lundi 20 juin 2016

Dire que je ne savais même pas que ça existait!

Jusqu'à récemment encore, pour moi il y avait Le poivre....

Vous savez, ces petits grains qu'on achetait un peu n'importe où, et que, si on était un peu connaisseur, on mettait dans un moulin pour en ajouter un peu partout dans les casseroles ou sur les assiettes.

Peu importait la taille, la couleur et le goût des grains.....de toute façon, ça piquait le nez et faisait éternuer, alors on ne se fatiguait pas à le humer!

Mais ça c'était avant!

Avant que je sois prise par la blogguite culinaire, qui consiste à aller voir sur le net un tas de photos de truc cuisinés, en me demandant quel goût ça avait, et donc en essayant de reproduire la chose.


Et ça c'était après.

Après avoir lu le blog du Tiroir aux essences, et surtout être allée dans la jolie boutique du même nom, sentir puis acheter quelques grammes de ce qui fait toute la différence de ce plat: du poivre Timut. Un poivre qui a une délicieuse senteur d'agrumes.

Truite fumée marinée au poivre Timut:


  • 6 tranches de truite fumée
  • 2 c à s de sauce soja
  • 1 c à c de sauce nuoc mam
  • quelques tiges de ciboulette
  • 1 gousse d'ail
  • 2 c à c de graines se sésame blond
  • poivre Timut
Découper la truite en lanières. Parsemer de poivre de Timut écrasé et réserver.

Mélanger les éléments de la marinade, en écrasant la gousse d'ail et ciselant la ciboulette et ajouter à la truite fumée. Bien mélanger et laisser mariner 2 ou 3 heures au froid.





Pour faire un petit repas complet, j'ai ajouté une salade de carottes et chou rave râpés, assaisonnés d'huile d'olive, de sauce soja, un peu de citron et de gingembre râpé, et aussi marinée une paire d'heures.

Quand au petit pain au sésame, c'est sur le livre de Marie Chioca que j'ai trouvé la recette.

En fait, plusieurs de ces aliments n'auraient jamais fait partie de notre menu il y a quelques années...je trouve maintenant que ça aurait été très triste!

Si vous habitez Lille ou la région, n'hésitez pas à pousser la porte du Tiroir aux essences, en plus de bonnes choses, vous trouverez aussi des cosmétiques naturels, de quoi les fabriquer, et même des ateliers pour apprendre à le faire. 

Aucun intérêt commercial ne m'a poussée à écrire ce billet, juste l'envie de partager une adresse où l'on est gentiment accueilli. 

10 commentaires:

Annick a dit…

Une entrée tout en saveur et couleurs, mais c'est l'été chez toi...
Magnifique cette boutique. Je saurais où aller quand j'irais sur Lille. Des bises.

Babeth De Lille a dit…

La photo a été prise à un rare moment non pluvieux de ces derniers temps à Lille!

Darya a dit…

J'adore cette boutique, j'y vais très souvent ! Et Inès est vraiment très sympa, elle supporte toujours patiemment mon bavardage incessant. J'ai d'ailleurs craqué pour le même poivre que toi il y a peu, mais je ne l'ai pas encore goûté en cuisine (l'odeur est divine). C'est vrai que mélanger curiosité et cuisine ça permet de faire d'incroyables découvertes ! Ta recette fait très envie en tout cas, ça doit être bien bon. Je te souhaite de passer un bel été à l'abri de la pluie, et espère qu'on se retrouvera en septembre, peut-être à l'occasion d'un nouveau pique-nique ou pour une livraison de dattes ?

Emau a dit…

Une entrée fraîcheur
Je t'envoie un peu de soleil du Sud où la chaleur semble s être installée.
Je découvre ton blog , je suis également une 50naire qui a enfin décidé d'ouvrir un blog
Un petit tour sur " latabledeclara.over-blog.com "
Bises

guy59600 a dit…

un joli plat et de superbes choses dans cette boutique
une excellente soirée

Annie Demester a dit…

Magnifique !
Merci Babeth 💋

irisa a dit…

Une boutique que je vais retenir et aller visiter à mon prochain passage chez les enfants , pour moi les poivres ont été une découverte quand j'ai fait quelques recettes pour FdV , j'imagine acheté ceux de Gérard Vives ( le comptoir des poivres ) ce grand découvreur d'épices à écrit un livres " Poivres " tout un monde de saveurs à découvrir
j'i eu le plaisir qu'une de mes recettes soit retenus pour figurer sur le site des poivres du Cambodge , le poivre rouge de Kampot , j'avais fait du porc aux prunes et poivre rouge , depuis, je choisis toujours un poivre fifferent pour accompagner un plat, je le concassé au pilon et l'ajoute en fin de préparation du plat , le poivre ne doit pas "surcuire sinon on perd les arômes pour ne garder que le piquant

Gracianne a dit…

Et tu verras, c'est une vraie drogue - impossible de revenir aux grains noirs qui piquent ensuite.
Une amie m'en ramene de kampot tous les ans et je suis accro ;)

colibri a dit…

Aaah, les poivres, je leur consacrerais bien une "poivrethèque" ! Le poivre Timut "note pamplemousse", y trônerait sans doute dans les trois meilleurs emplacements, bien en vue, je l'adore... Sur les grillades de poisson ou de viande blanche, et même de viande rouge, c'est fort intéressant pour le palais. Quelle longueur en bouche ! En ce moment, j'en mets quasiment partout, et même sur les desserts à la fraise, en attendant une prochaine découverte aussi intéressante, car un poivre en chasse un autre, c'est bien connu !!! En revanche, les bons poivres, chez nous, jamais en cuisson ni en marinade, seulement un tour (plutôt deux, hi !) de moulin sur le plat prêt à servir, pour ne pas gâcher leur arôme délicat même s'ils sont très puissants en bouche !

michelle a dit…

le poisson mariné est un plat bien apprécié sur notre table, merci pour cette recette originale et ton assiette est vraiment très gourmande. bon après midi