jeudi 2 mars 2017

Histoire....et cuisine

"Dans les chroniques des Halles qui paraissent dans les journaux parisiens, il est surtout question du rutabaga, légume qui a fait son apparition sur les marchés dans l'automne de 1940 et qui représente souvent, c'est le cas du 9 janvier 1941, les deux tiers des apports en fruits et légumes!: Approvisionnement constitué principalement de rutabagas: 40 tonnes, 16 tonnes de navets, une tonne de choux-fleurs, infime quantité de primeurs algériennes, méridionales et nantaises. Voici pour le 12 janvier 1941.
Le 18, des rutabagas encore, 45 tonnes, 27 tonnes de navets, une tonne de salade avec 400 kilos de volaille."
Henri Amouroux: La grande histoire des français sous l'occupation.

Etonnez vous que pendant un certain nombre d'années, il n'y en ait plus eu beaucoup sur les étals.....trop de mauvais souvenirs.


Ce n'est pas la première fois que j'aborde ce sujet, par exemple sur cet article, où il était question de la guerre 14-18 et de topinambours, mais il faut croire que les histoires racontées par ma maman m'ont un peu marquée.

Pourtant, les rutabagas, figurez vous que je commence à aimer! Je pense que je les préfère aux navets, plus doux sans doute.

Voilà pourquoi je n'ai pas hésité à en utiliser pour une recette qui m'avait tentée sur le blog Saveurs et Gourmandises, un tajine d'agneau aux carottes et à l'orange.  Ce sont des souris d'agneau qui ont remplacé chez moi le gigot utilisé par Nadji et les carottes se sont accompagnées de rutabagas.

La recette:


  • 2 souris d'agneau
  • 2 rutabagas
  • 8 carottes
  • 2 oignons
  • 2 oranges
  • 1 bâton de cannelle
  • quelques filaments de safran
  • 1/2 c à c de gingembre en poudre
  • 2 c à s d'huile d'olive
  • 25cl de bouillon de légumes
  • 1 c à s de miel
  • 50g de raisins secs
Eplucher les légumes. Ciseler les oignons et couper les carottes et rutabagas en morceaux de taille égale (à peu près!)

Presser les oranges.

Faire infuser le safran dans le bouillon de légumes tiède.

Dans une cocotte, faire chauffer l'huile et y faire revenir les oignons, sans les colorer. Ajouter la viande et la faire dorer sur toutes les faces.

Ajouter le gingembre et la cannelle et faire encore un peu revenir, puis ajouter le jus des oranges, le bouillon safrané, amener à ébullition et faire cuire à couvert et à feu doux une trentaine de minutes.

Ajouter les raisins et les légumes puis cuire jusqu'à ceux ci soient tendres, ajouter alors le miel et laisser encore cuire une minute ou deux.



 Coloré non? servi avec du couscous.

En fait, je l'ai même fait cuire à nouveau le lendemain , 2 belles souris d'agneau pour 2 ça fait 2 repas. Eh bien c'était encore meilleur!

Ceci dit, les légumes d'hiver ça peut être sympathique, mais je pense que je serai quand même contente dès qu'on aura les petits légumes de printemps!



9 commentaires:

catherine a dit…

j'en ai aussi entendu parler souvent, mais je n'ai jamais essayé, une occasion de suivre ta recette ? j'ai déjà planté des crosnes (une anecdote!), une chaillotte, des patates douces, et ben rien de probant..en petite quantité, même pas un repas..
bonne soirée Babeth!

Ciorane a dit…

C'est sûr que la nourriture, c'est culturel et lié à notre héritage. Le temps passant, les modes et les goûts changent. Heureusement pour le rutabaga qui nous revient.
Bon, perso, je ne lui trouve pas grande saveur, je préfère les navets ou le céleri-rave mais dans un tajine parfumé d'épices et avec d'autres légumes, pourquoi pas ?

Dr. CaSo a dit…

J'aime bien le rutabaga mais le trouve difficile à cuire. Les topinambours, j'adore!!! Ici on en trouve des tout petits que je fais simplement rôtir au four, un vrai délice :) Comme je n'ai pas vécu la guerre, ce n'est pas un mauvais souvenir pour moi!

irisa a dit…

Le plat en lui même me plaît bien, le rutabaga.... je ne sais pas ! J'en ai vu ce matin au super marché , pris en main , et puis non ! J'ai pris des petits navets boule d'or

Gut a dit…

Pas facile de cuisiner ce légume ! je te félicite ! en plus il m'a l'air super bon ton plat ! bravo babeth ! grs bisous

Babeth De Lille a dit…

Je crois que j'aurais fait pareil! Mais comme je les avais eus sans avoir le choix.....

Babeth De Lille a dit…

Bonne idée rôtis au four, je tenterai un jour

Nadji K. a dit…

Je n'ai pas encore cuisiné le rutabagas et tu m'en donnes très envie.
J'aurai goûté à ton plat avec grand plaisir.
Merci pour le clin d'oeil et à bientôt
A bientôt

Annick a dit…

Je crois toujours qu'en cuisine, tous les légumes sont passés en revue, mais non, encore la preuve avec ta délicieuse recette et les rutabagas. Très belle journée Babeth!