samedi 30 avril 2011

100/365……et une variation du cheese cake….

En début d’année, plusieurs blogs ont vu le jour, dans le cadre d’un “projet 365”… il s’agissait de publier une photo par jour pendant un an. Je ne me suis décidée que courant janvier, ce qui fait qu’aujourd’hui, j’ai publié ma photo N°100 (alors qu’on est à J120….) sur mon autre blog 365 jours de Babeth59

DSCN0601
J’aime bien ce concept….ça me fait penser à Maman qui tenait un carnet, qu’elle appelait “ses éphémérides” où elle notait les évènements, familiaux ou mondiaux… souvent, on lui demandait de retrouver quand ça s’était passé…
C’est pour ça que j’y mets des photos de toutes sortes: des trucs vus par hasard, des choses que j’ai aimé photographier, des moments dont je pourrai me dire plus tard “tiens, c’était à ce moment là?…”, des livres que j’ai aimé lire….

Récemment mis à jour1
Les photos sont souvent prises avec mon téléphone, ce qui fait que la qualité est assez inégale, mais ce n’est pas le plus important…
Le seul problème est parfois technique: pas de connexion, à l’étranger par exemple….mais bon, ça n’arrive pas trop souvent et je “rattrape” ensuite….
C’est donc un endroit où je suis le plus souvent la seule passante, mais je ne vous en voudrai pas si vous y passez….et même si l’année est bien entamée, je ne peux que vous conseiller de faire la même chose, c’est agréable…..enfin, c’est mon avis et je le partage….
Quant au cheese cake, c’est une variation car je voulais à la fois participer à un concours autour des biscuits de Reims et utiliser une barquette de Philadelphia arrivant bientôt à la date fatidique d’utilisation…..et en plus le présenter dans un verre…


La recette:
  • 200g de Philadelphia léger ( trouvé en Belgique….sinon, du pas léger….)
  • 4 petits suisses
  • 300g de fraises (plus d’autres pour la décoration)
  • 80g de sucre en poudre
  • 4 feuilles de gélatine
  • 20cl de crème liquide
  • 30g de sucre en poudre
  • 6 biscuits de Reims
Faire un coulis avec les fraises et les 80g de sucre, au mixer ou blender.
Tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide une dizaine de minutes. Chauffer un peu de coulis au micro ondes et y dissoudre la gélatine essorée. Ajouter progressivement le reste du coulis en mélangeant bien.
Battre au fouet le fromage et les petits suisses, ajouter les fraises.
Battre la crème en chantilly avec les 30g de sucre. L’ajouter délicatement au mélange précédent.
Casser un biscuit de Reims en petits morceaux dans chaque verre, puis verser la crème par dessus. Certains morceaux vont rester dans le fond et devenir crémeux, d’autres rester en surface et croustiller.
Garder au froid au moins 3 heures. On peut le préparer la veille. On peut associer des fraises fraiches au moment de servir.


Après tout, ça sera aussi sympa de relire ce blog pour retrouver ce qu’on a dégusté les années précédentes…..les photos sont juste un peu plus orientées que dans l’autre…..


vendredi 29 avril 2011

Du Comté pour l’apéro….

Ouf!….juste à temps pour le challenge Comté
L'année dernière j’avais eu la chance de voir sélectionner ma petite recette et, même si peu ont voté pour elle, j’ai eu la joie de recevoir un gros colis de Comté qui a été dégusté tel quel ou accommodé de diverses manières….
Cette fois, il faut des recettes estivales…..et en été, on apprécie de prendre l’apéro sur la terrasse, en grignotant des petits trucs sympas….en rentrant de la plage…..vous voyez un peu?…


Déjà cet hiver, j’avais bricolé des petits feuilletés avec d’autres petites choses  mais pour l’été, un petit côté méditerranéen s’impose….ils sont donc cette fois au Comté et tomates séchées.

 
Petits feuilletés au Comté et tomates séchées:
  • 2 petits suisses
  • 120g de farine
  • 60g de beurre
  • 1 pincée de sel
  • 50g de Comté
  • 8 pétales de tomates séchées à l’huile
  • piment d'Espelette
Mélanger rapidement la farine avec le beurre, les petits suisses et le sel. Dés que vous arrivez à former une boule, la filmer et la garder au froid au moins 1 heure.
L’étaler en rectangle et disposer sur  la surface la moitié du  Comté râpé, des tomates séchées coupées en petits morceaux et un peu de piment d’Espelette.
Plier en 3, tourner le bloc de pâte et l’étaler à nouveau en rectangle. Ajouter le reste des ingrédients et plier en 3. Etaler encore, replier en 3 et remettre au froid 1/2h.
Renouveler 2 ou 3 fois l’opération, comme pour une pâte feuilletée.
Etaler enfin plus finement, couper en carrés et les disposer sur une plaque recouverte d’un papier cuisson.
Cuire 10 minutes à 200°


Ils sont meilleurs juste à la sortie du four….enfin, juste le temps de refroidir un peu, n’allez pas vous gâcher les vacances avec une brulure!…
D’accord, on n’a pas très envie de se mettre à préparer tout ça entre la plage et l’apéro…..mais on peut très bien tout préparer avant et les cuire pendant qu’on prend une bonne douche!…..
Pour l’instant, ceux ci seront dégustés à la maison…..je ne les ai pas encore fait gouter à Mr D, mais il y a quelqu’un qui avait l’air très intéressée…..


Si il en reste, gardez les dans une boite et repassez les rapidement à four chaud avant de les resservir…..ils sont quand même à consommer avec modération si on veut rentrer dans son maillot….


mercredi 27 avril 2011

Gâteau pour lendemain de Pâques…

 

Comme je l’ai raconté il y a quelques jours, les enfants chassaient l’œuf de Pâques quand ils étaient petits. En général, les cousins étaient réunis pour cette occasion. Les plus grands étaient nettement plus efficaces que les petits, alors on partageait la collecte…ce qui amenait des  comptes compliqués: un lapin en chocolat, c’est équivalent à une poule?…..

Mais au total chacun rapportait à la maison le soir de quoi se rendre copieusement malade ( et je ne parle pas du trajet en voiture….) et je mettais discrètement de côté une partie de la manne….

Cette année, ce sont les neveux que j’ai vu chasser, mais mes grands machins ont quand même eu un paquet d’œufs pralinés…..je ne sais pas jusqu’à quel âge ils y auront droit….

Parce qu’il n’y a pas de raison que Mr D et moi n’en mangions pas, j’en ai acheté un peu pour nous aussi….

Mais quand j’ai fait un gâteau au chocolat, j’ai pensé à celles qui devront peut être écouler dans les jours qui viennent un stock d’œufs …..

La recette:

  • 300g de fromage Philadelphia
  • 100ml de lait fermenté
  • 300g de farine
  • 4 œufs
  • 250g de sucre
  • 50g de cacao
  • 1 sachet de levure chimique
  • 200g d’œufs pralinés

Battre le Philadelphia avec le lait et le sucre, ajouter les jaunes d’œuf et battre à nouveau.

Ajouter la farine, le cacao et la levure et bien mélanger.

Battre les blancs d’œuf en neige ferme et les ajouter au mélange.

Verser dans le moule (beurré s’il n’est pas en silicone) la moitié de la pâte. Répartir les œufs puis verser le reste de pâte. Cuire environ 35 minutes à 180° (je l’ai cuit 40 minutes mais il aurait pu être un peu moins cuit.)

Il a été cuit dans un moule en silicone décoré….un de mes achats compulsifs d’ustensiles de cuisine….mais je ne regrette pas, ça fait joli, non?

Quand on mange le gâteau, on a la bonne surprise de trouver de délicieux endroits fondants pralinés….

Maintenant, il vous restera à expliquer à vos chers petits où sont passés les œufs qu’ils avaient ramenés de chez Mamie dimanche….

 

dimanche 24 avril 2011

Joyeuses Pâques!….avec de la brioche et de l’huile d’olive….

Pendant des années, quand les enfants étaient petits, on mettait des œufs dans le jardin le matin de Pâques….Quand ça se passait chez mes parents, il y avait même un enregistrement de cloches qui leur faisait savoir qu'elles étaient arrivées au dessus de la maison…..
Maintenant, ça surprend plutôt la plus jeune (relativement…15 ans…) habitante qui vit ici…


Mais ça ne l’inspire pas vraiment…..elle ne voit pas l’intérêt de mettre des croquettes dans du papier brillant….
Dans certaines régions, il semble que la brioche de Pâques soit une tradition. Ca ne l’est pas par chez moi, mais comme je suis ouverte à tout, je me suis lancée…et comme je suis devenue une grande utilisatrice d’huile d’olive, j’ai remplacé le beurre par celle ci.
En fait, c’est Une cuiller pour les délices qui a publié au début du mois une recette alléchante et j’avais fait un premier essai en changeant peu de choses….

brioche huile d'olive poire séchée
Brioche à la poire séchée et au sucre en grains:
  • 1,5 dl de lait
  • 550g de farine
  • 70g de sucre en poudre
  • 2 œufs
  • 1 sachet de levure à pain
  • 1,3 dl d’huile d’olive
  • 100g de poire séchée
  • 1/2 c à c de sel
  • sucre en grains
Battre les œufs, ajouter le lait et l’huile et mélanger. Verser dans la cuve de la MAP.
Ajouter la moitié de la farine, le sel et le sucre puis le reste de la farine et la levure par dessus. Faire fonctionner le programme pâte (1h30 chez moi). Couper la poire séchée en petits morceaux, les fariner et les incorporer à la pâte au cours du pétrissage.
Dégazer la pâte, faire 3 pâtons et les allonger en boudins. Les tresser sur une plaque recouverte d’un papier cuisson et passer un peu de lait au pinceau sur la surface. Mettre ensuite le sucre en grains, en appuyant un peu pour qu’ils restent en place.
Laisser gonfler 30 minutes à 1 heure. Puis cuire dans une four préchauffé à 200°, environ 20 minutes. Mettre un récipient d’eau dans le four et verser un peu d’eau sur la base en enfournant la brioche, pour faire un “coup de buée”.
Sans me vanter, je n’avais jamais réussi une brioche aussi gonflée, aérienne et gouteuse!….Même Mr D a eu l’air surpris qu’elle soit faite maison….
Hier, pour Pâques, j’ai juste adapté la recette:


Les ingrédients:
  • 130ml d’huile d’olive
  • 100ml de lait
  • 50ml d’eau de fleur d’oranger
  • 2 œufs
  • 550g de farine
  • 70g de sucre
  • 100g de zestes d’agrumes confits en dés
  • 1/2 c à c de sel
  • 1 dosette de safran
  • 1 sachet de levure à pain
La fabrication est la même que la précédente.

Résultats de recherche pour photos blog 4
La fleur d’oranger m’a fait retrouver le gout de la brioche qu’on mangeait dans les Alpes quand j’étais petite…..elle s’appelait la pogne et je n’en avais pas retrouvée depuis…..rien à voir avec Pâques, mais les souvenirs gustatifs surviennent à n’importe quel moment…..
Alors, joyeuse fête de Pâques à vous….qu’elle vous laisse de bons souvenirs, culinaires ou pas…..

samedi 23 avril 2011

Vous n’avez pas encore prévu votre dessert de Pâques?….pas de panique!…

 

Au cas où ça vous aurait échappé, c’est le week end de Pâques…Avec le temps qu’on a ici, on se croirait plutôt au 15 aout….mais non, on est bien en avril et même si on n’est pas censé se découvrir d’un fil, on a sorti les T shirts et les tongs!…..

Demain, j’ai quand même prévu un gigot, même si avec le four allumé on risque de se croire en région tropicale dans la cuisine…

Mais pour le dessert, je vous propose de terminer sur quelque chose de frais et de saison. Mais comme il se prépare la veille, il ne faudrait pas trainer….et je vous en propose 2 versions…

Une mousse de ricotta (ou de fromage blanc) aux fraises

La recette:

  • 250g de ricotta (ou fromage blanc en faisselle bien égoutté)
  • 20cl de crème liquide
  • 150g de fraises
  • 30g de sucre en poudre
  • 2 c à s de sirop de sucre de canne
  • 1 sachet de fixateur de chantilly
  • 2 feuilles de gélatine

Laver les fraises, les égoutter et les mixer avec le sirop de sucre.

Tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau.

Battre la crème en chantilly avec le sucre en poudre et le fixateur.

Battre au fouet électrique la ricotta ou le fromage blanc. Chauffer un peu de coulis de fraises au micro ondes et y dissoudre la gélatine essorée. Ramener à température ambiante en ajoutant progressivement le reste du coulis. Mélanger au fromage blanc et battre encore. Mélanger la chantilly et répartir dans des verres.

Laisser au moins 3 heures au froid, au mieux une nuit.

Avant de servir, disposer des fraises coupées en 2 à la surface.

Pourquoi 2 versions?….la première a été faite à la ricotta, mais je l’ai trouvée un peu lourde….alors j’en ai fait une autre au fromage blanc et c’était parfait….(lors d’un autre repas…..pas tout le même jour!)

Pour un esprit “tarte déstructurée” je suggère de l’accompagner de sablés. Selon une recette de ELLE à table, N°74.

La recette des sablés:

  • 150g de beurre tempéré
  • 100G de sucre
  • 1 œuf
  • 250g de farine
  • Un peu d’extrait de vanille ou les graines d’une gousse

Mélanger le beurre avec le sucre, travailler jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajouter l’œuf, mélanger, puis incorporer la farine et la vanille.

Former une boule, puis un long boudin et l’emballer dans un film plastique. Laisser au froid pendant au moins 3 heures.

Découper ensuite en rondelles d’environ 1/2cm, les déposer sur une tôle recouverte de papier sulfurisé et cuire environ 10 minutes à 200°.

Là aussi, il y a eu 2 versions: ceux ci sont carrés (ou presque), il suffit de modeler le boudin en “parallélépipède rectangle” en le tapotant sur le plan de travail…..( vous avez bien quelques restes de géométrie?…)

 

Ceux ci sont plus arrondis…..et un peu plus cuits…

Si il reste des fraises, on les met dans un petit plat où picoreront les invités….

Voilà….à vous de jouer…

Et Joyeuses Pâques!…..

jeudi 21 avril 2011

Pâtisserie à l’huile d’olive…..et mon histoire avec les matières grasses….

Quand j’étais petite, on ne cuisinait pas beaucoup à l’huile d’olive à la maison…..après des vacances de mes parents en Grèce, où ils avaient eu la bonne idée de s’en servir comme crème solaire, mais aussi où ils avaient gouté à la cuisine méditerranéenne, on a commencé à s’en servir….
Sinon, on utilisait du beurre, de la margarine…

pub astra
On utilisait aussi pas mal de saindoux…..vous avez déjà gouté une tartine de saindoux recouverte de sel et de poivre avec un café au lait?….moi oui, et j’adorais ça!…..
Il y a aussi un plat pour lequel on utilisait de la matière grasse:

frites
Ma grand mère les faisait à la graisse de bœuf et de cheval…..un vrai régal…..pas pour les narines, mais dans la bouche!…..
Maman les a longtemps faites à la Végétaline, plus moderne….moi j’utilise de l’huile…..
Et depuis quelques temps, j’utilise de plus en plus d’huile d’olive pour la cuisine, en assaisonnement ou en cuisson….
Mais en pâtisserie, c’est plus récent, et la fréquentation des blogs n’y est pas étrangère….
Et voilà que Carole, d'Alter Gusto nous propose de lui envoyer nos recettes sucrées à l’huile d’olive pour le prochain numéro de Yummy….


Voilà donc des muffins à l’huile d’olive et au cédrat confit

muffins huile olive cédrat2
La recette:
  • 200g de farine avec levure incorporée
  • 100g de sucre en poudre
  • 125ml de lait fermenté
  • 1 œuf
  • 40ml d’huile d’olive
  • 150g de cédrat confit
  • 1 c à s de Limoncello
Couper le cédrat confit en petits cubes, les saupoudrer d’un peu de farine.
Mélanger la farine et le sucre. Ajouter le cédrat.
Battre l’œuf avec le lait fermenté et l’huile d’olive. Ajouter le limoncello.
Verser le mélange sur les éléments secs et mélanger sans trop insister.
Répartir dans des caissettes en papier ou moules silicone et cuire environ 25 minutes à 180°.


 Avec une tasse de thé, c’est sympa…..comme j’en ai fait une douzaine, il en restait pour le lendemain…..
Mais c’est tout frais qu’ils sont les meilleurs…alors, vous en reprendrez bien un?…..



lundi 18 avril 2011

Pas encore beaucoup de fruits nouveaux?....mangez des pommes!…..

Bon d’accord, il y a les 1ères fraises dignes de ce nom….je ne parle pas de celles qui sont cultivées intensivement et n’ont que l’apparence qui fait envie mais le gout incertain…..
Mais sinon, si on veut éviter les fruits importés, c’est un peu le creux de la vague……vivement les cerises, pèches et abricots…..

corbeille de fruits d'hiver 
Cette corbeille date déjà d’il y a quelques mois….pour le moment, elle contient surtout des pommes….et des bananes…importées, d’accord…mais vous connaissez beaucoup de producteurs de bananes dans mon coin?….et puis Dunkerque est le 1er port importateur de bananes…..je fais quand même marcher le commerce local!…
Bref, les pommes, c’est pratique en tous cas….en dessert ou en plat…
Pour exemple, une recette empruntée à Papilles et pupilles
Un filet mignon de porc aux pommes, curry et chutney de mangues….

filet mignon curry pommes avant cuisson
La recette:
  • 1 filet mignon
  • 4 pommes
  • 1 oignon
  • 4 c à s de chutney de mangues
  • 1/2 c à s de curry
  • sel, poivre
  • huile d’olive
Faire revenir l’oignon émincé dans un peu d’huile d’olive, dans un plat allant sur la plaque et au four
Ajouter le filet mignon et le faire dorer ( étape un peu raccourcie chez moi….voyez le teint du filet avant enfournage…)
Creuser les pommes, les mettre dans le plat et remplir chacun d’une cuillérée de chutney.
Ajouter 30ml d'eau et le curry.
Saler, poivrer et mettre au four 40 mn à 200°.

filet mignon curry pommes après cuisson
Délicieux!….
Quand je vois ce qui commence déjà à pousser dans le jardin, avec un bon 3 semaines d’avance sur les autres années….

 
Je me dis que les fruits d’été ne devraient pas tarder….s’ils ne manquent pas d’eau….chaque bonne chose a son revers ma bonne dame!…..

samedi 16 avril 2011

Des petits gâteaux pour me faire pardonner….

 

Si par hasard des personnes travaillant dans un centre d’appel téléphonique passaient par ici, je les prie de m’excuser….

En général, je sais que c’est un boulot pas très drôle, alors j’essaye d’être aimable quand ils appellent à la maison. Mais quelque fois, je craque…..par exemple si le téléphone sonne alors que j’étais très occupée… sous la douche ou aux toilettes….ou si la personne commence à me demander quels sont mes revenus, mes assurances, combien je paie d’impôts, si j’ai une alarme, si je regarde le foot, si je suis concernée par les orphelins pauvres et malades, par les chats errants ou les chiens d’aveugle…….

fausses madeleines orange noisette4

Je craque aussi quand j’appelle pour protester qu’on ait proposé à ma mère qui n’appelle jamais un forfait 4 heures, “plus conforme à ses besoins” et qu’on me donne la liste des avantages des différents  forfaits, alors que je veux juste l’abonnement de base……

Sachez que je ne vous en veux pas personnellement, mais que si je me mets à parler sèchement…..il est temps de me lâcher…..de toute façon, je finirai par vous raccrocher au nez….

Je devrais faire comme ma grand mère qui répondait dans ces cas là: “ De toute façon, je n’ai pas le téléphone, je vous parle dans le tuyau du gaz…”

fausses madeleines orange noisette

Pour me faire pardonner, je vous offre ces quelques madeleines….enfin, ce que j’ai appelé des “fausses madeleines” car elles n’en ont que la forme….Elles sont inspirées par une recette de Une cuillère pour les délices qui nous proposait le gâteau à l’orange de son enfance….

J’en ai fait des petites madeleines orange noisettes…..

fausses madeleines orange noisette2

La recette:

  • 125g de farine à levure incorporée
  • 200g de sucre de canne en poudre
  • 50g de beurre
  • 100g de purée de noisettes bio
  • 150ml de jus d’orange (orange pressée)
  • 1 zeste d’orange
  • 3 œufs
  • 1 pincée de sel.

Mélanger la purée de noisettes et le beurre fondu (chauffer un peu la purée au MO si elle est épaisse)

Ajouter le sucre et bien mélanger au batteur. Puis ajouter le jus d’orange, puis les œufs 1 par 1 en mélangeant bien à chaque fois, enfin la farine, le zeste et le sel.

Répartir la pâte dans une plaque pour madeleines en silicone et cuire 25 minutes à 160°. Démouler et laisser refroidir sur une grille.

fausses madeleines orange noisette3

Ils ne passent pas plus dans le fil du téléphone que dans le tuyau du gaz, mais la recette est inratable et vite faite, ça ne devrait pas prendre longtemps pour que vous les gouttiez….

 

mercredi 13 avril 2011

Du gâteau de gouter au gâteau de dessert…

 

C’est Mr D qui le dit souvent quand il goute un de mes gâteaux:

“ça ferait un bon gâteau de gouter…”

En général, il le dit au dessert…Je ne sais pas comment vous prendriez ça, vous…

Il y a en effet pour lui 2 catégories de gâteaux, ceux de dessert, pour quand on a déjà bien mangé et qu’on a juste envie de finir sur une petite note sucrée. Et ceux du gouter, plus…..nourrissants..

Alors j’ai eu un sursaut d’amour propre et j’ai profité que Mamina ait publié un gâteau aux pamplemousse pour le tester un dimanche midi…en l’adaptant un peu….

dacquoise noisettes crème légère pamplemousse

La recette:

Pour la dacquoise noisette:

  • 3 blancs d’œuf
  • 30g de sucre en poudre
  • 90g de sucre glace
  • 80g de poudre de noisette

Pour la crème

  • 3 jaunes d’oeuf
  • 60g de farine
  • 3 c à s de jus de pamplemousse
  • 2 c à c de zestes de pamplemousse
  • 25g de farine
  • 250ml de lait
  • 20cl de crème liquide
  • 2 feuilles de gélatine

Pour le dessus:

  • Les suprèmes du pamplemousse
  • Le reste du jus
  • 1 feuille de gélatine
  • sirop de sucre

La dacquoise:

Préchauffer le four à 160°.

Mélanger la poudre de noisettes avec le sucre glace.

Battre les blancs en neige ferme en ajoutant le sucre en poudre en 3 fois.

Les incorporer délicatement au mélange noisettes-sucre glace.

À l'aide d'une spatule, sur une épaisseur d'1,5 cm environ, étaler l'appareil  dans le moule à charnière en silicone (ou un autre….ou sur une plaque)

Cuire une vingtaine de minutes et laisser refroidir.

La crème:

Battre les jaunes d’œuf avec le sucre, ajouter la farine et bien mélanger.

Faire tremper la gélatine dans de l’eau froide.

Faire bouillir le lait.

Y dissoudre la gélatine essorée, puis verser le lait sur les jaunes en remuant bien. Reverser dans la casserole et faire épaissir.

Ajouter le jus de pamplemousse et le zeste râpé et laisser refroidir.

Battre la crème en chantilly et la mélanger doucement à la crème précédente quand elle est refroidie.

Le décor:

Faire chauffer un peu de sirop de sucre, y dissoudre la feuille de gélatine, puis verser progressivement le jus de pamplemousse en remuant bien. Laisser refroidir.

Le montage

Avec un moule à charnière, le desserrer légèrement et insérer un rhodoïd entre la dacquoise et les bords et resserrer le moule.

Verser la crème par dessus.

Répartir les suprêmes de pamplemousse à la surface puis verser la gelée de pamplemousse.

Réserver au froid.

Démouler et servir.

dacquoise noisettes crème légère pamplemousse 2

Chez Mamina, vous verrez que c’est une version individuelle.

Pour le rhodoïd, que je n’ai pas….j’ai utilisé sur les conseils de Virginie, de la feuille plastique pour rétroprojecteur, des ciseaux et du scotch pour faire un cercle aux bonnes dimensions……

Comme ça prend quand même un peu de temps, compte tenu de l’attente, et que je n’aime pas vraiment démarrer très tôt le dimanche matin, je l’ai préparé la veille et gardé au frigo…

Verdict de MrD:

“ très bon……mais il n’y aurait pas moyen que la base reste croustillante?…..”

Si vous avez la réponse…..je prends!…..

samedi 9 avril 2011

Une tarte du samedi….

 

Il n’y a pas que pour l’achat de cook toys que je craque encore  souvent de temps en temps…il y a aussi les magazines…..même si pour finir je ne fais aucune  qu’une ou deux recettes à chaque fois…c’est la part du rêve sans doute…de si belles photos….

Le mois dernier, j’ai encore été prise de ma fièvre acheteuse…

Dans le REGAL, j’ai trouvé une recette de tartelette qui me semblait sympa…..mais j’ai eu beau retourner tous mes placards, pas l’ombre d’un moule à tartelette….j’étais persuadée d’en avoir quelque part….mais non en fait….comme quoi, mes achats compulsifs n’ont pas été assez nombreux quand même…

Ou alors j’en ai eu et je m’en suis débarrassée lors d’une crise de rangement…..ça arrive quelque fois….

Bref, faute de tartelette, j’ai fait une tarte….

 

Tarte échalotes et roquefort

  • 2 petits suisses
  • 120g de farine
  • 60g de beurre
  • 8 belles échalote
  • 150g de roquefort
  • 3 œufs
  • 20cl de lait
  • Huile d’olive
  • sel, poivre

Faire une pâte avec les petits suisses, la farine et le beurre. La laisser reposer au froid au moins 1 heure.

Eplucher les échalotes et les couper en 4 dans le sens de la longueur. Les faire revenir dans un peu d’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles soient tendres et dorées.

Etaler ma pâte. Battre les œufs avec le lait, saler et poivrer.

Répartir les échalotes sur la pâte, émietter le roquefort sur toute la surface, puis verser le mélange œufs lait.

Cuire environ 30 minutes à 180°.

Ca présente peut être moins bien que les petites tartelettes du magazine, mais c’est certainement aussi bon…..

mercredi 6 avril 2011

Mon nouveau joujou et la recette des fenouils citron coriandre….


Malgré mes bonnes résolutions, j’ai craqué….. mais ce n’est pas de ma faute, je suis tombée sur La promo!…..j’avais bien vu cet objet sur divers sites, mais je trouvais ça un peu cher pour un usage peut être pas si fréquent…..et puis je l’ai trouvé dans un magasin de soldes permanentes à 10€ de moins….je ne pouvais pas résister!….



C’est le flavour shaker de Jamie Oliver…..il s’en sert régulièrement à la télé….enfin, moi je le vois à la télé….je présume que dans la vraie vie il s’en sert aussi…..
Et comme Tara Biscotta a écrit dans les commentaires d'un précédent billet qu’elle voulait la recette des fenouils pour se mettre à en cuisiner, je ne résiste pas à lui donner!….



La recette:
  • fenouil (frais ou surgelé)
  • oignon
  • graines de coriandre
  • citron
  • sel, poivre
  • persil haché
  • huile d’olive
Emincer l’oignon. Nettoyer les fenouils s’ils sont frais et les couper en 4 ou 6 selon leur taille. 
Retirer le cœur s’il est un peu dur.(ça, Mr P ne l’avait pas fait avec ses fenouils surgelés…..)

Ecraser une c à s de graines coriandre, ou les mettre dans le shaker….

Faire revenir l’oignon dans un peu d’huile d’olive, ajouter les fenouils et les graines de coriandre. Arroser d’un jus de citron, saler et poivrer et laisser cuire jusqu’à ce que les fenouils soient tendres. En fin de cuisson, ajouter du persil haché.

Les quantités sont tout à fait modifiables……selon votre goût, votre appétit et le nombre de convives.
Avec le shaker de Jamie, on écrase d’abord la coriandre, puis on met un peu de jus de citron et on secoue à nouveau….faites juste attention de bien vérifier que le joint est correctement mis….sinon, comme moi, vous aurez un peu de jus de citron sur les mains….ça fait les mains douces il parait, mais ça pique si on s’est un peu coupé avant!…..
La recette originale vient , je crois, d’un livre vendu avec ma vieille cocotte minute…..mais maintenant, je la fais à la casserole, et un peu “au feeling”…..



Mots clés Technorati : ,

lundi 4 avril 2011

Un truc qui sent bon…et un qui sent moins bon …mais qui l’est….bon….

 

C’est le moment du truc chez Dr Caso... Cette fois: un truc qui sent bon.

Il a fallu chercher un peu, et voilà ce que j’ai déniché:

chevrefeuille

C’est le chèvrefeuille du jardin, pris un soir où il sentait divinement bon….il est planté près de la porte de la terrasse et les soirs où il fait bon, c’est un vrai bonheur…..

Soyons honnête….cette photo date d’il y a presque 2 ans….fin mai 2009…l’hiver suivante, il a pris un mauvais coup de froid et ne nous a pas parfumé en fin de printemps….mais cette année, il semble avoir repris un peu de vigueur…j’espère qu’il sera de meilleure humeur et voudra bien nous donner un peu de ses parfums…

Quant à ce qui sent moins bon…pour certaines personnes du moins, c’est un plat de poisson…encore…..

Quand il est bien frais,ou bien cuisiné, ça ne me gêne pas…mais j’en connais qui ne supportaient pas de passer devant une poissonnerie…..et puis à la télé on voit dans des pubs comment “nettoyer” les odeurs intérieures avec un pschitt…on n’a plus d’excuse pour ne pas en cuire chez soi!…..

Une petite recette très vite faite  pour un repas de semaine….

filets de plie avant cuisson

Des filets de plie, encore appelés carrelets, au micro ondes, dans des papillotes en silicone ( un de mes derniers achats de “food addict”)

La recette (pour 2)

  • 6 filets de plie ou carrelet
  • 6 tomates cerises
  • mélange d’épices pour poisson de Mr Picard
  • un peu d’huile d’olive

Laver les filets et en disposer 3 roulés dans chaque papillote. Couper les tomates cerises et les répartir autour du poisson. Saupoudrer d’épices et verser un peu d’huile d’olive.

Fermer et cuire au micro ondes environ 3 minutes….

filets de plie après cuisson

Avec un peu de riz, ça vous fait un petit souper sympa…et diététique. En plus, c’est un poisson pas très cher…enfin, en principe…car j’ai vu qu’un concours de meilleur ouvrier de France avait fait flamber son prix l’année dernière….même en cuisine on n’est pas à l’abri de la spéculation!…..

samedi 2 avril 2011

Encore du poisson….en promo…mais avec 2 recettes!

 

Dans mon super marché, il y a un bon rayon poisson. Si vous n’arrivez pas à vous faire livrer par mon partenaire d’hier, vous pouvez le faire là……mais il faut aller d’abord sur place le choisir.

Un de leurs produits a souvent été au menu à la maison car c’était un des rares plats de poisson que les fils semblaient apprécier. Bon, c’est peut être industriel, mais c’est bon et facile à cuisiner….

rôti saumon saint jacques

Un peu cher, mais régulièrement en promo: 2 pour le prix d’un!…alors on en mange un tout de suite et on met l’autre au congélateur…

Pour les cuire, on peut les décongeler à l’avance au frigo si on a prévu le coup….ou les utiliser tout gelés….il suffit de laisser au four un peu plus longtemps…

rôti saumon saint jacques à la tomate

Rôti de saumon farci St Jacques à la tomate:

  • 1 rôti saumon St jacques
  • 1 gros oignon
  • 1 à 2 gousses d’ail
  • 1 boite de pulpe de tomates
  • huile d’olive
  • sel, poivre, thym, romarin….

Dans une cocotte  allant sur la plaque et au four, faire dorer l’oignon et l’ail émincés avec un peu d’huile d’olive. Ajouter la pulpe de tomates, sel, poivre et herbes et laisser réduire un peu.

Poser le rôti dans le plat, arroser d’un peu d’huile d’olive et cuire environ 30 minutes (45 s’il est congelé) au four à 180°

rôti saumon saint jacques à la tomate 2

Avec du riz…..

2ème version……

Rôti saumon St jacques sauce crémée aux échalotes.

  • 1 rôti saumon St jacques
  • 2 belles échalotes
  • 2 verres de vin blanc sec
  • 15cl de crème légère semi épaisse
  • 1 c à s de vinaigre balsamique blanc
  • sel, poivre
  • huile d’olive

Mettre le rôti dans un plat à four pas trop grand, l’arroser d’un verre de vin blanc et un peu d’huile d’olive et cuire au four 180°

Pendant ce temps, ciseler les échalotes et les mettre dans une casserole avec le reste du vin blanc et le vinaigre. Cuire jusqu’à réduction du vin d’environ les 3/4.

Hors du feu, ajouter en fouettant la crème, puis remettre à feu doux pour ramener à température de consommation….

Servir le rôti coupé en tranches, arrosé de la sauce.

Cette fois, c’est avec des pommes de terre et des fenouils au citron coriandre….je donnerai la recette un autre jour si on me le demande gentiment….

 

vendredi 1 avril 2011

Le poisson c’est bon pour la santé!

 

Il parait qu’il y a plein de bonnes choses là dedans….à condition de bien les choisir. Il vaut mieux éviter ceux qui se chargent en métaux lourds pas vraiment sympas pour notre organisme, mais aussi ceux qu’on a tellement péchés qu’ils se retrouvent un peu esseulés dans l’océan….

Si vous cherchez des façons de l’accommoder, voici l’adresse de mon récapitulatif:

Recettes de poisson

On la retrouve en cliquant quelque part ici à droite, mais ça vous évitera de chercher…

Et si vous voulez en acheter sans vous fatiguer, je viens d’apprendre que Rue du Commerce, mon (seul…..) partenaire commercial, vient de lancer un nouveau concept bien pratique…

n54g_poisson rue du commerce

 

“RueDuCommerce innove en proposant un nouveau concept de poisson 100% frais à domicile.
Après le lancement des « packs 1 euros » et du concept à succès de la Galerie Marchande, RueDuCommerce innove à nouveau en étendant son offre au rayon alimentaire avec un concept inédit et économique, celui du poisson frais et à domicile.
Les bienfaits de la consommation de poisson s’avèrent aussi variés que primordiaux pour la santé : vitamines, fer, oligo-éléments, Omega-3 qui préviennent les maladies cardio-vasculaire, antioxydant puissant qui ralentissent les effets du vieillissement…
RueDuCommerce a donc pensé à une solution innovante qui puisse correspondre à tous les budgets, même les plus petits. Notre concept de poisson 100% frais à domicile garantit un large choix de poissons de rivière ou de mer (thon, espadon, sardine, cabillaud, saumon…), mais aussi une pêche locale et des tarifs défiant toute concurrence. Pour qu’une alimentation saine et équilibrée devienne à portée de tous.”

A bon entendeur…chalut!…..eh! eh!…..

PS pour les fils: oui j’ai mangé du clown et fait l’école du rire……