 1 oignon
  • 150g de champignons de paris
  • 100g de lardons fumés (ou de dès de bacon, c'est moins gras)
  • un petit peu d'huile d'olive
  • Un reste de Gorgonzola
  • sel, poivre
Dans un saladier, mélanger la farine, la levure, le sel et le sucre.
Ajouter le lait et l'oeuf et mélanger doucement au fouet, puis ajouter le beurre fondu et mélanger à nouveau.

Verser dans un moule à tarte légèrement huilé ou beurré (le beurre fondu qui reste dans le bol après l'avoir mélangé à la pâte par exemple.....) et laisser lever environ une heure à température ambiante.

Si vous voulez la préparer à l'avance, vous la mettez au frigo, sinon vous la garnissez et la cuisez.

Pendant que la pâte lève, éplucher et émincer l'oignon et le mettre à revenir pas trop fort dans une poêle, avec un peu d'huile d'olive.

Nettoyer et émincer les champignons et les ajouter dans la poêle. Cuire en remuant souvent jusqu'à ce qu'ils aient rendu leur eau et que les oignons commencent à devenir translucides.

Ajouter les lardons et le bacon et cuire en remuant à feu un peu plus vif.

Répartir sur la pâte et ajouter des petits morceaux de fromage par dessus.

Cuire 25 à 30 minutes au four 190-200° selon votre four

Avec une petite salade, de la mâche ici, ça vous fera un repas sympathique.

mercredi 30 octobre 2019

Couleur et saveur d'automne: juste à temps....mais avec une vidéo passionnante.....

Juste à temps parce que demain je pense que c'est le dernier jour pour le défi cuisine "Couleurs et saveurs d'automne" organisé par Recettes de Cuisine.

Ce n'est pas la fin de ma cuisine pour l'automne mais l'occasion de participer à un petit concours et d'utiliser la courge spaghetti reçue dans mon Biocabas.

Elle a fini comme ça:



Un jour où il y avait du soleil, c'était encore mieux pour la photo!

C'est un petit gratin à la courge spaghetti, champignons et lardons couvert d'un fromage local, le Sire de Crequy, très odorant comme le maroilles lors de la cuisson, mais doux à la dégustation.

Il y a eu une étape préalable au gratin: la cuisson de la courge.

Elle a été cuite tout simplement dans une casserole d'eau. le seul problème est d'avoir une grande casserole si vous avez une grosse courge.....j'avais ce qu'il fallait, la mienne étant moyenne...




Passionnant, non?

On peut la piquer avec une brochette avant cuisson mais j'avoue ne l'avoir fait qu'après un certain temps pour vérifier que la peau n'était plus trop dure. Il a fallu environ 40 minutes.

Ensuite, il faut la laisser refroidir hors de la casserole, la couper en 2 et, avec une fourchette, gratter l'intérieur pour obtenir des genres de spaghettis. On aura au préalable retiré les pépins.

La moitié a fini dans une soupe, et l'autre dans ce gratin.

La recette:

  • Une demi courge spaghetti cuite
  • Un gros oignon
  • 250g de champignons de Paris
  • 100g de lardons fumés
  • 1 gousse d'ail
  • 200ml de crème fraîche (allégée ou pas...)
  • un peu d'huile d'olive
  • 100g de fromage Sire de Crequy, ou autre à votre goût
  • sel (peu car les lardons sont un peu salés) et poivre
Eplucher et émincer l'oignon et le mettre dans une poêle (ou un plat qui ira au four ensuite pour simplifier la vaisselle) avec un peu d'huile, le temps qu'ils commencent à s'attendrir.

Ajouter les champignons nettoyés et coupés en morceaux puis les lardons et faire revenir le tout à feu plus vif, le temps qu'il n'y ait plus de jus et que les lardons commencent à colorer.

Ajouter la chair de courge, la crème et mélanger. Saler et poivrer à votre goût. Selon votre plat de préparation, vous laissez tout dedans ou vous transférez dans un plat à four légèrement huilé.

Recouvrir de lamelles de fromage et passer au four à 190°, environ 30 minutes.



Pour d'autres idées de recettes automnales, n'hésitez pas à cliquer sur la photo.....

Pour la vidéo.....on fait ce qu'on peut.....je ris d'avance à la tête de ceux qui tomberont par hasard dessus....quoique....on voit parfois des choses encore moins palpitantes!;))

jeudi 24 octobre 2019

Les biscuits de Mrs Patmore ou de Daisy....

J'imagine que pour comprendre ce titre il faut avoir suivi une série que pour ma part j'ai vue assez récemment, ou être allé au cinéma voir le film qui reprend la saga.....

Mais si comme moi vous y êtes devenus accros ou avez dans votre entourage une telle personne vous aurez reconnu la cuisinière de Dowton Abbey et son aide....

Et si comme moi aussi vous avez un faible pour les spécialités culinaires britanniques, sachez qu'un livre de cuisine existe, qui reprend une partie de ce qu'on trouvait sur la table de ces nobles britanniques ou de leurs domestiques.

J'ai repris une des plus humbles....dégustée surtout au sous sol du château ou par les enfants (ceux que les nannies apportaient à leurs parents à l'heure du thé....) celle des biscuits digestifs. Pour l'auteur du livre, "très simples et nourrissants, ils étaient destinés aux jeunes enfants ou à ceux qui considéraient leur manque de saveur comme un gage de bienfaits pour la santé"



J'aime bien ceux du commerce, mais si c'est pareil pour vous, sachez que ceux ci sont énormément moins sucrés. Je m'y suis très bien habituée mais n'hésitez pas à augmenter un peu la quantité de sucre si vous avez du mal.....

La recette du livre:

  • 200g de farine de blé complet + quelques poignées pour le plan de travail
  • 60g de beurre froid, détaillé en dés
  • 75g de flocons d'avoine
  • 2 c à s de cassonade blonde
  • 1 c à s et 2 c à c d'arrow root ou de fécule de maïs (fécule pour moi)
  • 1/2 c à c de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf légèrement battu
  • environ 200ml de lait (j'ai mis du kéfir, ou lait fermenté)
Verser la farine dans un saladier, puis les dés de beurre et mélanger avec les doigts jusqu'à obtenir une texture grossière et friable.

Ajouter les flocons d'avoine, la fécule, la cassonade, le bicarbonate et le sel et mélanger le tout.

Incorporer l'oeuf et juste assez de lait pour obtenir une pâte ferme mais malléable (ne pas trop travailler la pâte)

Renverser la pâte sur un plan fariné et former un disque. Diviser en deux et abaisser sur une épaisseur d'environ 3mm. Avec un emporte pièce de 6cm de diamètre former des biscuits, en étalant à nouveau les chutes de pâte autant de fois que nécessaire. Les déposer sur une plaque recouverte d'un papier cuisson en les espaçant d'environ 2,5cm et piquer leur surface à la fourchette.

Faire de même avec l'autre moitié de la pâte.

Cuire au four préchauffé à 180° pendant 10 à 12 minutes, jusqu'à ce que le dessous des biscuits soit fermes et les bords dorés.

Poser les plaques sur une grille et laisser les biscuits complètement refroidir avant de servir. Ils se conservent 1 semaine dans une boite hermétique à température ambiante.


N'hésitez pas à étaler la pâte plus finement que moi. Ils étaient encore un peu tendres au centre malgré 15 minutes de cuisson.....je les ai cuits une deuxième fois (après tout c'est le principe des biscuits) et c'était top!

Maintenant, je redis que ce sont des biscuits peu sucrés, qui ont peu à voir avec ceux du commerce mais pourraient ainsi aussi bien accompagner une boisson chaude sucrée.....comme une nice cup of tea....qu'un morceau de cheddar....

Pascale Weeks en donne sur son blog une autre version, qui me semble un peu plus adaptée à notre palais français.....à vous de tester! Pour ma part, je l'avais appréciée.

mercredi 16 octobre 2019

Un gâteau....mais pas que....

Il semblerait qu'aujourd'hui soit la journée contre le gaspillage alimentaire. C'est un peu l'idée générale de ce blog, surtout ces dernières années (eh oui.....vieux le blog!...) et il y a ici pas mal de recettes antigaspi...

On peut aussi, pour acheter moins de trucs déjà prêts, bricoler au maximum du fait maison, ça fera d'une pierre 3 coups: économies, moins de déchets, mieux pour la santé....(enfin, le plus souvent....)

Dans la catégorie "fait maison", on voit pas mal sur les blogs actuellement le kéfir de fruits....ces petites graines qui font fermenter un breuvage désaltérant... 







Je ne vous donnerai pas la recette, vous en trouverez plein....il y a entre autres un groupe facebook où vous trouverez plein de conseils....

Celui qui pétille (si, si...) sur la photo est au citron et gingembre, mon préféré....

Dans la recette de base, on met une ou deux figues sèches, qu'on retire avant consommation. Quand on en fait régulièrement, on utilise pas mal de figues et ce serait vraiment bête de les jeter....

Pour ma part, je les garde en remplissant au fur et à mesure un sachet qui part tout de suite au congélateur et quand j'en ai assez.....et que j'ai l'âme pâtissière, je les utilise dans un gâteau.




La recette:

  • 200g de figues sèches "kéfirisées"(décongelées quelques heures au frigo)
  • 320g de farine de blé T65
  • 100g de sucre de coco (ou du sucre de canne roux)
  • 3 oeufs
  • 1 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 300g de lait
  • 60g de beurre fondu
  • 60g d'huile d'olive
  • 3 c à s de raisins secs 
  • 2 c à s de rhum
  • 1/2 c à c de cannelle
Faire tremper les raisins secs dans le rhum.

Couper les figues en petits morceaux.

Mélanger la farine, le sucre, le sel, la cannelle et la levure.

Battre les oeufs, ajouter le lait puis le beurre fondu et l'huile en battant à chaque fois.

Verser le mélange liquide sur les éléments secs et mélanger rapidement, sans insister. Ajouter les fruits et le rhum.

Verser dans un moule à cake beurré et fariné et cuire environ 50 minutes à 165°, chaleur tournante. 

Laisser 5 minutes dans le moule puis démouler sur une grille.

Si vous ne passez pas par l'étape kéfir, vous pourrez aussi profiter de ce gâteau....il ne sera pas labellisé antigaspi mais tout aussi bon....

Vous prenez juste des figues séches et vous les coupez en morceaux avant de les faire tremper dans le rhum avec les raisins.

Pour le kéfir, par expérience, il faut goûter mais on n'est pas obligé d'apprécier....ça fait partie de ces choses que certains aiment alors que d'autres se sentent mal rien qu'à l'odeur...(j'exagère un peu...). Dans mon entourage ça ne déchaine pas les foules.....mais moi j'aime....

Le gâteau au fruits et rhum....ça passe tout seul le plus souvent!

samedi 5 octobre 2019

Légumes d'ici et d'ailleurs...

Cuisiner des produits locaux c'est sympa, mais parfois on a envie de quelque chose d'un peu plus exotique.....surtout quand on habite dans le Nord...

Alors on associe le proche et le lointain...


Le proche, ce sont des épinards reçus mercredi dernier dans mon Biocabas, que j'avais envie d'exotiser un peu....comme j'avais déjà goûté il y a 6 ans....mais un peu différent quand même, il faut se renouveler! Tous les 6 ans ce n'est pas trop.....

Je me suis aussi inspirée d'une recette de dahl de lentilles, faite....il y a 7 ans....

Il me restait aussi 2 grosses tomates, locales, qui avaient un peu de mal à murir....

Donc le plus lointain, ce sont une patate douce et des lentilles corail (d'origine française quand même)
et quelques épices....

Et selon le contenu de vos placards, vous pouvez adapter ou simplifier....vous verrez dans la recette.

Epinards, patate douce et lentilles corail au curry: (optionnel....crevettes)

  • Un beau sac d'épinards frais (j'avoue ne pas l'avoir pesé....)
  • 2 tomates
  • Une patate douce
  • 2 tomates (ou de la tomate en boite)
  • 2 poignées de lentilles corail
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d'ail
  • 1 petit morceau de gingembre frais
  • 1/2 c à c de curcuma en poudre
  • 1/2 c à c de cumin en poudre
  • 1/2 c à c de coriandre en poudre (si vous n'avez pas ces épices dans votre placard, du curry les remplacera sans problème)
  • 1 belle poignée de coriandre fraîche (ou surgelée)
  • 25cl de crème de coco
  • un peu d'huile de coco (ou autre huile supportant bien la cuisson)
  • poivre, sel
  • une pointe de couteau de purée de piment (ou plus selon votre goût)
  • 3 ou 4 feuilles de curry (si vous avez....ça se trouve en épicerie indienne et ça se congèle mais on peut bien s'en passer)
  • Bouillon de légumes (ou eau chaude à défaut...)
Nettoyer les feuilles d'épinard. 

Chauffer un peu d'huile dans une cocotte et y mettre progressivement les épinards, en les remuant bien jusqu'à ce qu'ils soient bien "tombés". Réserver.

Eplucher et émincer l'oignon, l'ail et le gingembre.

Eplucher les tomates (avec un couteau"qui va bien") et couper la pulpe en morceaux.

Eplucher la patate douce et la couper en cubes. Pas trop gros pour une cuisson pas trop longue.

Emincer très finement les queues de la coriandre. Emincer séparément les feuilles et les réserver. Si vous utilisez de la coriandre surgelée (MrPicard fait ça très bien) vous en saupoudrerez juste le plat à la fin.

Dans la cocotte, avec un peu d'huile, faire suer les oignons puis ajouter l'ail et le gingembre, puis les épices et les feuilles de curry et cuire une ou 2 minutes en remuant.

Ajouter la patate douce, la tomate et les lentilles, bien mélanger, mouiller avec le bouillon à hauteur, ajouter les queues de coriandre et laisser cuire environ 1/4 d'heure. 

Ajouter alors les épinards, bien mélanger, saler, poivrer, ajouter le piment et la crème de coco.

Cuire encore quelques minutes. Les patates douces doivent être tendres. les lentilles sont un peu écrasées mais ce n'est pas grave.

Pour la version aux crevettes ajouter un peu avant la fin de cuisson des crevettes déjà cuites.

Parsemer de coriandre(fraîche ou surgelée) avant de servir.

En fait, il y a eu 2 versions: une sans crevettes le premier jour. Avec bien du bouillon et du pain. Un plat complet végétarien....une soupe-repas....

La deuxième aux crevettes le lendemain, plus consistante car avec moins de bouillon.

Si vous avez plus de courage que moi vous pouvez accompagner tout ça de naans maison....ou pas.

Si vraiment vous avez besoin de vous caler, un peu de riz fera l'affaire mais je vous assure que c'est déjà bien nourrissant....