jeudi 6 décembre 2018

4 ans après, ils rentrent....et apportent des biscuits...

La première fois que je les ai tous découverts ensemble, c'était il y a juste 4 ans, au musée de la Piscine, à Roubaix....

Ils ont bien voyagé, au Grand Palais, à Paris, à Montréal et ont défilé une dernière fois au Mémorial 14-18 Notre Dame de Lorette.

Et maintenant que la guerre est finie, ils rentrent tout doucement à la maison.....


Ici, est arrivé Arséne.... 

Je l'ai baptisé comme ça en mémoire d'un de mes grands oncles....je ne sais pas vraiment quelle a été son histoire, mais je me souviens que, quand j'étais petite, les adultes disaient "il a fait 14.....mais il n'en parle pas..."

En fait, les 781 soldats ont été, selon le souhait de celle qui a imaginé, organisé et cru jusqu'au bout à cette aventure, Délit Maille, vendus au profit de Médecins sans Frontières.
Ce sera d'ailleurs sa dernière aventure, elle souhaite y mettre un terme et explique très bien tout ça sur son blog...

Ils ont vite été retenus, mais aux dernières nouvelles, il en resterait quelques uns encore qui attendent un rapatriement....allez voir là, sur la billetterie du musée si vous voulez en savoir plus.

Les biscuits du titre sont ceux que j'avais fabriqués quand j'avais parlé ici de toute cette aventure. 
Je vous les représente et, en cliquant sur leur titre, vous pourrez aller voir leur recette.

Vous en aurez aussi un peu plus sur la Wool War One....


Les biscuits Anzac


Biscuits aux flocons d'avoine

Si vous voulez des photos des soldats de retour dans leurs familles d'accueil, ou d'adoption, allez voir sur la page facebook du musée.

Et si vous voulez revoir la Wool War One au tout début, à Roubaix, je remets le petit film que j'avais bricolé à l'époque.


3 commentaires:

DAUNIS Michelle a dit…

bravo pour tous ces biscuits faits maison, pour petits et grands gourmands, bon samedi

Not parisienne a dit…

Ils sont géniaux ces petits soldats et c'est top qu'ils soient vendus au profit de cette association ! Bisous

Ciorane a dit…

4 ans déjà que tu nous avais présenté ce magnifique projet ! Le temps passe si vite. Enfin, 4 ans ont dû sembler une éternité à ceux qui ont réchappé de cet enfer.
Quelques brins de laines, des biscuits et la mémoire remplit son devoir grâce à toi. Merci pour ce beau billet plein d'émotion !