dimanche 27 août 2017

Babeth: 0 Four: 1

Au début de ce mois, je vous avais parlé de mon four qui avait miraculeusement échappé à une vague de jus de cuisson de crumble aux abricots. 

A mon avis, il a voulu prendre sa revanche, mais il l'a fait un peu sournoisement, car il a attendu quelques heures pour que son besoin évident de nettoyage devienne évident.

C'était il y a quelques jours, j'attendais le soir les fils pour le souper et dès le matin je me suis mise aux fourneaux pour fabriquer ça:



Un cheesecake, dont vous aurez la recette un peu plus bas.....

Sa cuisson s'est passée très tranquillement, à four doux, dans un moule à charnière comme il se doit pour garantir un démoulage sans problème. Il a ensuite passé quelques heures au frigo en attendant le soir....

Et alors....

Alors? j'avais prévu une pissaladière le soir et donc allumé le four assez fort juste avant l'arrivée des enfants.....dans une fumée épaisse. Une flaque de liquide sans doute sucré s'était manifestée en n'appréciant pas trop d'être chauffée à plus de 200°. 

Heureusement, on a ouvert la porte fenêtre et Fils N°1 a débranché l'alarme à incendie la plus proche....et avec une cuiller en bois recouverte d'une lavette, je me suis retrouvée à éponger mon four chaud.....la pissaladière a cuit après sans trop fumer et le cheesecake du dessert a été apprécié. Mais j'ai pu nettoyer à fond le four après.

Le cheesecake était inspiré d'une recette de Pascale Weeks, dans son livre "Cookies, muffins & Co". Au lieu du Philadelphia, c'est à la ricotta. Comme je n'en avais pas assez mais étais à la tête d'un stock de yaourt, j'ai associé les 2. Pour limiter l'humidité du yaourt, je l'ai laissé égoutter toute une nuit dans une passoire couverte d'un linge fin.

La recette: 

  • 250g de spéculoos
  • 125g de beurre fondu
  • 250g de ricotta
  • 250g de yaourt grec très égoutté
  • 100g de crème fraîche épaisse
  • 100g de sucre en poudre
  • 1 gousse de vanille
  • le zeste d'un citron bio
  • 3 oeufs
Ecraser les biscuits. Faire fondre le beurre et mélanger le tout. Etaler au fond d'un moule à charnière en faisant un peu remonter sur les bords. Réserver au froid.

Séparer les blancs et jaunes des oeufs. Mélanger la ricotta, le yaourt, la crème avec les jaunes. Ajouter le sucre, le zeste et les graines de la gousse de vanille et mélanger jusqu'à obtenir une crème bien lisse.

Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement au mélange précédent.

Verser dans le moule, sur les biscuits, et cuire environ 1 heure à 160° (chaleur tournante) puis laisser encore 1 heure dans le four éteint.

Garder au froid au moins 6 heures avant de servir.



On avait le choix entre 2 coulis: framboises et mangue-passion pour napper sa part.

Enfin, quand je parle de coulis, soyons honnête: il me restait des boites de sorbets dans le congélateur et je les soupçonnais d'avoir eu un peu trop chaud en mai quand mon congélateur avait manqué de courant.

Un peu de sucre et quelques bouillonnements à la casserole pour stériliser et réduire tout ça les a transformés en coulis très honorables.



Pour moi, le lendemain, comme il en était resté, c'était à la framboise.

Je ne sais pas vraiment à quel moment le four s'est retrouvé inondé, mais je soupçonne la période de repos four éteint car la cuisson n'a pas provoqué de fumée suspecte.

Je ne peux que vous faire une recommandation: vérifiez bien l'étanchéité de votre moule à charnière, doublez le fond à l'extérieur d'un alu ou servez vous d'un autre type de moule. Le gâteau sera peut être plus difficile à démouler mais vous verrez un peu plus clair dans votre cuisine.

10 commentaires:

michelle a dit…

hum un cheesecake bien appétissant, il est bien réussi et avec ce coulis je ne résiste pas longtemps. bonne journée

Patricia a dit…

J'ai faim! Très appétisant. Bises

guy59600 a dit…

superbe cheesecake pour les moule a charnière si la pâte est un peu liquide ça passe par le raccord du fond du moule j'ai déjà eus la farce avec une pâte a génoise
excellente fin de journée

mamie caillou a dit…

les moules à charnière ne sont pas tous fiables, j'en ai acheté un qui a l'air de tenir ses promesses, un peu cher, de la marque Le Creuset....à suivre !

Dr. CaSo a dit…

Haha, ça me rappelle beaucoup de mésaventures avec mon four et mes moules à charnières (et moules normaux aussi, qui débordent...). Un truc que je fais maintenant c'est de mettre une feuille d'alu sous le moule, pour éviter les catastrophes :)

Annick a dit…

Excellent ton cheesecake surtout le lendemain avec le coulis framboises. Bises et belle journée!

Petite Cuillère & Charentaises a dit…

Que de péripéties ! Heureusement le cheesecake était sain et sauf... et le four aussi ;-)

Belle journée,

Gabrielle

floencuisine a dit…

arf pour le four mais un dessert superbe !

Not Parisienne a dit…

Moi qui déteste nettoyer le four, je ferai attention avec les moules à charnière maintenant ! Bisous et à bientôt !

Ciorane a dit…

Oh, tu n'es pas la seule à t'être fait surprendre par un moule à charnières qui fuit. Perso, je les place toujours dans la lèche-frite maintenant, pas sur la grille du four.
En tous cas, après ta mésaventure, tu avais un délicieux cheesecake pour te réconforter, c'est le plus important.