lundi 10 juin 2019

Avant première de l'été....ou presque...

Je sais: l'été n'est pas vraiment commencé.....d'ailleurs aujourd'hui la météo est plutôt automnale par chez nous.

Mais on a très très envie de passer à autre chose question fruits, car les pommes c'est bon mais ça va un moment....il y a déjà des bonnes fraises dans la région, mais les pêches et les abricots, il faut aller les chercher un peu plus loin. 

Alors quand le vendeur du marché m'en a fait goûter, de provenance française, j'ai été conquise car ils me semblaient bien sucrés. Mais en rentrant à la maison, je me suis rendu compte que ce qui était dans mon cabas provenait bien du même cageot (j'ai surveillé....méfiante la dame...) mais que le monsieur beau parleur savait très bien différencier ce qu'il faisait goûter et ce qu'il vendait....

Pas mauvais....mais manquant un peu de soleil....

Alors, au lieu de les croquer comme ça.....j'ai allumé mon four:



La recette:

  • une pâte à tarte: pâte aux petits suisses pour moi
  • une vingtaine d'abricots pas trop mûrs
  • 4 petites pêches
  • 4 c à s de poudre d'amandes
  • 4 c à s de sucre roux
  • quelques noisettes de beurre
Laver les fruits et les couper, en 2 pour les abricots, en 8 pour les pêches.

Etaler la pâte dans un plat à tarte et saupoudrer de la moitié du sucre et de la poudre d'amandes.

Répartir les morceaux de fruits et saupoudrer du reste de sucre et amandes.

Parsemer de noisettes de beurre et cuire à four préchauffé à 190° pendant environ 30 minutes.



Et c'est tout!

Il faut patienter un peu que ça refroidisse avant de la déguster mais ensuite, il vaut mieux ne pas trop tarder: les fruits cuits, même avec la poudre d'amandes, ça tend à ramollir la pâte.

Je suis quand même encore en attente de fruits bien mûrs et juteux....mais ça va venir, on y croit!

samedi 1 juin 2019

Pour ceux qui ont le temps ou ceux qui sont pressés...

Il y a actuellement à la télé beaucoup de reportages sur les dangers des aliments ultra transformés. Mais c'est vrai que, quand on court après le temps, on est facilement tentés par les plats achetés tout prêts, et que les emballages réussissent parfois à faire envie et à vous faire croire que vous allez manger sain et équilibré...

J'ai moi même acheté ces produits, les ai fait manger à ma famille et étais bien contente de les trouver après une journée de boulot...

Mais quand on avance en âge, on avance parfois en sagesse et depuis un certain temps, on tente d'acheter et de manger un peu mieux.....

Le plat qui suit a pourtant été fait avec des produits du commerce.....



Des gnocchis à la crème fraîche et aux épinards.....

Les gnocchis n'ont pas été faits par moi....mais j'ai lu l'étiquette et n'y ai rien trouvé de louche....quant aux épinards, ils étaient congelés.....

Si vous en avez le temps ou l'envie, cherchez donc des recettes de gnocchis sur le net, il y en a plein....quant aux épinards, si vous en trouvez de bien frais, ça demande un peu de temps pour les laver et on passe d'un grand sac à un fond de casserole quand ils sont cuits mais ce n'est finalement pas trop contraignant...

Ma recette:

  • Un sachet de gnocchis 
  • 1/2 sachet d'épinards en branche de Mr Picard (ou autre ...)
  • 1 petit pot de crème fraîche
  • 1 morceau de cheddar
  • un peu d'huile d'olive
  • sel, poivre
Dans une poêle ou une sauteuse allant aussi au four, faites suer et cuire les épinards dans un peu d'huile d'olive.

Faire bouillir une casserole d'eau et y plonger les gnocchis 2 minutes. Les égoutter.

Les ajouter aux épinards, saler et poivrer, couvrir de crème et de cheddar râpé et passer  au four une petite trentaine de minutes à 180°.

Et c'est tout!

Si vous cuisez les épinards frais, soit vous les plongez 1 minute dans l'eau bouillante avant de les poêler pour diminuer leur volume, soit vous les faites réduire directement à la poêle, en les ajoutant progressivement poignée par poignée car leur volume est trop important pour tout cuire en une fois.
J'aime mieux cette manière de faire, ils perdent moins leur goût je trouve...et ça fait moins de vaisselle!




mardi 21 mai 2019

Recette à tiroirs....un peu exotique

Encore une fois, tout est parti d'une recette vue chez une autre, avec une photo très appétissante d'Instagram.....

Pour tout vous dire, si je suis plus rare ici, je ne suis pas vraiment sevrée de l'internet mondial et Instagram me convient tout à fait actuellement, et j'y passe beaucoup pas mal de temps....

Mais ce qui m'y avait fait envie cette fois ci, et que j'ai eu envie de cuisiner là maintenant tout de suite nécessitait un ingrédient que mes placards, malgré des recherches approfondies et minutieuses, ont refusé de me fournir...

Mais les moteurs de recherche étaient là et j'ai pu bricoler ça avec ce que j'ai trouvé au cours de mes fouilles...

Une pâte de curry...


Elle n'est peut être pas digne des vrais cuisiniers asiatiques mais elle m'a semblé bonne, facile à faire et au moins, je savais ce qu'il y avait dedans....

Ne soyez pas inquiets devant la longueur de la liste des ingrédients, si vous cuisinez assez régulièrement des plats de là bas, vous en avez certainement déjà pas mal....alors adaptez....et sachez que le congélateur est votre ami.

Ma pâte de curry maison:

  • 2 c à c de curcuma moulu
  • 5 gousses de cardamome ( prélever les graines)
  • 1 c à c de cannelle poudre
  • 1/2 c à c de graines fenouil 
  • 1 /2 c à c de graines coriandre 
  • 1 c à c de graines moutarde
  • 1 oignon
  • 3 gousses  d'ail
  • 1 morceau de gingembre 
  • 1 pointe pâte de piment (ou plus à votre goût, ou piment frais si vous avez)
  • 2 feuilles de combava (surgelées) (merci les voyages à la Réunion de la famille...)
  • qq morceaux de citronnelle ( surgelés)
  • 2 c à s d'huile arachide
  • 1 c à s d'huile de coco
Faire légèrement torréfier les graines dans une poêle chaude et réserver.

Eplucher l'oignon, l'ail et le gingembre.

Mettre tous les ingrédients dans un petit mixer et appuyer sur le bouton jusqu'à obtenir une pâte.

Comme vous en aurez trop pour une seule recette en principe, vous le gardez dans un petit bocal au froid, en mettant un petit peu d'huile à la surface pour éviter que ça sèche.

Et maintenant, je vais quand même vous montrer à quoi était destinée cette pâte!


C'est une "soupe repas" aux lentilles, champignons et crevettes, vue sur le blog de La cerise sur le maillot.

Et je ne vous donnerai pas la recette mais vous invite à cliquer sur le lien pour aller voir l'originale.....

Pourtant, je vais encore vous donner un conseil personnel si, comme ici, il vous en reste et que vous avez à la maison des gens qui préfèrent quelque chose de plus consistant qu'une soupe, même bien copieuse (je ne nomme personne, suivez mon regard...) vous pouvez faire ça:


Vous y ajoutez des pâtes!

En plus, celles ci, asiatiques, ne nécessitent que de tremper dans l'eau bouillante....pas trop de boulot!


lundi 13 mai 2019

Salé ou sucré?

C'est une question qu'on entend quelquefois poser: "Et vous, vous êtes plutôt salé ou sucré?"

Comme si on ne pouvait pas être les 2! On peut avoir envie de fromage ET dessert!

Alors aujourd'hui, vous allez avoir les 2.

C'est un exercice que j'ai déjà fait ici, avec la même recette en plus....

Mais d'abord on a un peu le droit de se répéter après presque 12 ans de blog, et ensuite il y a juste une base commune, les recettes sont différentes, mon honneur est sauf!


La photo vous tente un peu?.....et bien il vous faudra un peu attendre car c'est la version sucrée et la version salée me semble chronologiquement devoir la précéder....


2 tartes donc....avec une pâte briochée toute simple à faire, sans robot, telle que je l'avais découverte il y a quelques années et qui me sert toujours pour les flamiches et tout ce qui y ressemble.

C'est sur une vidéo de 750g.com que je l'ai trouvée, présentée par Cricri les petites douceurs.

La tradition du Nord est de la faire au maroilles. Mais quand vous avez accumulé plein de petits restes de fromage dans le frigo, rien n'empêche de les recycler ainsi.



La recette:

  • 150g de farine
  • 1 oeuf
  • 4g de levure sèche de boulanger
  • 15cl de lait
  • 1 pincée de sel
  • 5g de sucre
  • 40g de beurre
  • poivre du moulin
  • 200g de fromages variés environ (pour moi: chèvre, tomme de brebis et fourme d'Ambert)

Mettre la farine mélangée à la levure dans un saladier et verser dessus le lait, l'oeuf et le sel et mélanger doucement avec un fouet.Faire fondre le beurre et le mélanger au reste de la préparation.

Selon votre levure, il peut être utile de la délayer dans le lait tiédi ou d'en mettre un peu plus. Voyez ce qui est écrit sur le paquet.

Beurrer et fariner légèrement un moule à tarte et y verser la pâte.

Couvrir et laisser lever au moins une heure.

Couper le fromage en petits morceaux et les répartir sur toute la surface. Poivrer.


Mettre au four préchauffé 190° environ 25 minutes.

Avec une petite salade vous aurez en même temps allégé votre boite à fromages et préparé un repas sympathique.

Comme c'est encore une recette avec des restes, je la propose à La cuisine de quat sous pour sa rubrique mensuelle de La cuisine des restes.

La version sucrée maintenant....

Elle peut être pour le dessert mais je la préfère au goûter ou petit déjeuner car il faut quand même avoir un peu faim....

C'est une improvisation de Tarte au chuc comme on dit chez nous. En fait elle est à la cassonade brune rapportée de Belgique. 

Il suffit d'augmenter un peu plus la quantité de sucre dans la pâte puis, au lieu du fromage, saupoudrer généreusement la surface de cassonade brune (ou vergeoise, selon les appellations et les origines) puis ajouter un peu partout de jolies noisettes de beurre et même, comme je l'ai fait, des petites cuillers de crème fraîche épaisse (encore une histoire de pot à finir....le beurre peut très bien suffire)

Je pense avoir utilisé environ 150g de cassonade et 50g de beurre......

Un conseil: la manger encore tiède......



mardi 30 avril 2019

Dessert pour les nuls....ou plutôt ceux qui croient l'être...

Non, mais faut pas croire, ce n'est pas parce qu'on tient un blog de cuisine qu'on est forcément un(e) cuisinier(e) sensationnel(lle) et encore moins un(e) patissier(e) émérite....

Certains de mes confrères(soeurs) blogueurs (ses) le sont certainement, d'autres en sont persuadé(e)s, pour ma part je veux simplement partager des trucs qui m'ont semblé bons et accessibles au commun des mortels...

( parenthèse grammaticale et sociologique:
 j'ai essayé de pratiquer l'écriture inclusive dans mon premier paragraphe, pour me tenir au goût du jour....mais c'est trop fatiguant à taper....alors je suis bien persuadée de l'égalité des sexes, surtout devant les gamelles, mais je vais rester simple dans mon utilisation du masculin et féminin en rédaction...)

Donc, ce jour, je vous propose un dessert sympathique, facile à faire, de saison, qui ne demande pas trop d'ingrédients insolites et exotiques. Certes, les feuilles filo qui sont utilisées ont longtemps été un truc peu connu sous nos latitudes, mais je pense que maintenant on en trouve facilement un peu partout. A défaut, des feuilles de bricks pourront être aussi utilisées, même si je trouve qu'elles donnent un résultat un peu moins "fin". Elles se trouvent dans beaucoup de supermarchés.



Vous avez devant vous le "crumble filo".....

Celui ci était aux pommes, poires et raisins secs, vous pourrez l'adapter à tous les fruits de saison. 

La recette:

  • 2 ou 3 grosses pommes
  • 2 ou 3 poires
  • 1 belle poignée de raisins secs
  • 2 c à s de sirop d'agave, ou de sirop d'érable, ou 2 c à s de sucre en poudre.....
  • des feuilles filo
  • du beurre fondu
Les dosages sont volontairement un peu flous.....pour vous permettre d'adapter à votre nombre de convives, la taille de votre plat et le contenu de vos placards.

Eplucher les fruits, les couper en morceaux et mélanger avec le sucre choisi et les raisins secs dans un plat un peu creux et préalablement beurré qui supporte le four.

Couper les feuilles filo pour qu'elles soient un peu plus longues et larges que votre plat. Il faudra une dizaine de morceaux.

Faire fondre du beurre, beurrer une feuille et la poser sur le plat en la chiffonnant un peu. Continuer avec les autres et terminer en passant un peu de beurre fondu à la surface. On peut aussi saupoudrer un peu de sucre pour plus de gourmandise.

Cuire environ 35 minutes au four préchauffé à 180° en chaleur tournante.


C'est meilleur à déguster encore tiède....et ça vieillit assez mal (le croustillant se perd....mieux vaut le finir le jour même).

J'avais fait une photo après découpe, mais ça ne donne pas autant envie.....le mieux est de couper un peu de la "croûte" du dessus, de prendre des fruits pour les disposer sur l'assiette et de remettre le morceau croustillant par dessus.

On peut aussi faire des desserts individuels dans de petits plats si on a un peu plus de temps ou de patience....

Voilà....nuls ou pas, vous me direz à quoi vous avez testé?