vendredi 23 septembre 2016

Moi j'préfère manger à la cantine...eu...!

En fait, on ne dit plus cantine mais restaurant scolaire. Et cette semaine, j'ai été invitée à déjeuner dans l'un d'eux.
A priori, ça ne fait pas forcément envie, on a tous des souvenirs plus ou moins agréables rattachés à cet endroit. Mais j'ai été alléchée par le menu, qui a été élaboré par 3 chefs de restaurants du collectif Mange Lille qui fait son festival cette semaine.


Et c'était bon!
Mais ça m'a permis surtout de découvrir comment, toute l'année les enfants des écoles de la ville étaient nourris. J'ai découvert des gens très motivés, notamment le responsable de la cuisine centrale et la diététicienne, qui ont su parler avec plaisir de leur travail.

Alors, en vrac, je vous donne quelques infos qui m'ont particulièrement marquée:

  • Environ 14000 repas cuisinés tous les jours, transportés ensuite en liaison froide vers une bonne quarantaine d'écoles et de crèches.
  • Un approvisionnement le plus possible en circuit court, compte tenu des contraintes des marchés publics. Une augmentation régulière des produits bio.
  • Des "marmites" d'une contenance de 300l.
  • Une chambre de mûrissement pour essayer de proposer des fruits murs à point (ce qui n'est pas toujours facile pour tant de repas)
  • Des soupes de légumes frais mitonnées doucement la nuit à basse température, de même que des viandes dans de grands fours: ça donne un goût nettement plus "vrai" et des viandes tendres à table.
  • Des sauces et vinaigrettes faites sur place.
  • Des menus élaborés selon une réglementation précise, en tenant compte des contingences techniques et administratives, mais en n'oubliant pas la notion de plaisir.
  • Des recettes d'abord testées en petite quantité puis, une fois validées, adaptées pour de grosses quantités de production en essayant de respecter au maximum le goût d'origine.
Bref, tout m'a semblé fait pour que les enfants aient des repas équilibrés et bons. Maintenant, je me doute que tout n'est pas toujours parfait, de si grandes quantités pour tant de convives ne pouvant rivaliser avec ce qui peut se faire à la maison (ou pas...) ou dans des restaurants classiques (ou pas...)

Effectivement, notre sauté de veau aux fruits secs était très goûteux et tendre. Et les enfants qui mangeaient autour de nous ce jour là semblaient tout à fait joyeux.

Voilà la recette au fait:


C'est sur le livret distribué dans les écoles, reprenant les recettes proposées cette semaine et téléchargeable sur le site de la ville de Lille.

 J'en ai testée une moi même, un émincé de volaille tikka masala:

La recette:

  • 4 escalopes de poulet
  • 1 yaourt nature
  • 1 c à s de coriandre moulue
  • 1 c à s de cumin moulu
  • 1 c à c de cannelle moulue
  • 1 échalote émincée finement
  • 1 c à c de gingembre frais râpé
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c à c de piment d'espelette
  • 1 feuille de laurier
  • sel et poivre
Mélanger tous les ingrédients de la marinade.

Couper les escalopes en cubes et les mélanger à la marinade. Couvrir et laisser au froid 24 heures.

Egoutter grossièrement les cubes de poulet et les faire dorer à la poêle dans un peu d'huile. On peut ensuite ajouter la marinade et laisser réduire un peu.



 Nous l'avons mangé avec du riz. Le dernier paragraphe de la recette est mon interprétation car ce n'était pas précisé sur le livret, il était juste question de faire dorer.

Pour notre palais, c'était très bon, mais j'ai peur que certains enfants habitués à une nourriture plus fade soient un peu surpris....et j'avais peut être un peu forcé sur le poivre....

Mais après tout, c'est bien de goûter de nouvelles saveurs.

Si vous ne mangez pas à l'école ou à la crèche mais que vous avez envie de participer au festival Mange Lille, il y a encore d'autres événements prévus, vous trouverez tous les détails sur leur site.

mardi 20 septembre 2016

On n'a pas eu de braderie mais on a eu des moules!

Même si vous êtes loin de chez nous, vous avez du apprendre la nouvelle pendant le mois d'aout: la traditionnelle braderie de Lille du premier week end de septembre a été annulée cette année.

C'était la première fois depuis 39/45 qu'elle n'a pas eu lieu, pour des raisons de sécurité. On peut regretter que cette ancienne coutume ait du plier sous la menace de fanatiques, mais on comprend bien la difficulté d'assurer aux milliers de personnes qui se promènent dans la ville ce week end là, jusqu'à 2 millions parait-il. Surtout que viennent là de toute l'Europe des camions ou camionnettes remplies d'un bric à brac inimaginable, impossible à contrôler.

Mais comme dans le Nord on ne perd pas une occasion de faire la fête, je pense que les bars ont quand même fait le plein et qu'un stock de bière conséquent a été consommé.

Quant à l'autre coutume associée à cette braderie: les moules frites, on en a mangé quelques tonnes, en terrasse ou chez soi:

 

Dès le samedi après midi, le tas de moules vidées était déjà assez volumineux...

Pour nous, c'est à la maison qu'on respecte la tradition. C'est un plat vite cuit et apprécié par toute la famille. Le seul bémol étant le tri et le nettoyage de moules, 5kg cette année, qui occupe pas mal le dimanche matin.

Pour ma recette de moules marinières à la bière, je vous laisse aller voir cet ancien article, c'est la même tous les ans.

Par contre, je vais vous donner une idée pour utiliser les restes, si vous avez comme moi vu un peu grand: un risotto

La recette:

  • 250g de riz arborio
  • 1 bol de moules cuites et décortiquées
  • environ 75cl de jus de cuisson des moules, filtré
  • 1 oignon
  • un peu d'huile d'olive
  • 1/2 verre de vin blanc sec
  • poivre
  • 1 belle c à s de mascarpone
Emincer l'oignon et le faire revenir avec un peu d'huile dans une sauteuse. Chauffer le bouillon et le laisser au chaud sur la plaque.

Quand l'oignon devient translucide, ajouter le riz et cuire quelques minutes, en mélangeant tout le temps, jusqu'à ce que les grains commencent aussi à devenir translucides.

Ajouter le vin blanc et cuire en remuant le temps qu'il s'évapore. Ajouter alors le bouillon, louche par louche, toujours en remuant et en attendant à chaque fois qu'il soit absorbé.

Quand le riz est cuit mais encore juste un peu ferme, ajouter les moules juste le temps de les réchauffer, puis le mascarpone en le mélangeant bien. Gouter et poivrer, en principe, le sel est inutile car le bouillon est assez salé.

Couvrir et laisser reposer 5 minutes avant de servir.


Et voilà! Encore une manière sympathique d'utiliser les restes.

D'ailleurs, aujourd'hui chez Ciorane, La cuisine de quat'sous, c'est le jour de "La cuisine des restes", je vais donc lui proposer celle ci pour le mois prochain, et vous avez aussi un mois pour lui donner vos idées.



Pas forcément aux moules, on mange de tout dans le Nord!

mercredi 14 septembre 2016

J'ai perdu mes gâteaux!

Mise à jour : ça remarche! j'ai trouvé une solution!
Mais que cela ne vous prive pas de lire la suite...

Rassurez vous, ce ne sont pas des gâteaux en chair et en os....enfin, si on peut dire.... mais c'est mon index de recettes de gâteaux, à droite sur le blog, qui ne fonctionne plus.

Ne me demandez pas ce que j'ai fait: rien....enfin...rien au début. Depuis que je m'en suis rendu compte, j'ai essayé de tout remettre en place, mais sans succès. La page existe bien: la preuve en cliquant ici mais on ne peut plus l'atteindre directement....

Dans ma recherche de solution, je l'ai même complètement perdue à un moment cette page! Mais je l'ai retrouvée, ouf!

Alors, blogueurs et blogueuses, mes frères et soeurs de galère face à internet qui se montre parfois facétieux....ou énervant....ou fourbe....je ne sais si vous avez une solution mais pour le moment, je préfère laisser tout comme ça avant de faire des bêtises. 

Pas de raison quand même pour se passer de gâteaux!




Et tant qu'à faire, on va le faire très très chocolaté. Mais avec un coeur tendre, grâce à la Cara Crakine dont je vous avais parlé ici.

La recette:

  • 300g de chocolat noir
  • 5 c à s de farine avec levure incorporée
  • 3 c à s de sucre en poudre
  • 4 oeufs
  • 150g de beurre
  • 2 grosses c à s de cacao
  • Cara Crakine à volonté....maniée à la maryse pour la rendre plus crémeuse.
Faire fondre le beurre et le chocolat au micro ondes, à 500W, environ 2 minutes en mélangeant à mi cuisson. Bien homogénéiser les 2 et laisser refroidir un peu.

Séparer les blancs et les jaunes des oeufs. Battre les blancs en neige bien ferme.

Ajouter les jaunes au beurre et chocolat fondus, puis la farine, le sucre et le cacao en mélangeant bien. Ajouter ensuite les blancs en neige et les incorporer soigneusement.

Beurrer un moule, y mettre la moitié de la pâte. Ajouter la Cara Crakine, en laissant les bords libres. Recouvrir du reste de pâte, pour cacher la Cara Crakine.

Cuire environ 25 minutes au four à 180°. ( selon votre moule, voyez un peu plus bas))




Voilà une image du gâteau en coupe, pour mieux vous illustrer mes explications....

Quant à la cuisson, elle est plus pour un moule à manqué, le mien était plus profond et a donc mis un peu plus de temps. Il est de plus en silicone, et permet de faire des gâteaux joliment décorés de fleurs sans trop se fatiguer.



Les vermicelles en chocolat, c'était pour garnir un peu plus mon plat trop large! et puis c'était pour un anniversaire, ça fait un peu plus festif...

Pour la table de matières, on verra plus tard....




samedi 10 septembre 2016

Bretagne et Orient dans un seul plat....

Au mois d'août, comme chaque année, nous avons séjourné quelques jours en Bretagne, tout près de Lorient.
Cette année, cette ville fête son 350ème anniversaire, et en même temps, puisque leur histoire est liée, celui de la Compagnie des Indes orientales. C'est à Port Louis, au musée de la Compagnie des Indes que vous pouvez découvrir les richesses de ces échanges commerciaux depuis le 17ème siècle.

Et que ramenaient aussi dans leurs cales les bateaux? des épices....que les bretons ont appris à apprécier et que l'un d'entre eux, Mr Gosse, apothicaire à Lorient au 19ème siècle, s'est un peu approprié, brevetant un mélange qui a été appelé Kari Gosse.

D'ailleurs, on le trouve encore en pharmacie et c'est là que j'ai acheté mon petit flacon.




Et en rentrant à Lille, je l'ai utilisé pour parfumer un plat de blettes et de crevettes.

Blettes aux crevettes et Kari Gosse:


  • 1 belle botte de blettes
  • 1 oignon 
  • 2 gousses d’ail
  • 200g de crevettes roses cuites
  • 40cl de lait de coco
  • 1c a s de kari gosse
  • 1 citron vert
  • Sel
  • Huile d’olive

Nettoyer les blettes, séparer les côtes des feuilles. Couper les côtes en morceaux et les blanchir 5 mn à l’eau bouillante. Égoutter.

Émincer l’oignon et le faire revenir dans une grande poêle avec un peu d’huile d’olive. Quand il commence à devenir transparent, ajouter les côtes de blettes et l’ail émincé et cuire quelques minutes.

Couper grossièrement les feuilles et les ajouter dans la poêle, cuire jusqu'à ce qu’elles réduisent bien.

Ajouter le kari gosse, un peu de sel et le lait de coco et cuire jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

Éplucher les crevettes et les ajouter juste le temps de les réchauffer.

Goûter et saler si nécessaire.


Ajouter un jus de citron vert juste avant de servir




J'avoue avoir un peu mis la quantité de Kari Gosse au hasard, je vous laisse voir ça par vous même. Il n'est pas très piquant mais goûteux.

La recette la plus classique avec ce mélange d'épices est au homard....la mienne est plus abordable si elle est moins chic!

Si vous n'avez pas la chance d'aller en Bretagne en acheter, vous pouvez tout à fait adapter ça avec un curry classique.

Mais pour vous donner envie d'aller y faire un tour, je vous mets un petit montage photo (en musique s'il vous plait...). Elles ont été prises lors de nos promenades en bord de mer, ou autour du loch, que j'avais découvert sur le blog de catherine, Côté Terres. Le chemin est balisé, les paysages sont vraiment variés et nous avons eu la chance de faire cette balade sous un ciel bleu parfait.


Je vous laisse sur ces images....

mardi 6 septembre 2016

Une invitation pour les blogueurs des Hauts de France et du bas de la Belgique.....et un gâteau pour les autres...

Blogueurs, blogueuses....

Rassurez vous, je ne vais pas vous faire de discours. De toute façon, l'intérêt de l'écrit c'est que vous pouvez passer à autre chose quand vous voulez, mais ne zappez pas tout de suite, la suite pourrait vous intéresser, si, si....

Il y a une paire d'années maintenant, s'est ouvert un groupe Facebook nommé Blog N' Cook dans lequel les blogueurs de la région peuvent échanger, partager des idées culinaires, des bons plans, mais pas seulement. Si vous le souhaitez, ça peut être aussi l'occasion de se rencontrer "en vrai" dans une bonne ambiance, pour déguster ensemble de bonnes petites choses et papoter.....de cuisine surtout. Mais pas que...

Quelques exemples?

En septembre dernier, un pique nique nous a rassemblés, sous le soleil. Et en mai dernier, nous avons partagé un goûter gourmand, dans la cuisine du magasin Zodio de Villeneuve d'Ascq qui nous avait très gentiment abrités par un printemps un peu frais.




Alors n'hésitez pas, si vous voulez vous joindre à nous, c'est par ici. Et il y a justement un nouveau pique nique qui s'annonce, si la météo est aussi clémente que l'an dernier, ce sera un très bon moment.

Puisque je vous parlais de Zodio, non contente de nous accueillir,  l'équipe du magasin nous a fait profiter en avant première des soldes qui s'installaient.

Je n'avais besoin de rien.....mais je suis repartie les bras chargés!

Notamment d'un joli moule à manqué décoré qui fait des gâteaux en forme de fleur....indispensable! et 1kg de Cara Crakine, un mélange croustifondant au caramel et chocolat....tout aussi obligatoire dans un placard!




Et avec tout ça, et quelques autres petites choses, j'ai fait un gâteau, qu'on appellera marbré.....

Gâteau marbré croustifondant:

  • 3 oeufs
  • 150g de farine avec levure incorporée
  • 150g de beurre
  • 100g de sucre
  • 3 grosses c à s de Cara Crakine
Faire fondre le beurre et le laisser refroidir. Battre les oeufs avec le sucre jusqu'à obtenir un mélange un peu mousseux.

Ajouter le beurre tout en mélangeant, puis la farine tamisée.

Dans un moule beurré, mettre la moitié de la pâte. Ajouter la Cara Crakine en "petits tas" et avec une fourchette, l'étaler un peu sur la pâte.

Ajouter le reste de la pâte par dessus.

Mettre au four préchauffé à 180° pendant environ 40 minutes. 

Laisser refroidir quelques minutes dans le moule avant de démouler et laisser refroidir sur une grille.



Sans me vanter c'est bon! et surtout bien gourmand!

Et puis on peut l'apporter à un pique nique pour le partager:


Il va bien sur l'herbe, non?