vendredi 31 août 2018

Vendanges lilloises et le gâteau qui en suivit...

A Lille en général, je ne sais pas trop où en est la production de raisins, mais dans mon jardin, je peux vous annoncer que la vendange est faite, avec le résultat le meilleur du siècle....

J'en avais déjà annoncé une magnifique en 2009, mais celle ci a vraiment dépassé toutes nos espérances.


Sous vos yeux ébahis, il y a ici à gauche 1,3kg et à droite environ 900g!....si, si!

Le panier de gauche a été cueilli par mes douces mains. En rentrant de Bretagne, j'ai vu voler des grains, sous l'effet de la délicatesse des merles en train de se faire un repas de gala dans la vigne....j'ai donc saisi mes ciseaux et décidé de prélever ce que je pouvais avant qu'ils ne saccagent tout....

Mais les merles étaient accompagnés de charmantes petites bestioles rayées et bourdonnantes, qui semblaient un peu fâchées de ma présence, aussi n'ai je peut être pas vraiment tout bien inspecté.

Et quelques jours plus tard, MrD, n'écoutant que son courage, y est retourné et a encore récolté le contenu du panier de droite....d'ailleurs un peu plus sucré que le premier.

Pour une blogueuse, impossible de ne pas essayer de cuisiner sa récolte.....au moins une partie....



Ce qui a donné un clafoutis.....bricolé d'après une recette de Marie Chioca.

Elle l'avait faite avec des abricots, le fait de passer aux raisins a donné un résultat un peu plus crémeux, les uns étant quand même plus riches en jus que les autres....il a du aussi cuire un peu plus longtemps de ce fait.

Je vous donne ma façon de faire, mais allez surtout voir la recette d'origine!

Clafoutis/flan aux raisins:

  • 50cl de lait
  • 2 c à s un peu bombées de purée d'amandes blanches
  • 4 oeufs
  • 60g de farine T150 de petit épeautre
  • 5 c à s de miel d'acacia
  • 350g de grains de raisin
  • 1 c à s de rhum
Beurrer un grand plat.

Mélanger au fouet les ingrédients, sauf les fruits.

Verser la pâte dans le plat et ajouter les fruits.

Cuire au four préchauffé à 150°, chaleur tournante, au moins 1 heure (vérifiez chez vous, mon plat était très creux, donc la cuisson plus longue)

La photo vous le montre à la sortie du four....après quelques minutes, il sera forcément un peu moins gonflé.....

Verdict: j'ai bien aimé.....mais il y a un problème inhérent au produit: les pépins!....

Alors, comme j'imagine que vous ne vous sentez pas plus que moi le courage d'épépiner les grains, à vous de voir!

Pour en revenir au raisin, il n'y a qu'un pied, de muscat, planté en 2007 si mes souvenirs sont bons, et qui remonte vers le toit de la cuisine, contre un mur de briques. Le toit est en zinc, je vous laisse donc imaginer la chaleur qu'il peut faire là haut....surtout cette année.

Ce que je comprends moins, c'est pourquoi, sur la même grappe, il y a de beaux gros grains et d'autres encore tout petits et verts qui n'ont même pas imaginé aller plus loin....ceci dit, je suis loin d'être spécialiste en la matière!

8 commentaires:

Momo (Mauricette ) a dit…

Encore une recette à mettre de côté.

guy59600 a dit…

une superbe récolte et excellent clafoutis réalisé avec
une bonne soirée

irisa a dit…

Les pépins oui ! Plus compliqué à retirer que les noyaux de cerises, il y a eu une époque où il y avait de la vigne dans un petit village du cambresis appelé " Les rues des vignes " un copain perpétuait cette culture dans son jardin

Dr. CaSo a dit…

Un clafoutis aux raisins?? C'est bien la première fois que j'entends parler de ça! Tu me donnes envie d'en faire un... aux myrtilles, tiens ;)

Nadji K. a dit…

Belle récolte. Je n'ai encore jamais fait de clafoutis aux raisins. A tester car le tien donne très envie.
A bientôt

Michelle a dit…

des jolies grappes de raisin, et un clafoutis gourmand. Bon dimanche

Not parisienne a dit…

La vigne de mon voisin commence a déborder chez moi, qui sait j'aurai peut-être bientôt des grappes ! Sinon les grains du raisin ne me gênent pas franchement mais au pire il y a les variétes sans pepins ! Bisous

Ciorane a dit…

Oh oui, c'est original, un clafoutis aux raisins. Surtout avec des raisins de Lille ! C'est vrai quand même que c'est bizarre, ces grappes qui mûrissent à deux vitesses...