vendredi 4 septembre 2015

Et si votre confiture entrait en boutique?....

Le confiture ça dégouline....





Mais c'est si bon!....

Il y a 2 options.....s'en fabriquer quelques pots....ou les acheter en magasin....les 2 options ne s'éliminant nullement l'une l'autre....on peut aimer bricoler la sienne, avec des fruits de saison, et en acheter d'autres, parce qu'on n'a pas le temps, pas l'envie de s'y mettre, ou parce qu'elles sont spécialement bonnes....

Personnellement, je fais les 2....surtout depuis que j'ai testé celles de La chambre aux confitures au printemps dernier....

Et si vous aviez l'occasion de voir vos petites créations sucrées vendues dans leurs boutiques?....

L'an dernier, c'est le blog B comme Bon qui a vu sa confiture de cerises à l'anis vert sélectionnée. 

Allez donc voir leur page Facebook où à la date du 11 aout tout vous est expliqué....(c'est aussi partagé sur ma page....)

Pour ma part, je pense leur proposer ça:




Une gelée....au jus de pomme, parfumé à la verveine et menthe....

Jus de pomme, car j'ai de la chance d'avoir une amie qui fait presser de façon artisanale les pommes de son verger et me fait cadeau de quelques bouteilles....

Verveine et menthe car je me régale presque tous les soirs avec une infusion de ces plantes, cueillies sur ma terrasse....

Gelée de jus de pomme à la verveine et menthe:


  • 1l de jus de pomme (du vrai jus....)
  • 4 belles branches de verveine fraîche
  • 2 belles branches de menthe fraîche
  • 800g de sucre à confitures (avec gélifiant...)
Chauffer le jus dans une grande casserole. Quand il frémit, y plonger les branches de verveine et menthe (enfermées dans un tissu fin pour ne pas filtrer après) et couper la plaque. Laisser infuser le temps que le jus refroidisse, en remuant de temps en temps les feuilles.

Retirer celles ci, mettre le sucre et mélanger puis porter à ébullition à feu vif. Laisser bouillir 5 minutes en remuant. Ecumer et couper la plaque.

Verser dans les pots (4 pots pour moi, plus un petit pour goûter...) préalablement ébouillantés. Les fermer et retourner quelques minutes puis laisser refroidir.




Jolie couleur non?....et joli goût!....

D'accord, c'est un peu une recette de feignante....jus tout prêt et gélifiant....mais rien n'empêche les puristes de cuire les pommes, d'en extraire le jus et de prolonger la cuisson jusqu'à ce que la gelée fasse une goutte qui se tient sur une assiette sortant du congélateur....

Maintenant, c'est à vous de jouer.....moi je vais me faire une bonne tartine de confiture...c'est presque l'heure du goûter....et ma gelée à moi, elle ne dégouline pas....


mardi 1 septembre 2015

Un petit goûter pour la rentrée....

Pour moi, la rentrée scolaire n'est plus vraiment d'actualité....les enfants ont passé cet âge et mes rentrées à moi semblent très anciennes....

Quand j'y pense, ce sont souvent des souvenirs odorants qui me viennent....odeur un peu indéfinissable, mais que je reconnaitrais entre mille si je la retrouvais....un mélange de bois ciré (eh oui....on cirait les bureaux dans mon passé préhistorique...), de papier neuf, de gomme, d'encre et de chocolat....

A propos de chocolat....




Vous pensez que ça plairait pour le goûter tout à l'heure?.....

Ce sont des petits pains viennois, dont j'ai emprunté la recette à Edda de "Un déjeuner de soleil"....

J'ai juste remplacé le lait par du lait battu, et été encore un peu plus généreuse en chocolat.... 

La recette:

  • 300g de farine T45
  • 200g de farine T65
  • 27cl de lait battu à température ambiante
  • 120g de chocolat noir, cassé en morceaux avec un couteau
  • 80g de beurre mou
  • 60g de sucre en poudre
  • 20g de miel
  • 5g de sel
  • 8g de levure sèche de boulanger
  • un peu de lait pour dorer
Dans le bol du robot, mélanger les farines, le sel, le sucre le sel et la levure (la mienne n'a pas besoin d'être activée, sinon la délayer dans un peu de lait et laisser une dizaine de minutes avant de l'ajouter avec le reste du lait)

Au centre, verser le lait battu et pétrir à petite vitesse jusqu'à obtenir une boule de pâte homogène et souple qui se détache des parois. Il faut 5 à 10 minutes.

Ajouter le beurre en 3 fois, en pétrissant bien entre chaque ajout pour bien tout absorber.

Ramasser la pâte en boule, couvrir le bol d'un film alimentaire et laisser doubler de volume. Il faut environ 2 heures selon la température ambiante.

Reprendre alors la pâte sur un plan de travail fariné, la dégazer et la diviser en 10 ou 12 boules. Diviser le chocolat en autant de parts.

Prendre une boule de pâte, l'aplatir un peu, mettre la moitié d'une part de chocolat au centre et replier comme une enveloppe. Ajouter l'autre moitié du chocolat, rouler en boule puis en "saucisson".

Déposer les petits pains sur une plaque, faire des coupes à leur surface, et les laisser lever dans le four éteint et fermé environ 40 minutes. Ils doivent augmenter environ des 2/3.....

Les sortir du four et allumer celui ci à 200° en chaleur statique. Badigeonner la surface des petits pains au pinceau avec du lait. (on peut mettre un oeuf battu...)

Cuire environ 15 minutes puis les mettre à refroidir sur une grille.




Il va sans dire que tout peut être fait à la main....mais j'ai la chance d'avoir un robot et suis assez partisane du moindre effort....on me l'a assez reproché à l'école!....

A la maison, ce sont des adultes qui ont mangé ces petits pains pour le goûter....il n'y a pas d'âge pour se faire plaisir....le membre le plus jeune présent actuellement n'aurait pas dit non...




Mais je lui ai retiré la plateau juste avant qu'elle ne teste....

En tous cas, bon courage à ceux qui viennent de faire leur rentrée ou la feront ces jours ci....dites vous qu'on n'a jamais été aussi près des prochaines vacances!....

dimanche 30 août 2015

Le truc le plus agréable....et un truc simple....mais bon....

Après une petite trêve estivale, voilà revenu le temps de la Photo de truc...., organisé depuis 2008 par Dr Caso....

Le thème de ce mois: "Photographiez moi le truc le plus agréable de votre quotidien".....

Comme à chaque fois, je tourne dans ma cervelle des idées diverses, et je vais peut être commencer par celles que je n'ai finalement pas retenues....

Mon lit....je risquais de passer pour la personne que je ne suis pas....Mr D....mais il risquait de ne pas apprécier d'être traité de truc....ma cafetière....mais ce n'est quand même pas très photogénique.....le canapé et la télé...(duo inséparable)....mais là aussi je risquais d'être mal évaluée....

Et pour finir, j'ai pensé à ce que je vois plusieurs fois tous les jours, pendant longtemps parfois, dont je ne me lasse pas car elle sait prendre plein d'aspects différents, tellement que plutôt qu'une seule photo, j'ai du faire une mosaïque pour vous faire partager tous ses visages....

J'ai nommé....la fenêtre de ma cuisine.....




Comme vous voyez, grâce à MrD, elle est toujours fleurie, me donne la météo, son appui permet de poser divers objets indispensables, par temps ensoleillé elle me sert à éclairer mes photos d'assiettes et comme je passe en face d'elle de longs moments chaque jour, c'est elle qui a le record du côté agréable de tout ce qui fait mon quotidien....




D'accord....parfois la vue qu'elle me donne est moins agréable...comme lors d'un jour pluvieux où un escargot avait décidé d'y passer, sans doute après avoir festoyé dans mes pots de basilic....mais nul n'est parfait!...



Si vous voulez partager vous aussi un truc agréable,  vous avez jusqu'au 2 septambre, et les règles du jeu sont toujours chez Dr caso.

Au truc simple maintenant....très agréable aussi....un petit dessert bricolé pendant les vacances....




Une compote aux abricots et pèches, parfumée à la verveine...

En fait, je partais pour quelques jours et la corbeille à fruits était encore bien garnie de fruits qui n'auraient pas attendu mon retour....les abricots d'ailleurs (comme le prouve la photo) étaient déjà en train de rider leur douce peau....

Par contre, le pot de verveine serait bien arrosé par la pluie, et les escargots et limaces du jardin ne semblaient pas trop s'y intéresser....

Je ne vous note pas de recette, car je crois que tout le monde sait faire une compote....mais je vous précise juste que j'ai coupé les fruits en morceaux pas trop petits, après dénoyautage car c'est plus facile à manger...et qu'en plus du sucre (à votre goût) j'ai ajouté 2 branches de verveine. 

Quand les fruits ont semblé assez tendres, j'ai coupé la plaque, mis le couvercle sur la casserole et laissé infuser jusqu'à complet refroidissement.




Avec un petit biscuit....c'est un dessert parfait!....tellement simple qu'on se demande pourquoi on n'en fait pas plus souvent!....

jeudi 27 août 2015

Des aubergines "chic" pour un défi....

Soyons honnête d'emblée....le titre et la recette ne sont pas de moi....mais quand Brigitte, du blog "Les filles, à table!" a lancé le thème du Défi culinaire #6, petit jeu comme je les aime proposé par "Ma petite cuisine gourmande", c'est ce plat qui m'est tout de suite venu à l'esprit!....

J'avais eu la chance de le gouter en juin dernier, préparé par Nicolas Pourcheresse, à l'invitation de la chicorée Leroux et j'en gardais un souvenir ému....



Bon....une aubergine en gros plan, ce n'est pas forcément glamour....mais croyez moi sur parole, c'est délicieux et très facile à préparer...

Quand au titre de la recette, c'est ainsi qu'on la trouve sur le site Chicorée Leroux, mais comme je suis bonne fille, je vais vous la remettre ici....avec mes petites adaptations personnelles...

Aubergines "chic":


  • 4 aubergines violettes bio
  • 100ml d'huile d'olive (j'en ai mis un peu moins)
  • 100ml de sauce soja
  • 100ml de miel (d'acacia en principe)
  • poudre de gingembre
  • 4 "Juste dose" de chicorée Leroux, ou 6 c à c de chicorée liquide
  • quelques pincées de fleur de sel
Couper les aubergines en 2 dans la longueur et les disposer sur une plaque ou un plat allant au four.

Les assaisonner de fleur de sel et les enrober de la moitié de l'huile d'olive et laisser cuire au four à 140° pendant 1h30.

Mélanger le miel, la sauce soja et le reste de d'huile et, à mi cuisson, ajouter aux aubergines. 

Arroser 2 ou 3 fois en cours de cuisson, avec le jus qui a coulé dans le plat. 

Au moment de servir, saupoudrer un peu de gingembre en poudre et verser la chicorée liquide à la surface des aubergines.




Crousti fondant!.....

Vous pouvez, d'après la recette d'origine, servir avec des coquilles St Jacques, des langoustines ou du veau....j'avoue avoir beaucoup plus humblement fait cuire 2 oeufs au plat pour accompagner mon assiette d'aubergine....pour un repas "chic et pas cher"....

A vous de jouer maintenant! 

Encore une fois....rien à gagner sauf le plaisir de partager des recettes....allez donc voir chez "Les filles, à table!" et "Ma petite cuisine gourmande", vous saurez tout!....et aurez plein d'idées nouvelles pour cuisiner l'aubergine....


lundi 24 août 2015

Suite du festival.....et une adresse à Lille pour les pâtissiers..

On continue avec la Pana Cotta et les fruits.....



Des fraises et des framboises....parce que je ne sais pas chez vous, mais je trouve que cette année, elles sont présentes plus longtemps sur les marchés que les précédentes....et toujours aussi bonnes.....et toujours au même prix....

Les fraises de la région j'entends.....

Mais peut être n'avais je pas fait plus attention...

Mais revenons à mon dessert....puisque c'est bon avec du chocolat blanc, ça doit l'être avec une autre sorte....le dulcey par exemple.....

Et ça tombe bien, il y a justement une boutique qui a ouvert récemment à Lille et qui vend des chocolats Valrhona.....La boutique à Pâtisser....il y a aussi d'autres ingrédients parfois difficiles à trouver sans passer par internet ou faire des km en voiture, ainsi qu'un joli choix de matériel.....

L'accueil est très sympathique et les conseils avisés.....

Mais revenons à ma recette.....




Panna Cotta au chocolat Dulcey et fruits rouges


  • 20cl de crème épaisse
  • 20cl de lait
  • 2 yaourts grecs
  • 160g de chocolat dulcey
  • 3 feuilles de gélatine
  • 1 barquette de framboises
  • 200g de fraises
  • sirop de sucre de canne à la vanille
  • ½ jus de citron



Chauffer la crème et le sucre dans une casserole jusqu'à frémissement. Ajouter le chocolat dulcey en pépites, hors du feu, et mélanger à la spatule jusqu’à ce qu’il soit bien fondu. 

Faire dissoudre les feuilles de gélatine préalablement trempées une dizaine de minutes dans l’eau froide et essorées, bien mélanger. On peut passer un coup de mixer plongeant pour bien homogénéiser.

Laisser un peu tiédir, ajouter les yaourts et bien mélanger.

Répartir dans 6 verres et mettre au froid au moins 3 heures.

Nettoyer et équeuter les fruits, couper les fraises en morceaux, les mettre dans un grand bol avec le jus de citron et le sirop de sucre (quantité à votre goût) et laisser macérer au moins 1 heure au froid.

Au moment de servir, mettre les fruits et le jus sur la pana cotta.

Un dernier petit détail: le sirop de sucre de canne à la vanille est fait d'une demi bouteille de sirop qui trainait dans mon placard, qua j'ai fait bouillir avec une gousse de vanille coupée en deux pendant 1 à 2 minutes, avant de laisser infuser jusqu'à complet refroidissement.

Un petit passage à travers la passoire et j'ai un pot de sirop de sucre vanillé que j'ai préféré garder au froid....

Mais je suis ouverte à tout autre méthode de fabrication....


jeudi 20 août 2015

Suite du festival de fruits....début de celui de la Pana Cotta...

Donc, on a trouvé une utilisation aux cerises....

Maintenant, il en reste d'autres à utiliser....on en croque régulièrement tout nature, mais rien n'empêche de les utiliser dans un dessert bien frais.





La Pana Cotta est la solution idéale pour ça....mais on peut facilement la trouver un peu épaisse...ou un peu trop riche quand elle est faite uniquement à la crème....

Alors depuis quelques temps, je m'inspire de plus en plus de Edda, du blog Un déjeuner de soleil, spécialiste en bonnes choses italiennes, et de sa Pana Cotta au chocolat blanc, ou de celle au yaourt...

Cet été, il y a eu aussi Pierre, qui m'a tenté avec une Pana Cotta au fromage blanc.....et Mamina, qui l'a aussi associée aux fruits d'été...

Je vous laisse aller voir chez eux....et vous propose ma version au chocolat blanc et yaourt:

Pana Cotta au chocolat blanc, yaourt et fruits d'été:


  • 20cl de crème fraîche
  • 10cl de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 120g de bon chocolat blanc en pépites ou coupé en morceaux
  • 2 feuilles de gélatine
  • 1 yaourt grec
  • 2 pèches blanches
  • 2 abricots
  • groseilles
  • framboises
  • sirop d’agave
  • jus d’½ citron


Chauffer la crème et le lait dans une casserole avec les graines de la gousse de vanille. A frémissement, hors du feu, ajouter le chocolat blanc et remuer pour bien le mélanger. On peut donner un petit coup de mixer plongeant pour bien homogénéiser.

Ajouter la gélatine préalablement trempée dans l’eau froide puis essorée et bien mélanger.

Ajouter le yaourt et mélanger à nouveau.

Répartir dans 4 grands verres et réserver au moins 3 heures au froid.


Éplucher les pèches, laver et égoutter les abricots et les groseilles (je ne lave pas les framboises...à vous de voir…). Couper pèches et abricots en dès, retirer les groseilles des grappes à l’aide d’une fourchette. Mettre le tout dans un grand bol avec les framboises, arroser du jus de citron et de sirop d’agave (quantité à votre goût) et mélanger précautionneusement pour ne pas écraser trop les fruits. Laisser reposer au froid au moins 1 heure et disposer sur les Pana Cottas juste avant de servir. 





A peine sortis du frigo, les verres se sont couverts de buée, la température de la pièce étant proche des 30°, mais c'est tout à fait le genre de dessert qui rafraichit en fin d'un repas....les glaces étant bien hors concours....

Pour le déjeuner, on peut préparer les Pana Cottas la veille et les fruits à la fraiche en début de matinée.....il n'y a plus qu'à assembler le tout au dernier moment...

Et pour le fruits, je vous ai donné ma suggestion....mais à vous de voir pour quoi vous avez craqué au marché!

lundi 17 août 2015

Quand on craqué au marché.....

Un marché d'été, ça me fait craquer.....j'ai envie de tous les fruits!...

Alors je me laisse un peu aller et je remplis mon cabas....ou mon caddie....ou je demande des sachets et j'ai les doigts tout engourdis en arrivant à la maison...

Bref, j'achète....mais ces temps ci nous n'étions le plus souvent que 2 à la maison....et il a fait chaud....alors il faut écouler le stock...

Même si j'aime beaucoup les cerises fraiches par exemple, il arrive un moment où je me dis que ça leur rendrait service de les cuire avant qu'elle perdent leur joli aspect....




Dans un gâteau, pour le thé, elles se laisseront encore très bien apprécier....et si le gâteau est au yaourt, on ne se complique pas trop la vie.

J'ai repris une recette déjà testée il y a 2 ans avec des pommes et ça s'est très bien passé...


Gâteau au yaourt et cerises:


  • 1 pot de yaourt nature
  • 3 œufs
  • 1,5 pots de sucre
  • 1 pot d’amandes en poudre
  • 1,5 pots de farine
  • 1,5 pots de Maïzena
  • 1/2 pot d’huile d’olive 
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 200g de cerises

Casser les oeufs dans un saladier et les battre avec le yaourt. Ajouter le sucre et le sel et fouetter vivement.

Ajouter la farine, la Maïzena, la levure et la poudre d’amandes et bien fouetter encore.

Verser doucement l’huile en remuant puis quand elle commence à se mélanger fouetter à nouveau.

Laver les cerises, les dénoyauter et les couper en 2 ( les gants sont vivement recommandés...)

Les mélanger à la pâte.

Beurrer un moule à cake, verser la pâte et cuire au four à 180° environ 40 minutes. vérifier la cuisson avec un couteau ou une brochette.

Quand il est cuit, le laisser attendre un peu dans le moule puis le démouler et laisser refroidir sur une grille.




Le conseil de bien laisser refroidir n'est pas inutile....je m'y prends souvent un peu tard et il est encore tiède à l'heure du gouter. ce qui le rend difficile à couper et, d'après moi, moins savoureux....




Avec le thé du lendemain, il était top....

Selon vos achats du marché, vous pourrez l'adapter avec d'autres fruits....