vendredi 4 avril 2008

La couronne aux pommes de ma grand mère

Je ne me souviens plus vraiment de toute la cuisine de ma grand mère....ce qui me revient le plus en tête, ce sont les "café-tartines" ou "chocolat-tartines" du dimanche soir qui m' ont valu de garder le goût des associations du genre camembert-café ou poulet-chocolat (le poulet froid qui restait du midi, avec du pain...)

Je me souviens aussi qu' elle disait "quand ça sent, c' est que c' est cuit!" et que mon père avait hérité de cette maxime pour mesurer la cuisson de ses tartes.....

Il y a quand même un dessert qui m' a laissé un souvenir inoubliable dans les papilles, c' est une couronne aux pommes dont j' ai retrouvé la recette dans le livre de Ginette Mathiot: (voir mes livres chouchou ) sous le nom d' aspic de pommes

aspic pommes

La recette:

  • 1 kg de pommes
  • 250 g de sucre en poudre
  • 100 g de sucre en morceaux
  • 25 g de beurre
  • 1 pincée de vanille
  • 1 jus de citron

Éplucher les pommes, les couper en fines lamelles. Les mettre dans une casserole émaillée avec sucre, vanille et jus de citron. Placer la casserole sur feu doux et la couvrir. Laisser cuire 2 h 1/2 sans remuer mais secouer la casserole pour que les pommes n' attachent pas. Puis laisser cuire 1/2 h en tournant pour que l' appareil soit homogène. Retirer du feu, ajouter le beurre par petit morceau et passer au tamis fin. Verser dans un moule à savarin huilé. Laisser prendre au frais toute la nui. Démouler sur un compotier plat et servir avec une crème anglaise à la vanille

aspic pommes 2

J' ai recopié la recette de Ginette, mais en fait, j' ai mis ma touche personnelle:

Je ne comprenais pas la raison d' utiliser 2 sortes de sucre et me suis limitée au sucre en poudre. J' ai mis de l' extrait de vanille. Je n' ai pas tamisé car le côté un peu plus "brut" avec quelques petits morceaux me plaisait. ( façon politiquement correcte de dire que j' avais la flemme...)

Pour la servir, j' ai utilisé un plat qui a du appartenir à ma grand mère ou à quelqu'un de la même génération, mais je ne savais pas exactement à quoi ressemblait un compotier plat ni si j' en avais un dans mes armoires. Le démoulage n' a pas été un moment de pure décontraction car mon moule à savarin en pyrex bien épais est assez lourd et l' aspic assez mou et attachant quand même......

et pour terminer, je n' ai pas pris la recette de Ginette qui recommandait 6 jaunes d' oeufs pour un litre de lait, eu égard au taux de cholestérol familial, ni une crème toute faite (je progresse!.....) mais une recette dérivée de celle trouvée sur Les carnets de Miss Diane qui n' utilise que 2 jaunes pour 1/2 l de lait et de la maïzéna et s' est révélée très bonne ( je n' ai pas mis de miel comme elle pour ne pas empiéter sur le goût de pomme, mais je testerai une autre fois)

Eh bien, j' ai retrouvé le goût de mon souvenir, en un peu trop sucré peut être.....

6 commentaires:

michette a dit…

Ta couronne me rappelle des souvenirs.

Fabienne a dit…

Ah, la cuisine de nos grands mères ...

sab le plaisir de gourmandise a dit…

ah la cuisine de nos grands mères ..que de souvenirs a chaque fois et quel frustration de n'avoir que des souvenirs bien souvent et de ne pas pouvoir les refaire car c'était souvent de tête et au pif..........

Mavielle a dit…

Hey dis-donc, ça a l'air délicieux... On dirait que c'est un peu caramélisé et tout, j'adore! Ma grand-mère nous a quittés l'an passé, et honnêtement elle me manque énormément. Je cuisine des choses qu'elle nous faisait, et parmi les choses que je regrette, il y a le fait de ne pas en avoir appris plus d'elle. Bon dimanche Babeth!!

Leila a dit…

Hummm ça me donne envie de tester ta recette car vu les photos ça me tenterai bien. merci du partage. (tu as de la chance d'avoir des recettes de ta grand-mère moi j'en ai aucune malheureusement...)

diane a dit…

léger, tentant et trompe-l'oeil, tout pour me séduire!