dimanche 6 avril 2008

Sociologie de comptoir et pain brioché au chocolat

Humeur à philosopher et sociologiser aujourd'hui.....pas trop je vous rassure..........mais hier je suis allée au mariage du fils d' une ancienne collègue de travail et ça m' a fait réfléchir.......( ça m' arrive, si si.....) pas le mariage, mais les relations de travail....

MED1604STRESS

Hier, j' ai revu des collègues avec qui je ne suis plus depuis plus de 3 ans, et avec qui j' ai travaillé 17 ans....et dans la voiture en rentrant, je me disais que c' était rigolo les relations....

On ne s' est quasiment jamais embrassées ( je mets au féminin, car c' est assez peu masculin dans ma branche...) quand on travaillait ensemble, et maintenant, on se fait la bise à chaque fois qu' on se rencontre....

On n' a plus vraiment de choses en commun, mais on arrive à tenir une conversation.

On semble sincèrement contentes de se tenir au courant des enfants des autres, de leurs familles, de leurs santés, de leurs scolarités, etc...

En fait, on passe quand même pas mal de temps avec ses collègues, et même en décomptant les RTT , les week ends et les vacances, ça fait un fameux paquet de jours et d' heures. Et forcément, on partage plein de choses, bonnes ou difficiles. Et si le fait de toujours travailler ensemble, avec des hiérarchies quelquefois, oblige à une certaine retenue, celui de ne plus se voir dans les mêmes contextes, rend plus de légèreté aux relations....

travail

Et si ça n' avait pas été comme ça, je me dirais que j' ai vraiment été une collègue détestable....ça doit être triste pour ceux qui passent des années avec des gens sans ressentir une certaine complicité...même avec des moments où ils vous donnent franchement envie de partir !

Bon, ça doit être mon grand âge qui me rend songeuse à ce sujet....alors, je passe à quelque chose de plus terre à terre, mais tellement important aussi: les bonnes choses à manger

brioche choco 1

La recette:

  • beurre ramolli: 40 g
  • oeufs: 2
  • lait: 270 ml
  • farine blanche: 450 g
  • sucre: 60 g
  • sel: 1/2 c à c
  • levure sèche: 4 g
  • pépites de chocolat: 100 g

Battre les oeufs et le lait. Verser le mélange dans la MAP. Ajouter la moitié de la farine, puis le sucre et le sel et enfin, le reste de la farine puis la levure. Mettre en marche la MAP et ajouter les pépites en cours de pétrissage, quand le signal sonore retentit.

Et voilà:

brioche choco 2

D' accord, il n' est pas très photogénique ce pain.....mais il était diablement bon! autant qu' un bon dimanche à la maison et des vacances en proche perspective!......parce qu' on a beau dire!.......

4 commentaires:

Hilde a dit…

C'est en venatn sur ton blog que j'ai eu une envie subite de tarte à la brésilienne! C'est une spécialité bruxelloise qui est en plus ma tarte favorite!
Essaie ma recette... tu verras, elle est aussi bonne que dans les pâtisseries de Bruxelles!

Mavielle a dit…

Moi j'aime bien ce que tu dis des collègues de travail! Pour le moment, j'en suis encore à finir mes études, mais j'espère travailler de façon "humaine" avec mon équipe plus tard, faire son boulot comme un robot me paraît insupportable à vivre. Puis ton pain brioché, il a besoin d'une copine? j'ai un creux, et une envie folle de pépites de choco :o)!

Sha a dit…

Le matin, ça donne terriblement envie ...

irisa a dit…

j'ai quitté mon travail et ma région voilà 5ans et chaque année nous organisons des retrouvailles entre collègues , certaines en activité et d'autres non , c'est sympathique , on se réunit au restaurant et c'est une tablée bien bavarde et joyeuse !