dimanche 13 septembre 2015

100 ans après....des soldats, de la laine, des biscuits....

Le centenaire de la première guerre mondiale, ça ne dure pas qu'un an......forcément pour une guerre de 4 ans.....

La Wool War One, dont je vous avais parlé l'année dernière est aussi repartie comme en 14!....

Et pas n'importe où.....au Grand Palais à Paris!.....les 19 et 20 septembre prochains.





Ils vont y séjourner pour les journées du patrimoine, une façon de se souvenir que le hall d'accueil où leur longue file sera installée était alors une chambrée d'hôpital, où on essayait de réparer les soldats pas en laine pour les renvoyer si possible aux tranchées.....

Si vous voulez en savoir plus, voici un lien qui vous permettra de télécharger le magnifique dossier pédagogique élaboré pour l'occasion: http://www.grandpalais.fr/fr/article/wool-war-one-le-dossier-pedagogique

Si jamais vous avez des enfants ou des élèves avec qui vous voulez parler un peu de tout ça, allez y voir, c'est une vraie mine d'informations et de pistes de réflexion, à la portée de tous.....et si vous êtes tout seul, allez y voir aussi.....ça en vaut vraiment le coup!

Pour faire connaissance de celle qui a été à l'origine de ce projet génial et fou, allez vite voir son blog, il s'agit de Délit Maille......nous avons été 500 à prêter nos mains pour sa réalisation, mais c'est elle qui a imaginé et organisé tout le bazar, en lui donnant son souffle, son esprit....

Si vous y aviez échappé en décembre, je vous remets le petit montage vidéo que j'avais fait avec mes photos.





Toute cette histoire ne m'a pas seulement redonné le goût du tricot.....

Elle m'a aussi donné envie de chercher un peu comment on vivait à l'époque, et surtout comment on se nourrissait....

Sur un site de la RTBF, j'ai trouvé plein de recettes et de réflexions sur le sujet, notamment que la notion de pénurie et de disette ne semble pas avoir été la même pour tout le monde....

Et sur un site anglais, j'ai trouvé d'autres recettes, et choisi de faire des biscuits. Ils sont aux flocons d'avoine et non sucrés à l'origine, mais j'avoue avoir ajouté de la vergeoise à le recette, ma gourmandise ayant pris le dessus sur la rigueur historique.





Biscuits aux flocons d'avoine (originale)
Oatmeal Biscuits

Ingredients:

  • 3/4 cup cooked oatmeal
  • 3/4 teaspoon salt
  • 1 1/2 cups wheat or rye flour
  • 2 tablespoons shortening
  • 4 teaspoons Royal Baking Powder
  • 1/4 cup milk


Mix oatmeal with sifted flour, baking powder and salt; rub in shortening, add milk and mix, forming a soft dough. Roll out lightly on floured board. Cut with biscuit cutter and bake in hot oven 12 to 15 minutes


Recette traduite et adaptée:


  • 100g de flocons d'avoine
  • 1 pincée de sel
  • 200g de farine avec levure incorporée
  • 40g de beurre
  • environ 10cl de lait
  • 80g de vergeoise
Dans un saladier, mélanger les flocons d'avoine, le sel, la vergeoise et la farine. Au centre, mettre le beurre coupé en morceaux. Mélanger ceux ci du bout des doigts avec les éléments secs, puis ajouter progressivement le lait pour obtenir une pâte, encore un peu collante aux doigts mais pas trop....

Filmer la pâte et la laisser 30 minutes au froid puis l'abaisser avec un rouleau sur un plan fariné et découper des biscuits avec un emporte pièce. Les déposer sur une plaque recouverte d'un papier cuisson et les cuire au four à 180° entre 12 et 15 minutes. Les laisser ensuite refroidir sur une grille.



Près des biscuits, un reste de vareuse de soldat, et la petite fleur fabriquée avec le fil bleu qui servait un peu de lien entre toutes les mains qui ont participé à cette aventure.....et peut être de petit signe de reconnaissance entre tricoteurs des 4 coins du monde.....dont certains seront sans doute aussi au Grand Palais ce prochain week end. 

Si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à passer par là.....même si vous allongez la file d'attente que je crains de devoir affronter.....et laissez vous prendre au jeu de leur découverte.....et à l'émotion qu'ils peuvent vous donner.....



12 commentaires:

Sacha a dit…

Merci , Babeth pour ce magnifique billet , j'ai beaucoup appris , admiré ces créations si touchantes et aimé la note sucrée :)
Bonne fin de soirée , Babeth !
Sacha

soria a dit…

Un bel article tres instructif et complet :)

Gracianne a dit…

J'avais beaucoup aime l'idee de ce projet (j'aime aussi m'amuser avec les aiguilles il faut dire), et malheureusement je ne suis pas sur Paris le weekend, sinon je serais bien allee faire un tour au Grand Palais.
J'ai chez moi un vieux bouquin qui s'intitule "Cuisiner avec des tickets" (de rationnement). Je me suis toujours dit que je devrais essayer une ou deux recettes pour voir, meme si le livre est plus emouvant que gourmand.

alaro a dit…

Un article top ! merci du partage ! ^_^

Docteur Chocolatine a dit…

J'aime bien ton article...c'était il y a 100 ans et c'était aussi un peu hier. Plein de bises

Hélène (Cannes) a dit…

C'est magnifique !!! Quelle belle idée ... et quelle splendide réalisation ! COmme dit Gracianne, la cuisine de guerre est plus émouvante que délicieuse mais je vois que tu as su pallier à cette situation avec brio ! ;o)) Je prends une de ces galettes et file au boulot ...
Bisous
Hélène

Marion a dit…

C'est une façon originale et touchante de se souvenir de cette période !
J'ai testé tes biscuits et franchement ils sont très bons au regard de ce qui les composent. C'est économique et rapide à faire, bref pour les goûters de la semaine, c'est très bien !
Merci pour le partage !

delit maille a dit…

Bon ben il va falloir les goûter ces biscuits de guerre maintenant ))

Ciorane a dit…

Avec ce fil de laine et tes biscuits, le souvenir des horreurs de la Grande Guerre prend un drôle de chemin tout en y gagnant une émotion particulière. Merci pour ce voyage dans le temps si touchant.

Helene Picken a dit…

Tu devrais beaucoup apprécier les livres sur la cuisine de guerre et d'après guerre de Marguerite Patten Oben. Une mine d'or. Je te pique une galette en partant. Bon dimanche.

Annie a dit…

Chère Babeth,
Suite à votre petit mot sur mon blog, j'ai fait ma curieuse pour découvrir votre article sur la Wool War One. Il est très beau et ce Bach, très émouvant! Merci

taka a dit…

C'ets trop drole .Deux fois dans la mêem journée on me parle d'un ingrédient que je ne connais pas,les flocons d'avoine