lundi 30 avril 2012

Il est bio mon cabas…ou comment je fais partie des 57%…

 

Il parait que nous autres français, sommes 88% à estimer qu’il faudrait changer nos habitudes …mais que 33% seulement veulent reprendre tout à zéro….

Il semblerait quand même que 57% soient prêts à revoir certains aspects ….

Non, non…je ne parle pas des sondages électoraux….mais d’une enquête lue dans le Nouvel Observateur concernant ce que les français pensent de la consommation actuelle, et de ce qu’on pourrait améliorer, face aux différentes crises….

A mon petit niveau, j’ai eu envie d’essayer de consommer (en partie) bio mais proche….

Voilà donc ce que je suis allée chercher, près de chez moi, mercredi dernier: un bio cabas....

Pour une dizaine d’Euros, j’avais des radis, des épinards tout frais, des pommes de terre, des pommes et un litre de soupe….le tout produit et emballé à proximité….sympa pour une première expérience…

L’abonnement de départ est de 4 semaines, je vais donc voir si ma bonne impression se confirme…

Et dans le cabas, il y a “La feuille de chou”: petit bulletin d’infos et de recettes…..( vous pouvez la télécharger sur le site).

Et quand on me met des recettes entre les mains….avec les produits qu’il faut…( du moins certains..) vous devinez ce qui s’est passé…

Un gratin de pâtes à la florentine…..

Bon, j’ai fait quelques modifications…..

La recette:

  • 200g d’épinards
  • 500g de champignons de Paris
  • 2 gousses d’ail
  • un peu d’huile d’olive
  • 300g de petites pâtes, comme des puntalettes, ou des pâtes Riso (en forme de gros grains de riz)
  • 10cl de béchamel
  • 30cl de lait
  • 50g de parmesan et 30g d’Emmental fraichement râpés
  • sel, poivre

Dans une poêle, faire revenir les champignons et l’ail émincés, dans un peu d’huile d’olive, 5 minutes à feu vif.

Faire une sauce béchamel.

Dans une grande casserole d’eau salée, faire cuire ensemble les épinards (lavés) et les petites pâtes. Cuire une dizaine de minutes, égoutter et rincer à l’eau froide. Laisser bien égoutter.

Mélanger les pâtes, épinards, béchamel et lait, avec la moitié du parmesan. Saler et poivrer.

Dans un plat légèrement huilé, verser les champignons.

Recouvrir du mélange pâtes épinards, saupoudrer du reste de parmesan et de l’Emmental.

Cuire environ 30 minutes au four à 190°.

Pour l’accompagner, j’avais cuit des dos de cabillaud au court bouillon. Mr D m’a suggéré, pour la prochaine fois, de mélanger d’emblée le poisson au gratin….

C’est ce qui a été fait lors d’un 2ème passage du plat le lendemain….oui, pour 2, j’ai encore vu un peu grand…..et effectivement, c’est bien….

A vous de voir……

Comme il y a eu une autre recette testée, je vous reparlerai de mon cabas….et peut être des suivants…..

samedi 28 avril 2012

Un petit flan et quelques herbes…..

 

Ce qui est sympathique quand on a un petit jardin, une terrasse ou même un appui de fenêtre c’est de pouvoir cultiver ses propres herbes……

Le problème, quand on a eu un hiver un peu rude et prolongé, c’est que les petites herbes ont un peu de mal à résister…..

La sauge a vaincu la froidure….la ciboulette fait un gros effort pour pousser, la menthe (increvable de toute façon…) fait un brillant retour….mais le romarin, le persil et le thym n’ont pas aimé du tout le climat….

Heureusement qu’il y a les herbes surgelées!…..quand on aime, comme nous, les petits plats relevés d’une touche de vert, elles sont un must en hiver….et au printemps….

Toutes ne sont pas aussi bonnes, mais la ciboulette et le persil ne m’ont jamais déçue…..

Dans un petit flan au saumon par exemple…..pour un petit repas rapide avec une salade…

La recette (pour 4)

  • 50cl de crème fraiche légère semi épaisse
  • 3 œufs
  • 2 belles cuillers à soupe de maïzena
  • un peu de lait
  • 4 tranches de saumon fumé
  • ciboulette ciselée (surgelée)
  • sel, poivre

Mélanger la maïzena avec un peu de lait. Battre les œufs, ajouter la crème, la maïzena dans le lait et bien mélanger.

Ajouter le saumon coupé en fines lanières et la ciboulette ( 3 c à s environ), saler et poivrer.

Huiler 4 cocottes ou ramequins, y verser le mélange et cuire environ 25mn au four à 180°.

On peut les manger chauds, tièdes ou froids…..

Pour les herbes du jardin, il y a eu comme un miracle hier….

Il y a à nouveau du persil, du romarin, et cachés, du thym et de la ciboulette…..

Le miracle a pour nom “marché aux fleurs”….

marché aux fleurs

Comme tous les ans, le weekend autour du 1er mai sur la Grand Place de Lille….mais si il y avait un rayon de soleil hier, c’est sous une pluie battante que j’ai pris les photos tout à l’heure…..

C’est bien que les fleurs soient arrosés, mais les pauvres fleuristes qui se sont donnés bien du mal pour nous présenter de jolis parterres préfèreraient sans doute un temps moins humide!…

mardi 24 avril 2012

Comment j’ai été infidèle à la recette d’asperges de chez moi…..

 

Depuis que je suis toute petite, j’ai un petit grand faible pour les asperges…..et la seule façon de les manger que je connaissais, c’était à la flamande….allez voir en cliquant…

Et puis en visitant les blogs, ma culture culinaire s’est élargie et j’ai osé changer la sauce qui accompagnait les asperges….mais je ne me suis pas trop risquée, en utilisant la recette d'une dunkerquoise: une sauce mousseline légère…. de Nuage de lait…si vous allez voir mon  billet, soyez indulgents….il remonte à 2008….les débuts du blog…certains trouveront que je ne me suis pas beaucoup améliorée….mais je laisse dire…..

Cette fois, c’est Anne, de Papilles et pupilles qui m’a inspirée…..

Elle nous proposait plusieurs sauces, et j’ai choisi la vinaigrette aux herbes, avec de l’œuf dur…en l’adaptant un peu….je ne sais pas faire autrement….

La recette:

  • 1 botte d’asperges
  • 2 œufs durs
  • 1 c à s de vinaigre de Xeres
  • 1 c à s de vinaigre de cidre
  • 2 c à s d’huile de colza
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • herbes hachées (congelées pour moi): ciboulette, coriandre, cerfeuil (pas en magasin…)
  • sel, poivre

Cuire les œufs durs et les laisser refroidir. Eplucher les asperges et les cuire dans de l’eau salée, une douzaine de minutes à partir du moment où l’eau bout.

Mélanger les éléments de la vinaigrette , éplucher les œufs durs et les hacher à la fourchette, mélanger avec la vinaigrette.

Manger….

La fourchette est sur la photo pour faire joli…..mais les asperges sont aussi très bonnes avec les doigts…..

Pour la cuisson, j’ai utilisé ce que conseille Bombay Bruxelles, mettre les asperges dans l’eau froide et porter à ébullition…..

Anne conseillait d’accompagner de copeaux de parmesan, nous avons testé, mais mon fromage était assez fort (peut être plus tout jeune…) et couvrait un peu trop le goût de l’asperge…

J’avoue avoir aussi mis 2 œufs au lieu d’un comme dans la recette d’origine…..mais on avait faim!…..et puis sans doute mon atavisme flamand a t-il été le plus fort….et même avec de l’huile, il fallait que l’aspect soit assez proche de LA recette…..

En tous cas…..on s’est régalés…vivement le prochain marché qu’on se réapprovisionne!……

dimanche 22 avril 2012

Vous en reprendrez bien un peu?….de gâteau?….


Voilà, on est dimanche, c’est bientôt l’heure du thé, et pour les 5 minutes qui viennent, je peux dire qu’il fait un grand ciel bleu!…je ne peux pas m’avancer beaucoup plus loin, car en période de giboulées, il se pourrait bien qu’une averse de grêles arrive très vite…..


Donc, c’est l’heure de rester au chaud….j’espère que vous êtes allés donner votre avis sur celui ou celle qui voudrait nous présider  pour les 5 ans à venir…..sinon, il est encore temps….et je vous attend avec ça:




Un gâteau à la polenta et au citron….nappé de sirop citronné…


Vous pouvez avoir confiance, c’est une recette de Nigella!…et elle s’y connait en gâteau. Elle dit que celui ci est à considérer “comme un candidat sérieux pour vous réconforter, à l’heure du thé comme pour une soirée de fête”.


Pour l’alléger un peu, je me suis permis de remplacer le beurre par de la ricotta….et de diminuer la quantité de sucre…en m’inspirant d’une recette de Carole, d'Alter gusto.


La recette:
  • 200g de beurre mou, plus un peu pour le moule
  • 250g de ricotta, et un peu de beurre pour le moule
  • 150g 200g de sucre en poudre
  • 200g de poudre d’amandes
  • 100g de polenta
  • 3 oeufs 
  • 1 et 1/2 c à c de levure chimique
  • les zestes de 2 citrons
  • 125g de sucre glace
  • Le jus des 2 citrons
Tapisser le fond d’un moule à manqué de 23cm de papier sulfurisé et beurrer légèrement les côtés.


Battre la ricotta avec le sucre pour obtenir un mélange pâle et aéré, à la main ou au mixer sur pied.


Mélanger la poudre d’amandes, la polenta et la levure. En incorporer un peu au mélange de beurre et de sucre, puis 1 œuf, puis continuer en alternant les ingrédients, sans cesser de battre.


Ajouter le zeste de citron, mélanger et verser dans le moule. Enfourner à 180° pendant environ 40mn. La lame d’un couteau doit ressortir propre, même si le gâteau semble encore un peu “tremblotant”. Les bords du gâteau doivent commencer à s’écarter un peu du moule.


Préparer le sirop en portant à ébullition le jus des citrons avec le sucre glace. Quand celui ci est dissous, c’est prêt. Faire de petits trous sur toute la surface du gâteau et verser le sirop chaud sur le gâteau encore chaud. Laisser refroidir avant de démouler.




Il est moelleux à souhait!…


Si vous n’avez pas le temps de le faire tout de suite….ou si vous avez le temps de le faire, mais pas de le manger (c’est un peu triste…mais bon!…. on en fait pas toujours ce qu’on veut…) sachez qu’il peut se préparer jusque 3 jours à l’avance et se conserver au frais dans un récipient hermétique. Il gardera 5 –6 jours en tout.


Il peut aussi se congeler bien enveloppé dans un film alimentaire.


Enfin, tout ça, c’est Nigella qui le dit….mais ici, il a été dégusté sans avoir besoin de ces conseils de conservation!…..




Voilà, le temps de terminer ce billet, et le ciel est redevenu du plus joli gris foncé….il va être temps de mettre de l’eau à chauffer pour le thé….


Bonne soirée!





vendredi 20 avril 2012

Envie de gâteau?….

 

Eh bien, ça tombe bien…j’en ai un pour vous…..

D’accord, il n’a pas forcément beaucoup d’allure….un gâteau maison pour un gouter familial au coin du feu…..

fleurs mouillees 2

Parce qu’on a beau être au printemps, on a plutôt envie par ce temps mouillé de prendre un thé au chaud!…les pauvres fleurs du jardin n’en finissent plus de prendre la flotte….un peu, ça leur va…mais là, elles doivent saturer un peu!…..

Le gâteau…..revenons y…..il est aux poires…et la recette vient du N° de mars de Saveurs….

 

Gâteau renversé aux poires: la recette

  • 2 poires conférence
  • 50g de sucre roux (cassonade pour moi…)
  • 50g de beurre

Pour la pâte:

  • 160g de beurre
  • 150g de sucre roux
  • 2 œufs
  • 150g de farine avec poudre levante
  • 1/2 c à c de vanille liquide

Laver les poires, les éplucher et couper en rondelles fines (pas d’épluchage dans la recette d’origine)

Faire fondre le beurre (les 50g) dans un moule à manqué de 26cm de diamètre, saupoudrer avec les 50g de sucre.

Ranger les morceaux de poire par dessus.

Préchauffer le four à 170°

Mettre tous les ingrédients de la pâte dans un mixer et battre 1mn. Verser la pâte sur les poires.

Enfourner pour 45mn, démouler à la sortie du four….et remettez par dessus les poires qui ont pu rester dans le moule….ça c’est moi qui l’ajoute!…

La surface a un peu souffert du démoulage….mais le gout reste intact!…

Le sucre roux conseillé dans la recette, est ici de la cassonade belge….je la trouve en France, mais elle est assez différente de la vergeoise de marque française….elle a une texture un peu différente. C’est du sucre de betterave, et non de canne comme l’est le sucre roux le plus souvent.

Comme le week end qui vient ne s’annonce pas des plus chauds…je vous conseille pour dimanche après midi une bonne tasse de thé, un gros morceau de gâteau, un bon feu….ou un radiateur….

Pour vous récompenser d’être allé voter avant de passer le reste de la journée tranquille…

 

mardi 17 avril 2012

Un cerisier…..des clafoutis….. mais pas de cerises...

 

Il est magnifique en ce moment!…..du moins, il l’était encore ce matin, mais avec ce qui tombe du ciel et le vent qui va avec…..je ne pense pas qu’il sera joli très longtemps!….

mosaique cerisier 

C’est le cerisier du japon…des voisins….mais on en profite largement, car il est tellement grand qu’on le voit très bien de la maison….pour l’instant, malheureusement, il est en train de faire une jolie pluie rose…..de pétales qui viennent recouvrir notre pelouse naissante….

Je suis désolée pour ceux qui sont arrivés ici en cherchant une recette de clafoutis aux cerises….car cet arbre est très beau mais totalement inutile au point de vue gustatif….et les clafoutis qui suivent sont (les puristes me pardonneront) dépourvus aussi de ce fruit!…..mais ne partez pas!….il y en a 2 sortes!….

Ceux ci sont aux framboises (surgelées…) selon une recette trouvée sur l’appli Philadelphia, que j’ai installée avec gourmandise sur mon ipad….

La recette:

  • 300g de framboises surgelées fraiches
  • 125g de Philadelphia nature
  • 100g  150g de sucre en poudre
  • 50g de farine
  • 1 c à c d’extrait de vanille
  • 3 œufs
  • 80ml de lait demi écrémé

Beurrer 6 petits plats à crème brulée et y repartir les framboises encore gelées. Allumer le four à 200°

Mettre les autres ingrédients dans un blender mixer jusqu’à obtenir un mélange fluide.

Verser dans les plats sur les framboises et cuire environ 20 minutes jusqu’à ce qu’ils soient dorés et cuits.

En fait, avec ces quantités, j’ai pu en faire 8…..j’avoue ne pas avoir pesé les framboises et avoir peut être eu la main ….lourde…..

Ils sont délicieux tièdes….mais encore très convenables refroidis!

Et rien ne vous empêche de les faire avec d’autres fruits….par exemple des cerises…

La deuxième version est encore plus loin de ce que pourront rechercher les éventuels lecteurs envoyés ici par Google avant de faire un clafoutis aux cerises….mais ce sont des tomates cerises!….

Clafoutis aux tomates cerises et parmesan:

  • une trentaine de tomates cerises
  • 1 échalote
  • 125g de Philadelphia nature
  • 50g de farine
  • 3 œufs
  • 100g de parmesan
  • 80ml de lait demi écrémé
  • persil haché, ciboulette  ciselée
  • sel, poivre
  • un peu d’huile d’olive pour graisser les plats

Huiler légèrement 6 plats à crème brulée. Laver les tomates cerises, les sécher et les couper en 2. Répartir dans les plats.

Eplucher l’échalote et la ciseler finement, ajouter dans les plats.

Râper le parmesan.

Dans un blender, mettre le Philadelphia, les œufs, le lait et la farine. Mixer. Ajouter le persil haché, la ciboulette et la moitié environ du parmesan. Poivrer, saler (attention, gouter avant car le parmesan est déjà salé)

Verser sur les tomates dans les plats et répartir le reste du parmesan par dessus.

Cuire 20 à 25 minutes à 200°.

 

Là aussi, vous pouvez les manger tièdes ou froids, avec un petite salade….

Pour ceux qui s’intéressent autant aux arbres qu’à la cuisine, voilà un petit montage diapo pour vous donner une idée de ce que nous voyons par dessus le mur au fil des mois….

Et pour ceux qui préfèrent le clafoutis…..n’hésitez pas!…..

dimanche 15 avril 2012

Du porc à la limonade et à la confiture….

 

Non, non….ce n’est pas une recette prévue pour camoufler la viande afin d’en faire manger aux enfants….c’est une recette que j’ai au contraire réservée à un jour où les (grands…) enfants n’étaient pas là….pas certaine qu’ils apprécient…..

 

En fait, c’est une recette de Nigella pour un jambon de 5,5kg…..mais à 2, c’était un peu beaucoup…..un petit rôti de porc a suffi…..

Il est glacé au gingembre…..

La recette du rôti de porc glacé au gingembre:

  • un rôti de porc
  • une bouteille de Canada dry (ou véritable ginger ale si vous en trouvez…)
  • 1 pot de confiture de gingembre
  • 1 c à s de moutarde anglaise
  • 50g de sucre roux
  • quelques clous de girofle

Mettre le rôti de porc dans une casserole et le recouvrir de Canada dry. Porter à ébullition puis faire tranquillement cuire environ 1 heure.

Cette étape peut être faite la veille, le rôti sera gardé au frais, dans son jus de cuisson.

Mélanger 1/2 pot de confiture de gingembre avec la moutarde, le sucre et les clous de girofle.

Allumer le four à 200°. Retirer la barde du rôti si il y en avait, de même que le gras qui pouvait rester en surface. Le badigeonner du mélange précédent, mettre dans un plat à four et cuire au four environ 20minutes.

Si le rôti était cuit la veille et refroidi, le laisser d’abord environ 20mn au four, recouvert d’un papier aluminium, avant de mettre le glaçage.

Joli et bon!…..par précaution, j’avais versé un peu de canada dry dans le fond du plat pour éviter que ça n’attache…..

Si vous ne trouvez pas de confiture de gingembre (il y en a à MATCH Halles à Lille…) vous pouvez remplacer par de la marmelade d’orange et un peu de gingembre moulu.

Tant qu’à se régaler avec un plat sucré salé…je l’ai accompagné de légumes…réputés amers…des endives….

Et tant qu’à allumer le four….autant les y faire cuire…selon une recette trouvée chez Alter gusto

Endives cuites au four:

  • 6 endives
  • 3 ou 4 feuilles de laurier
  • huile d’olive
  • sel

Laver rapidement les endives, enlever les premières feuilles et les couper en 2 ( ou 4 selon leur taille).

Les déposer dans un plat avec les feuilles de laurier et les arroser d’huile d’olive. Saler. Fermer hermétiquement avec une feuille de papier aluminium et mettre au four 180° environ 50 minutes.

J’avoue les avoir mises à 200° car le four contenait déjà le rôti….j’ai donc cuit un peu moins longtemps et vérifié en cours de cuisson…..

Et pour compléter….des pommes de terre…mais en utilisant la recette d’Alter gusto pour des carottes…..que je n’avais pas en magasin……en les camouflant au curcuma…..

La recette de pommes de terre au curcuma, cuites au four:

  • 500g de pommes de terre
  • huile d’olive
  • 1 c à c de curcuma en poudre
  • 1 c à c de gingembre en poudre
  • 1 c à c de cumin en poudre
  • 1 peu de muscade râpée
  • 1 gousse d’ail
  • 30ml de vin blanc
  • sel

Eplucher les pommes de terre et les couper en grosses frites. Les mettre dans un plat de telle manière qu’elles ne se chevauchent pas, saupoudrer des épices, saler et arroser d’huile d’olive. Mélanger.

Ajouter une gousse d’ail non épluchée, le vin blanc et fermer hermétiquement avec du papier aluminium.

Enfourner et cuire 35 minutes, retirer l’aluminium et remettre au four environ 15 minutes.

Et voilà le résultat!…..

Un rôti pour 2…c’était un peu beaucoup…..mais réchauffé doucement à la casserole, en remettant un peu de marmelade, de Canada dry et de vin blanc….on a un autre petit repas sympa…..

Et comme c’était Pâques…..et qu’on aime les bonnes choses….MrD est allé fouiller dans sa cave….

Un vin espagnol plus tout jeune…. (enfin…comme fils N°3…)qui accompagnait bien toutes ces saveurs…..

Comme quoi….on peut cuisiner à la limonade, mais préférer quelque chose d’un peu plus adulte dans son verre…avec modération bien sur!…..la limonade aussi d’ailleurs…..

vendredi 13 avril 2012

Envie de changer un peu vos livres de cuisine?…donnez les…..et achetez en d’autres…..Opération Cook Book


Ils en ont parlé l’un après l’autre: electroméninges, le chicken in the kitchen et Dorian….






En donnant les livres dont vous êtes moins fan dans une de leur boutiques ( adresses en cliquant sur l’image….) vous participerez à leur action…..en allant y acheter aussi d’ailleurs……


Même après le 15 avril, ne vous censurez pas…..ils seront contents de vous voir à tout moment!……
Quelques uns des miens ont rejoint la boutique de Lille et je n’avais pas le temps de fouiller cette fois ci, mais je compte bien y retourner…..pour en trouver d’autres…


MrD, qui cherche désespérément à faire de la place à la maison ( il trouve que j’entasse un peu…..) m’encourage fortement à donner…moins à racheter…..il a encore un peu soupiré lorsque je suis rentrée de la dernière foire aux livres au poids avec quelques bouquins….dont un livre de cuisine….


foire aux livres

Mais il a été bien content quand il a pu manger les scones fabriqués selon la recette que j’y ai trouvée…..




C’est un livre publié par Marks and Spencer en 1977….enfin, la 8ème impression de 1980…soyons précis….
On n’a plus de Marks and spencer à Lille…..mais je vais pouvoir nous faire plein de bonnes choses pour accompagner notre five O’clock tea…….


La recette de scones a juste été modifiée selon les conseils de Pascale Weeks, qui nous a précisé récemment qu’on pouvait les faire sans emporte pièce…..(j’en ai….mais avais envie d’essayer la simplicité….) il y a même une vidéo….


La recette: traduite….et modifiée selon Pascale…..
  • 200g de farine
  • 1/2 c à thé ( à café, ça va aussi…) de sel
  • 1 c de 5ml de bicarbonate de soude
  • 2 c de 5ml de crème de tartre
  • 25g de sucre en poudre
  • 45g de beurre (margarine pour l’originelle….)
  • environ 125ml de lait
On peut remplacer le mélange bicarbonate, crème de tartre par 1 sachet de levure chimique…..


Verser la farine, le sucre, le sel et la levure dans un plat. Ajouter le beurre coupé en petits morceaux et le mélanger du bout des doigts, comme pour un crumble.


Ajouter progressivement le lait, en mélangeant mais sans trop travailler la pâte, jusqu’à obtenir une pâte assez souple, qu’on peut mettre en boule.


La déposer sur une surface farinée, l’aplatir en rectangle avec les mains, jusqu’à une épaisseur d’1,5 à 2 cm. Y couper 8 morceaux et les déposer sur plaque. Passer un peu de lait au pinceau à la surface et cuire à 180° , 8 à 10 minutes.




Les déguster encore chauds, coupés en 2, avec un peu de beurre et de confiture….


Les miens étaient un peu plats, car j’ai un peu trop aplati ma pâte…..mais ils étaient délicieux…..
Contrairement à la recette classique, celle ci ne contient pas d’œuf…le livre date des années Thatcher….peut être déjà la crise et des recettes plus économiques?…..


En tous cas, n’oubliez pas…..la solidarité peut aider dans les temps difficiles et un petit geste peut y contribuer….alors à vos étagères et placards……





mercredi 11 avril 2012

Dernière ligne droite pour le Muffin monday #30….celui du printemps…..

 

C’est Chocolat à tous les étages qui a gagné l’édition précédente…et donc l’honneur d’organiser celle ci…..

muffin-monday-30-logo

Et c’est le dernier jour pour lui envoyer vos participations…..ouf! je suis juste à temps…..

Le printemps est là….la preuve: une photo prise ce midi dans le jardin…..entre 2 averses de grêles…..

Le printemps, c’est quand les arbres fleurissent et font pousser leurs feuilles, non?….pour moi, c’est aussi le moment où j’attends avec impatience ça:

Les premières fraises….et tous les ans, j’attends un peu plus longtemps pour ne pas courir le risque d’être déçue….elles sont trop souvent insipides, dures…..mais là, ça y est!….j’ai acheté les 1ères hier!….

Mais je trouvais un peu triste de ne pas les manger telles quelles, toutes nues, toutes crues…..alors, pour des muffins……

C’est là que j’ai trouvé comment utiliser mon achat ( enfin, un d’entre eux…) du salon du chocolat: des fraises séchées!….

Muffins aux fraises séchées: la recette

  • 350g de farine avec levure incorporée
  • 1/2 c à c de bicarbonate de soude
  • 125g de sucre en poudre
  • 200g de fraises séchées
  • 300ml de lait fermenté
  • 125g de beurre fondu
  • 2 œufs

Couper les fraises séchées en petits dés

Battre les œufs et les mélanger avec le lait fermenté.

Mélanger la farine, le bicarbonate, le sucre et les fraises.

Ajouter le liquide et le beurre fondu un peu refroidi aux éléments secs sans trop mélanger.

Verser dans des petits moules (huilés si pas en silicone…ou recouverts d’une caissette en papier) et cuire environ 20 minutes à 200°.

Tout simples et délicieux….il n’est pas défendu de croquer une fraise en même temps……

En terminant mon billet, je viens de retourner chez Chocolat à tous les étages et je me rends compte qu’elle prolonge jusqu’au 25….alors, à vous de jouer!……

lundi 9 avril 2012

Lendemain de Pâques, c’est encore Pâques….j’y ai associé Tambouille et Nigella……

 

Les jours fériés en doublon, c’est une bonne idée!…..surtout quand c’est un peu compliqué de réunir la famille aux emplois du temps un peu atypiques……

C’est donc ce midi que les fils ont pu venir chercher leurs œufs…si,si…il n’y a pas d’âge pour aimer les œufs au chocolat….et, sans aller jusqu’à les mettre dans le jardin, j’aime respecter les traditions….

Alors, gigot, forcément…et depuis que j’ai testé le gigot oublié de Tambouille, je le refais régulièrement….mais depuis mes débuts je teste quelquefois quelques variantes….et maintenant que j’ai fait la connaissance de Nigella, j’ai testé ce qu’elle propose avec une épaule d’agneau….

La recette:

  • 1 gros gigot
  • 5 à 6 c à s d’huile d’olive
  • persil haché
  • ciboulette ciselée
  • thym
  • romarin
  • sel, poivre
  • 6 ou 7 gousses d’ail
  • 50cl de bon vin rosé
  • 6 anchois à l’huile

La veille, mélanger l’huile d’olive avec les herbes, sel et poivre et 2 gousses d’ail hachées (je le fais un peu au pif….vous aurez les proportions de Tambouille sur leur blog). En faire une espèce de pâte et en masser le gigot…..( ça fait les mains douces…..mais odorantes….)

Couvrir le plat d’un film plastique (pour ne pas embaumer le contenu du frigo à l’ail….) et le laisser toute la nuit.

Le lendemain matin, au saut du lit…..retirer le film plastique et mettre le plat au four T° 150°. Pour ma part, je couvre pour ce début de cuisson.

Au bout d’une heure, écraser les filets d’anchois bien égouttés et les mettre dans le plat avec le vin et les autres gousses d’ail non épluchées.

Laisser encore cuire 2h toujours à 150°, découvert, puis on peut baisser à 110° pour attendre que les convives soient prêts à passer à table……On peut arroser 2 ou 3 fois en cours de cuisson…..si on en a envie…..

Nigella ajoute des olives noires, mais je ne pense pas que ça aurait plu à tous mes convives…..et non, on ne sent pas les anchois….et oui, la sauce est très bonne….la viande est tendre et goûteuse…..

Pour le dessert, c’est je l’avoue Mr Picard qui nous a régalés…..J’avais demandé à MrD s’il lui semblait possible d’aller chercher un merveilleux de Fred…..mais c’était fermé ce matin….et hier…..

IMG_3641

Voilà la photo qu’il a faite le matin devant la boutique du Vieux Lille……il a été un peu découragé…..

IMG_3644

Et heureusement que j’avais déjà acheté les chocolats…..car il fallait aussi de la patience……

Pendant qu’il se promenait dans le coin, il a aussi photographié de jolis coins….

IMG_3663

Pendant que je nous mitonnais un petit repas pour 2….que je vous relaterai ultérieurement…..

Pour le merveilleux….ce sera pour une autre fois….mais ça ne saurait tarder…ça fait trop longtemps!…..

Mots clés Technorati : ,,

dimanche 8 avril 2012

Joyeuses Pâques!….avec une petite mousse?….




Un peu de couleur pour fêter ces Pâques un peu tristounettes au point de vue météo!……




Une charlotte bien colorée?…..par exemple….


Mais la petite mousse me direz vous?….elle est dans le gâteau!….


Depuis un certain temps, j’étais curieuse de goûter la mousse au chocolat aux marshmallows, repérée chez Nuage de lait, et inventée par Nigella




La recette:
  • 150g de petits marshmallows ( trouvés chez Match Halles à Lille ….)
  • 50g de beurre
  • 4 c à s d’eau
  • 250g de pistoles de chocolat noir ( Valhrona….merci Ventes privées…)
  • 285ml de crème entière liquide
  • 1 c à c d’extrait de vanille
Mettre l’eau dans une casserole, chauffer et quand elle bout, ajouter le beurre, le chocolat et le beurre. Baisser le feu et faire fondre le tout à feu doux, en remuant ( ça prend pas mal de temps…)
Quand le mélange est homogène, le laisser refroidir.


Battre au fouet, dans un plat très froid, la crème (préalablement gardée 10mn au congélateur) avec l’extrait de vanille, jusqu’à obtenir une chantilly bien ferme.


2609261

Ajouter alors progressivement celle ci au mélange chocolaté tiédi, avec une maryse.
Conserver au frais.


Pour la mousse, la recette est finie!……il suffit de déguster….mais à une condition: être un fan du “flash chocolaté”…..parce que le résultat, avec le chocolat bien noir que j’ai employé est riche en goût……et quand même plus compact qu’une mousse classique….mais peut être me suis je trompée quelque part!….


Dans la recette d’origine, on ajoute l’eau bouillante aux autres ingrédients avant de mettre à fondre…..ma technique a peut être fait perdre un peu d’eau….mais je ne voulais pas risquer l’ébouillantement en mesurant 4 c à s d’eau….


Pour la charlotte, je n’ai pas fini…..
  • une vingtaine de biscuits de Reims
  • 20ml de sirop de sucre
  • 20ml de gin
  • 20ml d’eau
  • 100g de chocolat blanc et sujets pour la déco….
Tapisser l’intérieur d’un moule à charlotte avec du papier film, en laissant dépasser celui ci à l’extérieur.


Mélanger le sirop de sucre, l’eau et le gin et y tremper les biscuits. En tapisser les bords du moule. Verser de la mousse jusqu’au 1/3 environ du moule. Répartir une couche de biscuits trempés, cassés pour certains. Verser le reste de la mousse, puis mettre une dernière couche de biscuits trempés.


Refermer le film plastique, poser une assiette et des poids (pots de yaourt pour moi…) et garder au froid au moins 4 heures.


Démouler, retirer le film.


Faire fondre au bain marie ou sur feu très doux le chocolat blanc. A l’aide d’une seringue…ou d’une cuiller….faire couler du chocolat doucement sur la surface et les côtés du gâteau. Décorer…..




C’est la version Pâques….mais vous pouvez l’adapter à d’autres circonstances!….


Celle ci semble avoir été faite pour des enfants, non?…..et bien non….elle était prévue pour 4 cinquantenaires et soixantenaires vaillants!…..On ne devrait pas toujours demander à une bloggeuse d’apporter le dessert…..on peut avoir des surprises….


Pour terminer: mon autocritique….qui sera j’espère constructive pour vous si vous essayez cette recette:


N’hésitez pas à bien tremper les biscuits de Reims: ils ont la particularité de pouvoir être trempés (dans le champagne…) sans fondre….ce qui est pratique, mais peut faire un résultat un peu sec dans un dessert…


N’en coupez qu’une petite part pour chaque convive…..elle est très nourrissante….et en fin d’un repas copieux, ça peut être un peu difficile…..



PS: l’image du batteur est de qualité très moyenne…mais faite avec mon téléphone…avec l’application Cinemagram…..essayez, c’est rigolo!….





vendredi 6 avril 2012

Bon mais pas très regardable……et sale à manger….

 

Quand on tient un blog de cuisine, il parait que c’est mieux si on propose de jolies photos, de jolis plats, dans une jolie présentation…..de choses délicieuses….

Depuis quelques années maintenant, j’essaye de m’améliorer question présentation….et quelquefois, je trouve que je ne m’en tire pas si mal…….

 

Non?…..bon, la théière n’est peut être pas nickel…..on voit ma passoire dans un coin de la photo…..mais la brioche au 1er plan?…

Avouez qu’elle vous tente bien!…..

Et maintenant?

En reculant un peu….on voit mieux l’explosion briochique!

Voilà ce que c’est de vouloir tenter quelque chose de joli, vu sur Le Pétrin ou CLquipopotte….(et sans doute d’autres que je n’ai pas retrouvées aujourd’hui…)

En fait, une brioche à effeuiller…..

Je me suis juste inspirée de la manière de façonner, car j’ai repris la recette de pâte d’Annabel Langbein que j’avais testé il y a quelques mois et un pot de mincemeat qui encombrait mon placard a fini sa carrière comme farce…..

La recette:

  • 60g de beurre
  • 25cl de lait
  • 1  1/2 cuiller à café de levure de boulanger sèche
  • 90g de sucre en poudre
  • 375g de farine T55
  • 1/2 c à c de sel
  • 1 pot de mincemeat

Chauffer doucement le lait et y faire fondre le beurre. Quand le mélange est autour de 37°, y ajouter le sucre, et la levure et mélanger pour bien incorporer.

Verser dans la cuve d’une MAP et ajouter la farine, puis le sel. Mettre en route le programme pâte.

On peut bien sur le faire à la main ou au robot et laisser lever la pâte.

Quand le programme est terminé, reprendre la pâte, la dégazer et l’étaler pour former un grand rectangle. Y tartiner le mincemeat, puis  découper 6 bandes égales, d’environ 8cm de côté. Empiler les bandes obtenues et les recouper en 8, de façon à obtenir des rectangles de pâte.

Sur Le Pétrin il y a des photos qui vous expliqueront mieux ça….

Mettre les morceaux obtenus les uns contre les autres dans un moule à cake,tapissé d’un papier cuisson.

Laisser lever environ 45 mn, recouvert d’un torchon. En fait, jusqu’à ce que la pâte atteigne le bord du moule.

Cuire environ 30 mn à 180°.

Laisser refroidir environ 15mn dans le moule puis démouler….

C’est là que ça s’est gâté……parce que dans le moule c’était beau….

En fait, c’est délicieux!….pas présentable et très sale à manger…..mais c’est comme ça que c’est bon, non?…..