vendredi 28 mars 2008

Macarons noisettes "bruts"

Je ne sais pas vous, mais moi, j' ai un sentiment très partagé au sujet des séances chez le coiffeur.....là, j' en reviens et je ne sais trop si c' était un bon ou mauvais moment....

chez le coiffeur

* bon: passer du temps à lire Match ou Gala

* mauvais: devoir laisser le journal pour passer au bac shampooing

* bon: se faire papouiller le cuir chevelu longuement sous l' eau chaude

* mauvais: rester face à face à un miroir qui s' obstine à refléter les poches sous les yeux et les rides dans le cou pendant qu' on vous transforme en épouvantail aux mèches tartinées, séparées par du coton....(eh oui!...je ne suis pas une vraie blonde....)

* bon: retirer ses lunettes et rester dans le flou pendant que le coiffeur coupe

* mauvais: entendre la shampouineuse parler de vos cheveux comme d' un truc irrémédiablement compromis: trop secs, trop fins, électriques...et vous proposer sa crème miracle...

* bon: se trouver quand même pas trop mal en remettant ses lunettes à la fin des opérations, parce que le coiffeur connaît quand même bien son boulot!.....

Et pour se remettre de tout ça, rentrer sous la pluie battante et le vent....complètement décoiffée...pour se faire une bonne tasse de thé et grignoter des macarons.

J' ai trouvé la recette dans un livre que j' ai depuis plus de 20 ans, mais qui me sert toujours pour des recettes " de base". Je l' avais acheté à France Loisirs, avant que je décide que je préférais acheter les bouquins quand j' en avais envie et pas pour faire mon "achat du trimestre"

livre patisserie

La recette:

  • 4 blancs d' oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 200g de sucre semoule
  • 250 g de noisettes moulues

Monter les blancs d' oeufs salés en neige ferme. Ajouter petit à petit le sucre et la poudre de noisettes. Verser dans une poche à douille (je n' en ai pas, donc cuiller pour moi...) et dresse sur une tôle chemisée de papier à pâtisserie.

Glisser au four préchauffé à 150° puis réglé sur 80° et laisser sécher pendant 2 heures....

Après refroidissement, les coller 2 à 2 avec du Nutella.

macarons1

Pourquoi je les ai qualifiés de bruts dans le titre?..........parce que c' est l' impression qu' ils font quand on croque dedans. La noisette est assez "persistante" en bouche, la consistance pas vraiment aérée et le Nutella donne un "choc" quand on arrive au milieu....mais qu' est ce que c' est bon!......

7 commentaires:

verO de delimOOn a dit…

Je me retrouve complètement dans ta description du passage chez le coiffeur. D'ailleurs, j'y vais demain...
Une voisine m'a offert ce livre dernièrement. Je le trouve très bien fait mais je n'ai encore rien testé.
Ces macarons bruts comme tu dis, me rappelle toute mon enfance !
Ma mère en faisait aussi avec de la noix de coco à la place des noisettes.
Bien à toi
verO

Lolotte a dit…

Ils me plaisent beaucoup! Quant au coiffeur, ce n'est finalement jamais un bon moment pour moi car ils ne savent pas coiffer les cheveux boucles et c'est la crise a chaque fois;-) Mais tu as raison, il pleut systematiquement et le brushing interminable pour lisser les cheveux disparait en un instant!

Ghislaine a dit…

Ils sont très tentants ces macarons. J'aime bien ton petit récit au sujet du coiffeur ;)

sab le plaisir de gourmandise a dit…

moi je suis comme toi il me faut un petit remontant quand je reviens de chez le coiffeur parce qu'à chaque fois ce n'est pas comme je veux et je suis déçue!!!!
et même quand c'est bien , dès le lendemain ce n'est déjà plus ça!!!! et puis essaies toi de refaire à la maison tous les matins ce qu'ils te font en 1 heure avec tous leurs produits, brosses etc...!!!!!!

Dorian. a dit…

Il y a longtemps j'ai mis une tondeuse dans la main de ma photographe et j'ai dit coupe ! depuis malheureusement je ne lis plus ni Match ni Gala et ça forcément je le regrette bien ! le reste... mais je ne suis pas contre un grignotage d'après coupage sauvage !

Mavielle a dit…

Je déteste le coiffeur, je DE-TESTE! j'aime pas qu'on me tripatouille les cheveux, alors forcément... Mais j'ai une tignasse toute folle, alors je suis bien obligée de me forcer de temps en temps... Ils pourraient nous servir des macarons comme tes "brutes" ;o) pendant qu'ils nous torturent les cheveux, ouh quel doux rêve...

Babeth59 a dit…

finalement, les coiffeurs ont plus de soucis à se faire que les pâtissiers sur leur avenir on dirait!.....effectivement, il faudrait associer les 2......il y a un créneau à occuper là pour des entrepreneurs pleins de courage!.....